Avis aux visiteurs !
Ce forum est classé +18 ans, il peut contenir des textes et scènes RP violentes et érotiques.
Nous conseillons aux plus sensibles de passer leur chemin.

Partagez|

Carrack is back ? [ Fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 25
Carrack Rafn
MessageSujet: Carrack is back ? [ Fini ] Jeu 12 Oct - 2:01

Rafn Carrack


Nom et Prénom : Rafn Carrack

Âge : vingt-cinq ans

Sexe : Mâle

Orientation sexuelle : Hétérosexuel

Race : Elfe

Lieu d'origine : Cité d'Aldacoa, Trenarn


Groupe : Citoyen Lambda


Pouvoirs et Equipements

Magie des soins, niveau novice : Carrack peut soigner, dans une moindre mesure, des blessures légères et un peu plus graves avec beaucoup de difficultés. Il ne parviendra pas cependant à ressouder des os ou à refermer des plaies béantes et profondes.

Compétences de combat : Archer confirmé et utilisation des lames courtes, telles que l'épée courte, novice.

Equipement : Ses vêtements bien entendu qui se composent de l'attirail relativement classique des elfes solitaires. Ce qui inclut une peau de cerf cousu avec les moyens du bord qui lui servait de manteau et de petite cape, la tête de l'animal lui couvrant le crâne. Le reste de ses habits se constitue surtout de vêtements relativement rapiécés mais efficace. Bien entendu, en tant qu'archer il possède un carquois et un arc elfique qui n'a d'autre particularité que d'être parfaitement entretenu. On peut aussi voir une dague sur son flanc droit. A côté de cela, il est très rare de le voir porter autre chose qu'une besace sous sa cape. Il est à noter que l'elfe arbore un collier de crocs de ses anciennes proies les plus dangereuses à ses yeux.




Caractère


D'ordinaire peu causant, avec des manières endurcies par ses années de chasses, une apparence peu soignée, Carrack peut vraiment donner l'impression de n'être qu'un vagabond quand il se retrouve entouré des siens. L'elfe n'apporte que peu d'intérêt quant aux mondanités et à l'étiquette exigées quand il doit assister à de quelconques rencontre, réunion ou encore de banales soirées (dont il fait rarement parti des invités. Faut vraiment une excellente raison pour sa présence). A coté de cela, Carrack n'est pas si rustre qu'il ne le montre. De part son penchant naturel envers la faune et la flore qui composent le monde, il reste doux avec les animaux qui l'entourent enfin... quand il ne s'agit pas de ses proies. Hey oui, le chasseur doit tout de même manger et s'assurer qu'il ne perdra pas son...occupation. Mais même s'il devait tuer pour vivre, l'elfe avait une politique très stricte : Tuer d'une flèche, d'une seule. Faire souffrir inutilement n'a jamais fait parti de ses habitudes. Pas comme certains chasseurs qu'il avait put surprendre en train de s'amuser avec leurs cibles. De tels spectacles le dégoûte suffisamment pour que Carrack change parfois de proies...




Physique

Grand, svelte et blond. L'accoutumé pour un elfe, n'est-ce pas ? Carrack ne se distingue pas tellement de ses congénères. Mais avec un regard attentif on peut discerner quelques menues différences, ne serait-ce que les traits légèrement marqués de son visage, marques laissées par ses longues années d'errance en solitaire, à se battre ou à chasser. D'aucun pourrait aussi constater la présence de quelques cicatrices ça et là sur son corps. La plus profonde se situant dans son dos, longeant de très près la colonne sans pour autant la rencontrer, ce qui fut une chance pour l'elfe. Carrack a également  les yeux vairons et oui c'est sûrement LA chose qui le distingue les plus de ses compatriotes. L’œil gauche étant brun foncé, l'autre bleu clair son regard, la plupart du temps amicale, peut au final sembler accusateur ou méprisant selon votre état d'esprit. Remarquez également qu'il porte de petite marque droite rouge sous les yeux.

Le loup qui l'accompagne en permanence se nomme Voja. Son dos noir contraste agréablement avec le blanc de la partie basse ce qui pouvait parfaitement traduire le comportement changeant de l'animal. Mise à part cette bichromie, le loup n'avait pas grand chose de particulier en soit. Taille normale, poids acceptable et timbre de voix convenable...

[ATTENTION] je tiens à préciser que les effets dans les yeux du duo (rouge pour le loup et blanc-violet pour l'elfe) ne sont pas contractuels. Ils ne sont présent que dans l'avatar.




Goûts, peurs, passions

Carrack est facilement, très facilement, mis en colère quand il assiste à une quelconque scène de violence envers les animaux. Rien n'est plus facile et rapide pour se prendre quelques coups de sa part. Sa plus grande peur est de se retrouver seul lors de ses voyages. La présence de Voja était des plus salvatrice dans ce domaine précis. Ses plus grandes passions sont principalement la chasse, la vraie, celle avec un grand C, les animaux et les relations prédateurs/proie qui en résulte. Sinon question nourriture, Carrack pourrait se gaver de fruits rouge jusqu'à en devenir impotent.




Histoire

On peut dire que la naissance de Carrack était attendue. Très attendue par ses parents qui, effort après effort, avaient passé de nombreuses années à essayer de concevoir leur rejeton. Mais la nature se montra capricieuse à maintes reprises. Soit ce fut des fausses couches, soit ce fut simplement que... la petite graine qui n'avait pas prit. Et pourtant le couple Rafn ne s'accusèrent pas mutuellement, pas plus qu'ils reléguaient la faute à mère nature. Après tout, l'infertilité n'était pas rare. Et puis un beau jour, naquit le fruit de leurs labeurs : Carrack avait pousser son premier cri.
Dès lors, la famille Rafn vivait sur un petit nuage. Fils unique, bien entendu, l'enfant n'avait pas à se plaindre de sa vie. Né dans une famille relativement aisée parmi les leurs, il ne manquait pour ainsi dire de dire. Il reçut une éducation correcte et grandissait convenablement, s'épanouissant dans les domaine de l'archerie et se passionnait fortement pour tout animaux, qu'ils soient à poils, à écailles, à plumes ou encore à chitine, aucun être n'échappait à son intérêt croissant alors qu'il vieillissait tout doucement. Cet enthousiasme ne fit que s'accentuer quant il s'avéra que Carrack avait un don particulier concernant ses compagnons. En effet la plupart du temps, une fois passé l'âge de raison, il fut capable de ressentir, de partager avec une intensité variable. Cette capacité l'intriguait tout autant qu'elle étonnait ses parents. Personne dans la famille n'avait été doté de l'empathie druidique, du moins à leur connaissance. Dès lors, Carrack avait suivit un enseignement un peu plus poussé auprès des érudits de la ville, sans pour autant que la chose lui plaise véritablement. Troquer sa vie dans la propriété familiale qui possédait quelques terres, une petite palette d'animaux de tous poils contre une vie citadine, froide et aussi régulée qu'une horloge ? C'était trop lui demandé. Néanmoins, l'elfe s'efforçait comme il pouvait de donner le change et de suivre les enseignements qu'on lui offrait, essayant de ne pas trop soupirer, dormir et ronfler entre deux cours.
Mais le temps défilant, les fourmis qu'il ressentait dans son corps se changèrent rapidement en troupeaux de buffles.

Tenant bon jusqu'à l'âge adulte, Carrack plia, littéralement, ses bagages quand enfin il en savait assez et se sentait capable de se débrouiller seul avec ses propres moyens et capacités. Réunissant les quelques pièces de monnaie que ses géniteurs avaient daigné lui fournir, armé de son arc qui ne le quittait que pour ses cours et quelques vêtements chauds, le jeune elfe fit ses adieux et quitta rapidement la demeure des Rafn, avec la ferme intention d'y revenir de temps à autre, ne serait-ce que pour donner des nouvelles à ses parents. Mais voilà d'autre problèmes se soulevèrent très rapidement. Où aller et comment procéder ? Les premières semaines de son voyage, pour ne pas dire errance, se résumèrent à une série de déambulations entre les différents villages et hameaux, offrant son savoir-faire de chasseur pour se faire un peu d'argent et s'équiper un peu plus convenablement, incluant une meilleure cape notamment. Ce ne fut qu'après quatre mois que Carrack rencontra celui qui allait changer son ermitage. Se réunissant de temps à autre avec les autres chasseurs du coup, à l'occasion notamment d'organiser des battues ou des chasses à des prédateurs un peu trop entreprenant, il entendit parler d'une grande bête, un loup blanc qui faisait un petit carnage dans les troupeaux des environs. A tel point que les fermiers et les localités du secteur proposait une belle récompense à qui en ramènerait la peau. Bien entendu, l'affaire intéressait Carrack autant que les autres et le jeune chasseur se mit en tête, comme tout à chacun, qu'il sera le premier à trouvé la bête.
Ce fut le soir qu'il avait décidé de se mettre en chasse. La nuit éliminait déjà un bon nombre de chasseurs, qui n'étaient pas tous des elfes, sa vision ne faisait que l'avantager alors, autant profiter d'un terrain supérieur quand on le pouvait non ? Mais La chose ne fut pas aussi aisé que le jeunot aurait put le croire. Bien qu'il avait trouvé assez rapidement des traces fraîches d'un grand loup, il s’avéra qu'elle ne menait pour ainsi dire à rien. Il avait beau suivre la piste tout le long de la nuit, au petit matin il fit chou blanc. Pas moyen de mettre la main sur ne serait-ce qu'une touffe de poils du loup. Et voilà qu'il était éreinté de courir. Retournant au hameau, essayant de feindre l'ignorance face à quelques plaisanteries des humains qui l'avaient vu partir dans la nuit, Carrack alla se reposer dans un tas de foins, guettant les allés et venues des chasseurs qui s'organisaient entre eux apparemment.

Ce petit jeu dura une bonne semaine sans que personne ne put mettre la main sur le loup tant convoité. Et pourtant, jour après jour, les troupeaux déploraient toujours quelques pertes malgré la surveillance assidue des fermiers et des hommes en armes. Même notre jeune elfe en arrivait à se dire que cette bête devait sûrement être un démon pour se montrer aussi insaisissable. Et pourtant arriva enfin le grand soir. Plus tôt dans la journée, un des chasseur, un autre elfe, arriva tout essoufflé au milieu de la « place du village » en prétendant avoir réussi à blesser la Bête, arguant qu'il ne suffisait plus qu'à suivre la piste de sang pour coincer leur proie à plusieurs pour l'abattre. Il n'en fallait pas plus pour que la meute armée d'arcs, de flèches et même d'arbalètes pour certains, de se mettre en route, tandis que Carrack les suivait, essayant de voir s'il pourrait en retirer un quelconque dédommagement pour tout le temps perdu sur les lieux.
Et pour des raisons de scenarium (oui oui) le jeune chasseur elfe fut le premier à arriver sur les lieux, profitant de son agilité naturelle exacerbée par ses jeux qu'il avait enfant avec les animaux qu'il pouvait rencontrer. Arrivé, disais-je, dans les fourrées non loin de la clairière dans laquelle la Bête, un magnifique loup blanc dont la croupe était tâchée et dégoulinante de sang, avait trouvé refuge, Carrack ne put que ressentir la profonde peur que ressentait l'animal qu'il avait en face de lui. Bien sur, il avait bandé son arc et avait déjà la tête du loup aligné sur la pointe de la flèche. Mais alors qu'habituellement il était capable de passer outre l'empathie qui était la sienne, la souffrance du loup et la peur de mourir qu'il ressentait face à l'archer qui le tenait en joue, mit Carrack très mal à l'aise. Suffisamment en tout pour pousser un profond et long soupire avant de relâcher la pression sur la corde, de retirer la flèche et de se dévoiler entièrement au loup, ayant déposer ses armes ostensiblement. C'était sûrement une grave et grossière erreur au vu du poils qui se hérissaient sur l'échine du loup et de ses grondements qui faisaient vibrer l'air autour de lui.
L'elfe commençait à regretter de ne pas être rester plus longuement dans sa ville natale pour savoir comment transmettre ses propres ressentis au loup, ce qui semblait être possible si on écoutait bien son ancien mentor. Peut-être aurait-il put calmer l'animal qu'il avait en face de lui... Mais rapidement, le chasseur comprit au manque de réaction et de mouvement de son « interlocuteur », que ce dernier ne pouvait pas, ou ne voulait pas, lui sauter à la gorge. Le carreaux qu'il était planté de sans cuisse arrière gauche devait y être pour beaucoup.

« écoutes, je sais que tu ne me comprends surement pas du tout, mais là, je ne te veux plus de mal. Regardes » , il montra son arc à terre et les flèche qui allait avec, « si j'avais voulut t'achever je l'aurais fait depuis longtemps, crois moi. Je veux juste voir ta blessure, ok ? »

Carrack essayait, avec peine, de calmer son appréhension et son excitation. Le loup qu'il avait en face de lui, à quelques pas désormais, était magnifique et bien plus grand que ses congénères ne pouvait l'être. Et pour dire toute la vérité, il avait la furieuse envie de passer ses mains dans la fourrure qui lui semblait être tout aussi douce que solide. Ceci étant dit et fait, le loup, bien que grondant et montrant bien qu'il était sur le qui-vive, ne bougea pas particulièrement quand l'elfe acheva les derniers pas qui les séparaient.
Essayant de sondé les informations qu'il recevait via son pouvoir, le jeune Rafn se rassurait un peu. Il ne lisait pas plus de méfiance que cela chez le loup. Ce qui soulevait une autre question, mais le temps lui manquait pour y prêter une grande attention. Se hâtant, il enserra la base du carreau d'un mains et aplatissait les poils et la peau de l'autre tout autour de la blessure, serrant les dents en priant tout ce qui pouvait l'être que le loup ne lui arracherait pas le crâne quand il retira le projectile.

«ça... je crains que ça va picoter un peu... j'espère que ça ne sera pas le cas pour moi pour autant... »

Murmura-t-il plus pour lui même que pour le loup qui avait monté les grognement de quelques tons. Et puis Carrack y alla franchement. Il tira sur le carreau avec toute la force qu'il pouvait y mettre. Pas qu'il soit particulièrement compliqué à retirer, mais surtout que la chose aille vite. Le couinement, bruyant et aigu, qui en résulta avait achevé de lui faire mal au cœur. C'était principalement pour cette raison qu'il faisait tout son possible pour tuer en un coup. Poussé par la douleur qu'il sentait chez l'animal, l'elfe fit fi de toute prudence et continuait ses soins, pansant comme pouvait l'hémorragie, en caressant le flanc disponible de la bête.

« voilà, c'est fini, le carreau n'est plus un danger pour toi. En revanche, j'espère que tu tiendras la nuit... si on considère que les autres ne te trouvent pas... »

En prononçant ces derniers mots, Carrack se redressa rapidement. Les autres ! Maintenant qu'il avait soigné le loup, qu'est-ce qu'il pourrait leur dire ? Et surtout comment réagiraient-ils quand le jeune elfe tentera de leur expliqué qu'il avait eut pitié d'une Bête qui dévorait les troupeaux des environs, menaçant tout le monde d'une pénurie de viande et de lait ? Il fallait surtout que le loup ne soit pas trouvé cette nuit là.

Carrack s'affaira aussi rapidement qu'il le put pour effacer les traces du loup et de son propre passage, allant même jusqu'à déplacer des buissons, des branches et du feuillage pour tenter de créer un semblant de fourré autour du loup. C'était ridicule oui, mais l'elfe était en pleine panique, songeant tout autant à sa propre sécurité qu'à celle du loup qui, bien que tremblant toujours de douleur, regardait d'un œil circonspect les agissements de celui qui le menaçait peu de temps auparavant. Son « travail » achevé, le chasseur, du moins si on peut toujours l'appeler de la sorte, finissait par revenir vers la Bête et lui murmura un vague « je reviens demain si tu es toujours là. Ne bouges pas et ne fait pas de bruit. » avant de s'enfuir, ayant reprit son équipement, le plus rapidement possible avant de retourner dans la grange qu'on lui offrait grassement comme chambre à coucher et essayait en vain de se reposer un minimum, priant pour que le loup ait comprit ce qu'il lui avait dit et surtout que pas un seul des autres chasseurs ne le trouverait dans cette posture.

Le lendemain, personne ne saura lui dire comment il a fait pour s'endormir, Carrack se réveilla en catastrophe et se rendit dans les rues, si on peut appeler ça comme cela, tendant les oreilles. Et ce qu'il entendait à droite et à gauche le ravissait : Le loup avait encore échappé à leur vigilance et une nouvelle battue sera organisée quelques temps. Plus joyeux qu'il n'aurait dut l'être en vérité, le blondinet se hâta de rejoindre le blessé, qu'il trouva à la même place que la veille au soir, déposant de la nourriture pas trop loin de son museau pour qu'il puisse manger tranquillement. Après deux bons jours à rester auprès de lui, à surveiller sa guérison, Carrack fut aux anges quand, enfin, l'animal se redressa tant bien que mal, se laissant flatter et caresser par l'elfe qui en rajoutait sûrement quelques couches tant il appréciait la douceur de son poil.

« je vois que tu te sens mieux. Quant à moi il va falloir que je me remette en marche. Tu m'as fait perdre pas mal d'argent au final, vilaine bête.»

Réunissant ses affaires, il fit demi tour, après tout il n'avait pas menti. Il ne lui restait que très peu de pièces dans sa bourse et le froid commençait déjà à revenir. Carrack allait devoir se dépêcher de récupérer le temps perdu ici pour éviter de gelé et de mourir de froid. Mais alors qu'il se mit en marche, le loup boitant légèrement se mit à le suivre de loin. Bien entendu, l'elfe l'avait parfaitement remarqué et commençait à se demander s'il avait une meute à lui ou n'était qu'un voyageur solitaire tout comme lui. Pourtant, il ne fit pas appel au loup et continuait sa marche, autant que possible dans les bois, avant de constater que l'animal se rapprochait de plus en plus. Le temps ne défila pas beaucoup avant que Carrack ne soupire et ne se retourne et finisse par appeler le loup que plus tard il appellera Voja et qui partagera son errance, déjà un peu moins solitaire...



Parle nous de toi

Pseudo : Carrack
Âge : 25 ans
Sexe : Mâle
Ton expérience dans le RP ? : assez bonne
Comment êtes-vous arrivé chez nous ? :  re re re retour
Des suggestions, avis ?: pour le moment non.
Code du règlement:

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 31
Amalys Sylas
Furry
MessageSujet: Re: Carrack is back ? [ Fini ] Lun 16 Oct - 22:29
Bonsoir.

Nous avons discuté hier concernant ton retour et je t'annonce officiellement que nous l'avons accepté. Sous conditions, évidemment.
- La première concerne les absences. Nous te demanderons de nous poster un message chaque fois que tu prévois une absence de plus d'une semaine, autrement, nous considérerons cela comme un n-ième abandon du forum de ta part. Comme tu le sais, nous ne forçons personne à rester mais c'est ta troisième allée-venue sur le forum et à chaque fois, tu reviens plein de bonnes résolutions que tu ne tiens pas.
- Concernant le comportement, nous avons là également des exigences et tu devras te tenir correctement, il ne s'agira pas simplement de bann CB (Discord) si tu te comportes mal, ce sera un bannissement définitif du forum, sans nouvelle chance.
- Concernant ta fiche de présentation, nous serons intransigeants concernant les incohérences et cette fois, nous ne modulerons pas le forum comme nous l'avons fait plusieurs fois pour tes fiches précédentes. Ce n'est pas moi qui suis en charge de ta validation mais ceux qui le sont viendront te dire ce qui ne va pas. Je n'ai pas encore eu le temps de te lire mais je compte sur toi pour te montrer coopératif lorsque seront soulignés les soucis. D'autant que c'est ta quatrième fiche de présentation sur le forum donc nous considérons que tu en connais les règles, les groupes et que tu sais également comment fonctionne tout le lore.

Tu dois rester conscient qu'après tout ce qu'il y a eu par le passé sur le forum te concernant ainsi que tes antécédents concernant ton comportement, cette chance que nous te donnons est la dernière. Je souhaite de tout coeur que tu me donnes tort concernant ce que je t'ai déjà personnellement dit sur la Chatbox à ton retour. Prouve-nous ta bonne volonté, ta guérison et ce sera les bras ouverts que nous t'accueillerons à nouveau.

Alors, finissons sur une petite touche plus douce, bon courage pour ta quatrième fiche et puisses-tu avoir trouvé la sérénité nécessaire pour t'intégrer de nouveau complètement à Aëndryl.
Amicalement,
Nymphéa / Amalys
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 25
Carrack Rafn
MessageSujet: Re: Carrack is back ? [ Fini ] Lun 16 Oct - 23:10
Merci. Et je serais coopératif comme jamais !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 304
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 24
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Re: Carrack is back ? [ Fini ] Mer 18 Oct - 22:09

Salut et re-re-re-bienvenue à toi sur notre humble forum !

Je m'occuperais de la validation de ta fiche Smile

Après lecture complète de ta fiche, voici les points que j'ai relevé :

  • Le loup géant :
    Les loups géants, et a fortiori les animaux géants quelle que soit l'espèce, n'existent pas dans le contexte de notre forum. De plus, les loups ne peuvent pas être des montures.

  • Incohérence évidente entre la magie et le métier :
    Ne trouves-tu pas étrangement bizarre de ressentir les émotions des animaux comme étant ses propres émotions, et en même temps d'avoir choisi en toute conscience un métier consistant à tuer les animaux ? ... Personnellement ça me choque. Je ne pense pas que tu comprennes l'incohérence relevée ici, voici des exemples concrets qui, je pense, t'y feront voir plus clair : quand tu blesses un animal, tu ressens sa douleur et sa peur ; quand tu tues un animal, c'est comme si tu te tuais toi-même ! Même douleur, même peur, même angoisse ! La douleur psychologique est horrible pour toi ... J'espère que tu as saisi ce que je tente de t'expliquer et je te laisse arranger cela Smile

  • La vision nocturne de ton perso :
    Les règles de notre forum sont claires : pas d'avantage lié à la race du personnage joué. Aucun bonus racial.

  • "Et pour des raisons de scenarium" :
    Je suis clairement contre l'utilisation de ce terme. Tu ne peux décemment pas claquer des doigts et faire en sorte que ton personnage arrive premier sur les lieux ... "parce que faut que ça matche comme ça pour le scénario" !! Il s'agit de ta fiche, et tu le sais car c'est ta quatrième, c'est elle qui te suivra et définira en premier lieu ton personnage. Il te faut décrire POURQUOI et COMMENT ton personnage est arrivé en premier, tout en restant logique et crédible, et ne pas passer par une cabriole ...

  • Incohérences dans ton histoire :
    Il s'agit de la suite du point précédent. De mon point de vue, c'est relativement aberrant que tu aies le temps de dépasser le groupe de chasseurs, d'approcher une bête sauvage (géante au passage), de la soigner, de déplacer des branchages (les buissons va falloir m'expliquer comment tu les déplaces oO), d'effacer les traces (comprenant les traces visuelles de pattes de loup que tu as indiqué dans ta fiche, mais j'ajouterais également le sang et les traces olfactives) sachant que les autres chasseurs sont sur la piste du loup et donc logiquement à faible distance de celui-ci ... Les chasseurs ne doivent pas être loin et j'ai des doutes sur le fait que tu mettes 5, allez 10 min pour faire tout ça ...



Voilà, je pense avoir fait le tour. Si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter Smile



Bon courage pour les corrections :3

Amicalement,
Erya ~
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 25
Carrack Rafn
MessageSujet: Re: Carrack is back ? [ Fini ] Mer 18 Oct - 23:15
Je m'en vais corriger tout ça,pas de problème. (et pour le scénarium c'était vraiment pour faire une blagounette, mais oui c'est ma fiche pas un rp, désolé)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Carrack is back ? [ Fini ]
Revenir en haut Aller en bas

Carrack is back ? [ Fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres d'Aëndryl :: Règlement et Administration :: Inscription :: Inscription-