Avis aux visiteurs !
Ce forum est classé +18 ans, il peut contenir des textes et scènes RP violentes et érotiques.
Nous conseillons aux plus sensibles de passer leur chemin.

Partagez|

Cérémonie des Pénombres [PV Maekan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Erya Isildur
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Jeu 28 Avr 2016 - 22:27






Cérémonie des Pénombres



La forêt, calme étendue d’arbres regroupés et ondulant leurs ramures au gré des brises taquines, donnant l’impression de danser dans un rythme lent et incessant. Ils étaient là à tendre leurs ramures vers le ciel, comme on lèverait les bras au ciel pour implorer l’un des dieux Dragons. Grands et majestueux, tels de sages ancêtres tenant quelque réunion importante mais silencieuse ou dormant dans un sommeil profond, selon les points de vue, ils avaient à cette saison paré leurs feuilles d’un vert profond, donnant à l’ensemble de la forêt un éclat sans égal.

Erya et Altaïr traversaient cette forêt, revenant du Nord suite à une énième mission. Ils n’étaient point perdus, non. Altaïr savait se repérer et tracer son chemin malgré cette végétation verdoyante à souhait. Erya était à ses côtés, chevauchant un étalon bai, volé bien sûr (mais était-ce vraiment nécessaire de le préciser ?). Pour une fois, le shadden n’était pas d’humeur maussade. Ce qui n’arrivais pas si souvent au final, et Erya savait profiter de ces moments d’accalmie. Il était même d’humeur joyeuse et joueuse. Il se rapprochait à ce moment plus du chien que du loup affreusement dangereux qui était l’image que le reste de la population se faisait de cet animal des plus particuliers. Tantôt, s’aplatissant au sol près à attaquer devant un écureuil qui remontait prestement dans son repaire, tantôt sautant après les papillons. Les autres shaddens avaient de quoi avoir honte de leur congénère.

Un cri de faucon résonna au-dessus de leurs têtes, et les deux compères levèrent tous deux leurs regards vers l’oiseau qui semblait de toute évidente apprivoisé. Se doutant forcément de sa provenance, l’assassin leva son bras, poing fermé, et émit un sifflement particulier, spécifiquement utilisé au sein du Pacte des Ombres. Et, sans hésitation aucune, le petit faucon vint se poser doucement sur le poignet du blond. Après un regard entendu entre lui et son compagnon de route, le demi-Elfe prit le petit message accroché à la patte de l’oiseau. Il l’ouvrit et le lut une première fois et fronça les sourcils. Il regarda un instant le loup maudit, hésitant.

- Quoi ça dire ? demanda la shadden, recouvrant immédiatement un ton plus sombre.

Le demi-Elfe lut à nouveau le message. Etre sûr d’avoir bien compris, c’était essentiel. Y-avait-il un sous-entendu à comprendre ? Un sens caché ? Une interprétation à deviner ? Un code secret pour une mission ? De nouveau, ses yeux se posèrent sur Altaïr sans qu’une émotion plus qu’une autre ne se fasse ressentir.

- Toi dire quoi ça dire tout de suite, sinon moi attaquer stupide cheval ... et suite à deux secondes de silence supplémentaire, il ajouta : ou moi partir et laisser toi là ...

Le demi-Elfe cligna des yeux, semblant ressortir de ses pensées, et son regard se posa réellement sur le loup qui faisait déjà une moue un peu énervée. Etait-ce une blague ? Ce message ne lui était peut-être pas destiné ? Le faucon aurait-il pu se tromper de destinataire ? En y réfléchissant rapidement, c’était très peu probable. Il y avait très peu de chance que d’autres membres du Pacte se trouvent dans les environs. Devant le grognement insistant du loup, il se décida à s’expliquer :

- Je ... Je suis invité à la Cérémonie annuelle des Pénombres ... *le loup renfla dédaigneusement, ne laissant aucune erreur possible quant à son avis sur le sujet* ... En tant qu’invité d’honneur.

- Moi manger oiseau, toi pas recevoir message, donc toi pas y aller. Ça être bonne solution.

Erya sourit devant la solution quelque peu naïve trouvée par son compagnon de route. Ces choses étaient plus compliquées qu’elles semblaient l’être de prime abord. Le Maître savait qu’il allait recevoir le message, il devait même être déjà au courant qu’il venait de le recevoir. Il n’y avait donc aucune possibilité de tergiverser pendant quelques dizaines d’années, il devait retourner au QG du Pacte des Ombres ... Or il avait tout fait pour éviter par tous les moyens d’avoir à y retourner. Mais là, il n’y avait pas d’échappatoire possible. Il était obligé de retourner dans cet endroit sinistre où lui-même avait passé son enfance entièrement dédiée à l’apprentissage du métier de voleur et d’assassin.

La Cérémonie aura lieu deux jours plus tard. Soit le temps exact qu’il lui restait pour parcourir le chemin jusqu’au QG situé à Lumérill. Hasard ou pas ? Erya préférait ne pas savoir. D’un soupir résigné, il engagea le cheval dans la direction de la capitale humaine, Altaïr grommelant à ses côtés. Sur la dernière ligne droite menant au QG, à l’orée de la forêt entourant Lumérill, Erya ordonna à Altaïr de rester à l’abris dans la forêt. Puis, il se changea rapidement, troquant sa chemise pour un haut court et noir, ainsi que deux longues mitaines de la même matière que le haut, noires également. Un pantalon noir complétait sa tenue. C’était sa tenue dite « emblématique », elle permettait de montrer ses tatouages, mais ne le gênait en rien pour ses mouvements. Il remit prestement sa longue pèlerine sur ses épaules, masquant tout son corps, ainsi que le visage.

Après un dernier regard à Altaïr, s’assurant ainsi qu’il ne bougerait pas, il se dirigea vers l’une des entrées secondaires du QG. Le message stipulait qu’il ne devait absolument pas se faire voir du reste des membres présents au QG. Arrivé à l’entrée située dans un énorme tunnel, l’une des moins passagère et sûrement la plus méconnue de tous, il se présenta devant une jeune furry souris qui gardait l’entrée. Etant habitué du système, il lui présenta sa main droite sans un mot. Le système était simple : le gardien de la porte prenait connaissance de la personne se présentant devant la porte par le biais de sa magie, et si la personne faisait partie de la liste de personnes autorisées, il ouvrait la porte au nouvel arrivant de nouveau grâce à la magie. Le gardien était recruté uniquement sur ses dons magiques : la personne devait reconnaître l’identité de la personne. Ensuite, Erya soupçonnait un mécanisme enclenché par un enchantement relativement complexe. Il ne savait pas exactement comment cela fonctionnait. La souris prit donc sa main et passa ses doigts sur la paume, comme si elle lisait du braille. Puis comme pour valider son entrée, la porte s’ouvrit et la furry inclina profondément la tête :

- Bonjour...

- Tss ! Le Maître ne veut pas qu’on ait bruit de ma présence ici. La coupa Erya.

La furry sembla un court instant étonnée, mais retrouva son visage neutre rapidement. Elle savait qu’on ne discutait pas les ordres du Maître.

- Il va falloir vous montrer très discret alors, ajouta-t-elle en désignant du menton quelque chose derrière lui.

Erya se retourna, intrigué. De quoi parlait-elle ? Etait-ce si compliqué de le laisser entrer simplement ? Et il se retrouva face à ... son shadden. Il fronça un instant les sourcils sous sa capuche. Il n’avait pas autorité sur lui, il le savait. Et en l’occurrence, Altaïr aussi.

- Toi pas discuter. Moi protéger toi, toujours.

Bien sûr, seul Erya l’entendait. La furry souris les regardait simplement, attendant qu’ils se décident. Le demi-Elfe soupira de résignation, le loup ne repartirait pas sans lui. Il n’avait pas le choix. Faisant un signe de tête bref à la furry, il passa la porte et pénétra dans le QG, replongeant ainsi dans son passé.

Il décida de se couper de son passé, de se forcer à ne pas le voir ressurgir. Il fila dans les couloirs vides, le shadden sur les talons. Direction le bureau du Maître. Encore un moment dur à passer ... Arrivé devant la porte, celle-ci s’ouvrit immédiatement. Le voleur entra, ainsi que le shadden. Dans la seconde pièce trônait le Maître, toujours accompagné de ses gardes, dont Tyra. Cette dernière le regardait déjà avec une certaine animosité. C’était une petite salle avec un trône, servant à tenir de discrètes réunions et prises de décisions rapides. Les murs blanchis à la chaux soutenaient un plafond haut et sobre. L’assassin ôta sa capuche, et planta son regard dans celui du Maître, sans faire d’autre mouvement supplémentaire. Altaïr, lui, resta debout aux côtés de son humain, prêt à agir en conséquence.

- Incline-toi devant le Maître ! Claqua la voix froide et dure de la garde sadique, très certainement prête à mettre en action son pouvoir sur lui.

Le Maître leva la main, faisant instantanément réduire au silence Tyra.  Mais cela ne réduisit pas pour autant le feu dans ses yeux qui criaient vengeance. Un silence s’installa donc durant quelques instants, où Maître et assassin se jaugeaient. Puis le Maître se leva et rompit ce silence tendu :

- Shadden, tu es venu. J’en suis ravi. Dit-il en descendant les quelques marches sous son trône. Et à la vue du shadden à ses côtés, il ajouta : Et tu as amené ton fidèle ami. Bien, bien.

Il s’arrêta à distance de l’assassin. Erya resta impassible. Au sein du QG, tout était question de jeux de pouvoirs et d’orgueil, il fallait entrer dans le jeu pour ne pas se faire bouffer.

- Tu m’a demandé, me voilà.

Le Maître étira ses lèvres en un sourire léger, certainement ravi de son emprise sur lui. Il passa un peu de temps à l’observer, lui et le shadden, en laissant le silence résonner autours d’eux.

- J’ai eu vent de tes dernières missions. Tu les as menées avec brio, comme toujours. Ces meurtres de nobles, alors que la maison était pleine d’invités ; ces vols de bijoux, ceux durant un bal, et ceux retenus dans un lieu secret ; ces fioles de potions volées et dissimulées à l’aide d’enchantement ou d’araignées géantes ...

Le ton semblait joyeux et insouciant, le Maître faisait de grands gestes et faisait mine d’être fasciné par ces réussites, mais Erya ne s’y trompait plus, depuis longtemps. Et Erya, tendu dans ce climat, ne supportait pas ce jeu de chats :

- Aux faits. Trancha-t-il, accompagné d’un geste de la main repoussant les fleurs de ces mots doux mais ô combien venimeux. Quels faits me sont reprochés ?

Les yeux du Maître se rétrécirent alors, devenant deux fentes où rougeoyait le feu de la colère. Immédiatement, Tyra prit cela comme un top départ. C’est avec le plus grand délice qu’elle braqua ses yeux sur lui, non sans un sourire d’ange, et irrémédiablement, une douleur fulgurante se déchaîna en lui. Serrant les dents pour ne pas leur faire le plaisir de l’entendre gémir sous l’assaut brutal, il s’écroula au sol, paralysé par la douleur. Tous ses muscles étaient tendus et douloureux sous l’illusion de souffrance infligée. Ses yeux virèrent rapidement au violet car dans la paralysie, sa respiration se retrouvait bloquée elle aussi.

Altaïr, qui ne s’était absolument pas attendu à ce revirement de situation, sorti immédiatement les crocs, et sautant au-dessus de son protégé pour faire rempart à cette subite attaque dont il ne comprenait pas encore la source, il se mit en position d’attaque dégageant au passage son aura sombre et ténébreuse dans la pièce. Il trouva rapidement l’attaquant mystérieux, c’était cette femme, là, avec son sourire innocent. Directement, il se focalisa sur elle, faisant claquer ses mâchoires, comme pour l’avertir, et grognant toutes dents dehors tout en s’approchant, déterminé à mettre fin à ses jours. Et alors qu’il allait pour lui sauter littéralement à la gorge, le Maître fit un geste et le shadden put enfin entendre son frère humanoïde reprendre sa respiration. Le loup continua à grogner férocement mais retourna aux côtés d’Erya qui reprenait sa respiration en toussant. Ses yeux redevinrent dorés une fois l’épisode de douleur passé.

Le Maître s’accroupit face à l’assassin et parla d’une voix froide :

- Retrouve tes bonnes manières, demi-Elfe. Et tiens ton chien.

Après quelques respirations laborieuses, non sans foudroyer du regard le Maître, Erya put ordonner à Altaïr de reculer et de coucher dans sa langue. Ce dernier s’exécuta en grognant toujours sourdement. L’assassin était toujours au sol, et le Maître continua :

- Un étrange bruit, une rumeur, est parvenue jusqu’à moi récemment. *il laissa un temps de pause, permettant à son interlocuteur de réfléchir à ses derniers actes et faits* Il semblerait que Shadden soit entré dans le temple de l’Oracle élue de Norke, Dieu tout puissant de la Mort. Confirmes-tu ces faits ?

Erya avait maintenant recouvré sa respiration normale. Il se redressa, se retrouvant assis sur ses jambes pliées sous lui. Il savait ce qui lui était reproché. Il était en effet entré dans le temple de Norke, là où Amalys, Oracle élue de Norke, résidait actuellement. Et sans le savoir, cette dernière était venue à lui et l’avait soigné. Il n’allait alors pas la kidnapper et la livrer au Pacte. La principale concernée s’était même inquiétée des répercussions que cela pourrait avoir. Eh bien, les voici.

- C’est exact. Dit-il simplement, en le regardant dans les yeux, attendant qu’il lui en dise plus sur ce qu’il savait.

- Y as-tu croisé un prêtresse ou même l’Oracle ? Il semblerait que c’est là que l’Oracle séjournait dans les environs à ce moment-là ...

- Je n’ai vu personne. Affirma-t-il, gardant la même position et la même expression. J’y ai juste passé la nuit, après qu’une bande le furries léopards m’ait attaqué.

Le Maître l’observa un instant, puis sembla se satisfaire de la réponse, car il se releva en silence. Puis il lui indiqua que la Cérémonie allait commencer. Il lui fit remettre sa capuche afin de dissimuler son identité aux autres.

Ils pénétrèrent dans la Grande Salle sous les acclamations de la foule depuis derrière les trônes situés plus en hauteur par rapport au reste de la salle. Altaïr resta en retrait, dissimulé derrière les grands sièges. L’assassin encapuchonné resta légèrement en retrait près du Maître qui leva les mains pour instaurer le silence. Le Maître ouvra la Cérémonie :

- Membres du Pacte des Ombres ! Soyez les bienvenus à cette Cérémonie annuelle des Pénombres, qui feront d’eux de nouvelles Ombres, vos nouveaux collègues, venant agrandir ainsi la puissance du Pacte des Ombres.

La foule applaudit à nouveau, galvanisée par ces paroles fortes. Erya ne comprenait pas leur engouement. Etre là, dans cette Grande Salle, lui rappelait de biens sombres souvenirs. De nouveau, il décida de se détacher de ces images douloureuses.

- Cette année, réjouissons-nous car nous accueillons un invité d’honneur ! Il est connu de vous tous et bien au-delà du Pacte. Sa réputation le précède, et de loin. *tirant sur la capuche, il fit tomber la pèlerine de l’assassin* SHADDEN !!

Erya découvrit le monde qui était sous lui, et Altaïr vint se placer à ses côtés, comme un soutien silencieux. Il se tenait là, face à la foule qui l’acclamait pour des raisons que lui-même n’accordait pas autant de ferveur.

- Et maintenant, Pénombres, présentez-vous.



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Ven 29 Avr 2016 - 4:41
Cérémonie des Pénombres
La tête rejeté en arrière, l'eau venait lui frapper directement le visage et le torse, le froid mordant sa peau et procurant des frissons à cette Pénombre. Ses fins doigts parcouraient chacune des cicatrices qui zébraient son corps, toutes avaient une histoires et une signification différentes, cependant elles étaient toutes synonyme de honte pour ce jeune homme. Fermant les yeux et écrasant son poing sur un des rochers moussues et humides de cette petite cascade qu'il utilisait pour se rafraîchir, l'homme se recula pour se diriger vers le bord où trônait ses vêtements de disciple du pacte.

Les vêtements noirs étaient posés, étendues, sur un long rocher plat, apposé au soleil afin de capturer autant de chaleur que possible. Sa tenue se composé d'un justaucorps en tissu souple, très prêt du corps, d'un pantalon tout aussi souple et ample quand à lui retombant jusqu'à ses chevilles, d'une paire de long gants remontant jusqu'aux biceps de l'homme, laissant les épaules de l'homme nues, le tout surmonté d'une longue étoffe de tissu, utilisé tantôt en écharpe, tantôt en cache montagne afin de masquer le bas ou l'intégralité de son visage selon la situation. S'habillant rapidement, le corps encore humide, il enfila ses chausses avant de rejeter ses cheveux humides en arrière. Le regard tourné vers l'horizon, vers ces tours apparaissant au loin à quelques heures de marches.

Depuis qu'il avait rejoint le Pacte après s'être échappé du tourment dans lequel il se trouvait, il avait passé quelques mois au sein même des locaux du regroupement d'assassins et de voleurs. Logeant dans l'une des alcôves proposé pour les nouveaux n'ayant aucun point de chute vraiment sécurisé, le jeune homme s'était très vite sentie claustrophobe dans ces locaux aux aspects de catacombes. Il s'était donc trouvé un point de chute, une vieille cabane de chasseur abandonné dans la forêt avoisinante, qu'il rejoignait chaque soir après ses entrainement ou après les missions qu'il avait à faire quand on l'estimait apte à les accomplir.

Cette journée là était un grand jour pour Maekan, au cœur du quartier général allait se dérouler une cérémonie où les plus prometteurs des apprenties, allaient se faire affranchir, passer de Pénombre à parfaite obscurité. On allait lui donner un nom, ou plutôt un surnom et on allait le marquer pour prouver son pleine appartenance au Pacte. Le garçon plutôt solitaire, ne savait pas vraiment ce qui l'attendait. Il avait entendue parler de match à mort face à un autre disciple ou même une Ombre elle même pour prendre sa place. Il ne savait pas si cela était vrai, mais après tout, il s'agissait d'une guilde de voleur et d'assassin, il ne serait donc pas étonnant que ce genre de pratique soit possible.

Après avoir ranger ses armes le long de sa cuisse, et dans son dos à sa ceinture, il entama sa marche en direction de Lumérill. Chemin qu'il empruntait si souvent qu'il aurait pu le faire les yeux fermés. On lui avait indiqué les différends passages permettant de rejoindre la ville sans se faire remarquer par la garde, passant sous la muraille, par des égouts ou encore des caves, le Pacte avait bon nombre de partenaires permettant la libre circulation des hommes dans les bas fonds et en dehors de la cité.

Maekan utilisait l'entrée principal pour entrer dans les locaux du Pacte, endroit hautement sécurisé, mais où moult monde se rejoignaient. Client venant poser une demande, Pénombres transmettant des messages ou encore Ombres venant prendre l'une des dites missions. Hommes, femmes, furry, jeunes, vieux, tous se croisaient dans cet imposant hall. Mais ce n'était pas ici où était attendu l'humain, mais plus dans les profondeurs de l'édifice. Dans une partie où seul les membres du Pacte pouvaient se rendre et où il devrait participer à une cérémonie et une série d'épreuves.

Rejoignant un groupe de disciple présent pour participer aux festivités en tant qu'observateur et témoins,  le garçon se fondit dans la masse tout en jetant des coups d’œil vers une estrade où il devrait certainement se tenir avec les autres membres qui allaient gagner en grades et renommé. Tous semblaient encore attendre un signe indiquant que la cérémonie allait commencer, bien que certains semblaient paniqués et se demandaient si la cérémonie n'était pas déjà commencé et si ils ne devaient pas trouver quelqu'un de suspect dans la foule et la prendre comme cible, mais comment réussir à paraître plus suspect qu'un autre dans cette amas noir de tissus camouflant toujours plus de visages et d'armes mortelles.

La pénombre restant tapis dans la masse, observa lentement, calmement les alentours avant que son regard ne soit attiré irrémédiablement vers l'estrade, le promontoire où venait de se regrouper le maître, ses six gardes et un homme, ou une femme d’ailleurs, il était assez difficile de le dire d'aussi loin et dans cette obscurité, qui semblait lui même accompagné d'un chien loup. S'approchant alors du groupe, rapidement rejoint par les autres disciples, ils se réunirent en face du groupe alors que le Maître pris la parole pour présenter son invité d'honneur.

A la présentation de se jeune blondinet, un certain Shadden, un brouhaha du diable se fit entendre dans le dos de Maekan. Ses yeux émeraudes se posant sur l'homme et son compagnon canin, il observa cette personne dont il avait longuement entendu parler, mais dont il ne connaissait pratiquement rien. Puis ce fût avec un sourcil arqué et que les prochains mots du Maître du Pacte furent accueillis. Se présenter ? Lui qui n'avait toujours connue que pseudonyme ou nom invité afin de garder une parfaite anonymat, pourquoi devait il se présenter maintenant face à tous, surtout pour recevoir un "titre" que tout le monde garderait en mémoire.

Regardant les trois compères qui trônaient à sa gauche, il écouta le premier dans eux se présenter, dans le plus grand des silences. Nom, prénoms, ambitions, pourquoi il était ici, les pouvoirs qu'il maîtrisait. Cet homme venait de s'ouvrir entièrement et complètement à une bande d'assassins, de voleurs, d'hommes qui entre eux utilisaient un surnom afin de ne jamais risquer de se faire dénoncer par l'un des leurs, par un soit disant ami qui partageait leur repas ou leur dortoir. Les deux personnes suivantes suivirent sans craintes l'exemple de leur condisciple et se présentèrent à la foule et au Maître qui les observait en silence. Puis vint son tour.

Posant son regard sur l'homme, sur les six gardes et sur Shadden, il garda le silence.

-Eh bien Pénombre, qu'attends-tu ? Présente toi !-

La voix du Maître résonna dans la salle qui gardait le silence depuis le début des présentation. Le regard de la Pénombre croisa lentement celui de tout les hauts membres du Pacte, avant qu'il n'ouvre la bouche.

-Je suis désolé Maître... Je ne puis me présenter sans nom à donner. Je suis ici dans l'espoir d'en acquérir un et de le marquer dans l'esprit de tout les membres du Pacte comme Shadden a réussi à le faire avant moi. Mais lames et mes talents sont aux services du Pacte tant que cela me permet d’assouvir mon désir le plus profond, de briser ces entraves d'épines de mes propres mains.-    

En quatre ans, cela devait être la première fois que l'on entendait aussi longuement la voix du jeune homme qui regardait fixement l'homme en face de lui. Sa présentation n'était probablement pas très clair, pas aussi limpide que ses précédents congénères, mais il n'avait trouvé rien d'autre à dire et doutait vraiment qu'une quelconque information sur son identité puisse vraiment intéresser l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Erya Isildur
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Lun 16 Mai 2016 - 18:50






Cérémonie des Pénombres



Quatre Pénombres allaient ce jour rejoindre le Pacte des Ombres. Enfin, si elles réussissaient les diverses épreuves dans leur intégralité, épreuves dûment choisies aléatoirement mais surtout selon le bon vouloir du Maître. Lui seul décidait, et lui seul pouvait, s’il le désirait : modifier, ajouter, ou bien encore (même si cela restait très rare) supprimer une ou plusieurs épreuves. C’est encore lui qui annonçait les règles. Et enfin, c’était encore et toujours lui qui indiquait la fin de l’épreuve. Les Pénombres ayant déjà signé avec le Pacte, elles passaient ici la validation de leur entraînement : les faisant passer, au choix, au statut d’Ombre, ou de trépassé.

Les trois premiers apprentis déclinèrent rapidement leur identité ainsi que leurs diverses compétences. C’était étonnant, cela n’était pas demandé de son temps. Enfin si, mais en comité largement plus restreint. Mais le dernier apprenti mis du temps à répondre. Si Erya ne s’intéressa pas spécialement aux premiers apprentis, il braqua son regard sur lui. Hésitait-il ? Pourquoi ne répondait-il pas ? Aurait-il ... peur ? Si c’était le cas, ce n’était certainement pas le meilleur moment, ni même l’endroit pour le montrer.

- Eh bien Pénombre, qu'attends-tu ? Présente-toi !

Le jeune homme brun finit par prendre la parole, non sans avoir posé un regard sur chacune des personnes sur l’estrade. Il se présenta à son tour, mais affirma ne pas avoir de nom à offrir au Maître. Alors qu’il évoqua le célèbre assassin, Erya entendit Altaïr renifler dédaigneusement à ses côtés. Instinctivement, il passa une main sur la tête du shadden.

Jetant un regard rapide au Maître, il se demanda quelle serait sa réaction. Puis il aperçut Tyra qui n’attendait qu’une approbation de la part du Maître pour passer l’apprenti indélicat sous la douleur, le corps tendu en avant, prête à passer à l’action. Contre toute attente, l’assassin la devança et prit la parole d’une voix forte et pleine d’assurance.

- Peut-être n’as-tu pas de nom, Pénombre, mais comment te nomme-t-on ici ?

Le Maître l’observa à la dérobée, ne laissant paraître aucune expression, comme d’habitude. Il avait compris. Lui non plus n’avait plus de nom. Le Maître le lui avait pris, et lui avait donné un autre nom à la place pour qu’il ne puisse pas retrouver un quelconque lien familial.

Suite à la réponse du jeune apprenti, le Maître repris la parole :

- Très bien. Nous commencerons donc par toi alors. Faites sortir les autres Pénombres.

Les apprentis furent ramenés à la sortie, sous étroite surveillance et menés à une salle plus loin. Les portes de la Grande Salle furent fermées. La première épreuve choisie par le Maître allait commencer. Alors que le brouhaha s’élevait encore dans l’immense salle, le Maître fit signe à Erya de s’avancer à sa hauteur, faisant frémir Tyra derrière eux. Il l’informa à voix basse de l’épreuve qu’il souhaitait faire, et il aurait sa participation. Elle consistait en une série de questions posées alternativement et rapidement par le Maître et Sahdden. Ce dernier inclina la tête.

Si ces questions semblaient sans lien les unes avec les autres, elles permettaient de comprendre le caractère, ou du moins à en voir certaines facettes, et les traits principaux de l’apprenti. Il devait répondre immédiatement, sans réfléchir. Et Erya n’avait que peu de questions imposées, seulement les traditionnelles annotées sur un simple papier que lui remit l’un des Gardes. Le Maître repris la parole une fois les explications faites à voix basse dans l’oreille de Shadden, et que le calme était revenu dans la salle.

-  Voici la Première Epreuve. Nous allons te poser une série de questions. A ces questions, tu devras répondre dans l’instant, sans réfléchir, en laissant les mots jaillir de toi instinctivement. Réponds seulement à nos questions par de simples mots. Es-tu prêt, Pénombre ?

- Redonne-nous ton nom d’usage.

- Ton âge.

- Offre-nous le nom de ton maître t’ayant guidé dans l’apprentissage.

Ce dernier, à l’appel de son nom par son apprenti, s’avança et s’inclina devant l’estrade. Erya le reconnaissant, inclina à son tour légèrement la tête.

- La voie de l’Ombre est périlleuse. Seuls les êtres d’élite peuvent espérer y avancer sans dommage. T’en sens-tu digne ?

Erya lut en silence sa prochaine question et fulmina en regardant le Maître qui lui rendit un regard innocent et interrogateur. Rongeant son frein en silence, il la lut à voix haute :

- La voie de l’Ombre ne s’arpente pas seul. Le Maître sait ce qui est bon pour toi. Lui jures-tu obéissance ?

- Si ton maître y a guidé tes pas, c’est le Pacte qui trace la voie de l’Ombre. Lui jures-tu obéissance ?

Erya plia la petite feuille qu’il devait lire jusqu’à maintenant, les questions étaient à présent libres. Le Maître lui fit un signe, l’incitant à être celui qui commençait ce nouvel interrogatoire.

- A qui la nuit fait-elle peur ?

- Vol ou assassinat ?

- Que dit le loup quand il hurle ?

- Quand estimes-tu ta mission terminée ?

- A qui s’adresse-t-il ?

- Richesse ou gloire ?

- Combien d’hommes as-tu déjà tués ?

Le Maître eu un léger sourire, tout en continuant le flot de questions sans changer le rythme. Peut-être se disait-il que Shadden était enfin entré dans les rangs. En tout cas, il rebondit sur la question. C’était sans savoir sa prochaine question.

- De quelle manière ?

- Méritaient-ils la mort ?

Devant le rictus presque invisible du Maître, Erya sut que sa dernière question ne lui avait pas plu. Il le savait, mais les questions n’étaient-elles pas libres après tout ?

- Qu’as-tu ressenti ?

- Que fais-tu devant une rivière que tu ne peux pas traverser ?

- Que dois-tu retenir de ta formation ?

- L’ours et l’homme se disputent un territoire. Qui a raison ?

- Ta vie appartient au Pacte des Ombres. Si la Cérémonie te mène au statut d’Ombre, qu’elle sera ta plus-value ?

Le Maître tourna la tête vers Erya, qui hocha la tête à sa question silencieuse. Oui, il avait atteint le total des dix questions attribuées à chacun. Indéniablement, le Maître posait des questions spécifiquement propres au Pacte et à ce qu’il attendait de ses disciples. Alors que l’assassin s’était plus positionné du côté psychologique, voire spirituel.

- Tu as répondu à toutes nos questions, Pénombre. Nous te rappellerons pour la Seconde Epreuve.

Il lui indiqua la porte par laquelle étaient partis les autres, sous les applaudissements des Ombres. Il venait de valider la Première Epreuve. En sortant, il ne devait pas croiser les autres Pénombres qui participaient aussi à leur Cérémonie afin de ne pas ébruiter l'Epreuve subie. Ou s'il les croisait, il ne devait pas parler de l'Epreuve passée.

- Faites entrer la prochaine Pénombre à prétendre à la Première Epreuve.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Mer 18 Mai 2016 - 3:59
Cérémonie des Pénombres
Le fait qu'il ne donne pas de nom avait fait réagir la plupart des ombres qu'il avait en face de lui, plus le maître lui même, avait il fait une erreur ? Non, il était persuadé que non et de toute manière, il n'avait pas de réponse à donner à cette question, on l'avait nommé de bien des manières depuis qu'il était arrivé, mais rien ne pouvait s'appeler vraiment un nom. Cadet, Gamin, Novice, Le Nouveau, Eh toi là bas. Quelqu'un lui avait bien donné un surnom et l'appelait ainsi de temps en temps, mais cela était surtout une boutade amicale, du moins c'est ce qu'il en pensait. Ses émeraudes passants d'une personne à l'autre, ils se posèrent tout deux sur cette jeune femme, une demoiselle se tenant à coté du maître qui semblait prête à lui sauter dessus, elle ne devait guère être plus vieille que lui, bien au contraire, elle avait une apparence plutôt chétive, il était donc difficile d'estimer vraiment son âge, mais elle ne devait guère avoir plus de vingt ou vingt-cinq ans. Ses yeux rivés sur la demoiselle, il ne vit pas d'où provenait la voix qui lui avait demandé un nom d'usage qui était employé dans le sein du Pacte afin de l'interpeller. Tournant la tête dans la direction de la voix, il ferma les yeux avant de reprendre d'une voix monocorde et posé.

-Apprentie, Cadet, Novice, Pénombre, et toute les frivolités équivalentes capable de rappeler que nous somme en apprentissage. Mais...on m'a de temps en temps...surnommé la Corneille.-

Il n'aimait pas particulièrement sur surnom, mais s'en était un choisis par une personne qui l'appréciait, enfin, il semblait, il n'avait pas vraiment d'idée sur ce que pouvait être l'amitié ou autre notion de sentiments dans le même genre.

Reposant son regard sur le maître et ses gardes, il arqua un sourcil quand celui-ci s'intéressa directement à lui pour la suite du programme, il allait donc passer le premier pour la première épreuve ? Si il le fallait. Le jeune homme regarda alors les autres apprenties se faire emmener dans une salle annexe, alors qu'il se retrouva seul sur l'estrade devant le maître, ses gardes, Erya, ainsi que tout un publique dans son dos. Il se doutait donc ainsi, que malgré le fait que les autres novices n'aient le droit de savoir ce qui les attendaient, cela n'était pour l'instant en rien une démonstration de ses capacités, sinon la salle aurait été entièrement vidé, du moins, si ils voulaient une complète démonstration de ce qu'il savait faire.

Invitant Erya à le rejoindre à ses cotés, la voix du maître lui énonça rapidement ce qu'il allait devoir faire, répondre à une série de question, aussi rapidement que possible, avec les premiers mots qui allait lui venir en tête, avant de lui demander si il était prêt à commencer.

-  Voici la Première Epreuve. Nous allons te poser une série de questions. A ces questions, tu devras répondre dans l’instant, sans réfléchir, en laissant les mots jaillir de toi instinctivement. Réponds seulement à nos questions par de simples mots. Es-tu prêt, Pénombre ?

-Oui

- Redonne-nous ton nom d’usage.

-La Corneille

-Ton âge

- 24 ans

-Offre-nous le nom de ton maître t’ayant guidé dans l’apprentissage.

-Kaïda

Le jeune homme entendit des pas dans son dos et vu un hochement de tête d'Erya à l'encontre de cette personne qui s'était avancé. Avant que les questions ne reprennent.

- La voie de l’Ombre est périlleuse. Seuls les êtres d’élite peuvent espérer y avancer sans dommage. T’en sens-tu digne ?

-Seul le temps nous diras si je l'étais.

- La voie de l’Ombre ne s’arpente pas seul. Le Maître sait ce qui est bon pour toi. Lui jures-tu obéissance ?

-Oui.

- Si ton maître y a guidé tes pas, c’est le Pacte qui trace la voie de l’Ombre. Lui jures-tu obéissance ?

-Oui.

- A qui la nuit fait-elle peur ?

Maekan vint arquer un sourcil et pencher la tête sur le coté un instant, les questions venaient de changer subitement de sens, regardant le papier se faire plier puis ranger, il ouvrit la bouche pour répondre.

-A ceux qui craignent l'Ombre.

- Vol ou assassinat ?

-Les deux.

- Que dit le loup quand il hurle ?

-Les ténèbres sont son territoire.

- Quand estimes-tu ta mission terminée ?

-Quand la prochaine commence.

- A qui s’adresse-t-il ?

-A sa proie insouciante.

- Richesse ou gloire ?

-Aucun.

- Combien d’hommes as-tu déjà tués ?

Maekan s'arréta, posant son regard sur l'homme qui venait de changer de registre de question. Il avait tué un homme avant de rejoindre le Pacte, mais depuis, par entrainement, trois autres avaient rejoint le compte, demandait il le total de ses victimes, ou simplement ceux qu'il avait tué de son propre chef ? Au final, cela revenait au même, il vint alors reprendre.

- Quatre.

- De quelle manière ?

-Une lame dans la gorge.

C'était ainsi qu'il avait tué sa première victime, ce burin qu'il avait lui même fabriqué, cette lame artisanal qu'il avait utilisé pour tuer cet homme et retrouver sa liberté.

- Méritaient-ils la mort ?

-Je ne l'aurait pas apporté sinon.

- Qu’as-tu ressenti ?

-Leur vie s'échapper.

- Que fais-tu devant une rivière que tu ne peux pas traverser ?

-Je la franchie.

- Que dois-tu retenir de ta formation ?

-Tout peux devenir une arme mortelle.

- L’ours et l’homme se disputent un territoire. Qui a raison ?

-Le plus fort.

- Ta vie appartient au Pacte des Ombres. Si la Cérémonie te mène au statut d’Ombre, qu’elle sera ta plus-value ?

-Un nom.

Le garçon n'avait pas compté les questions, mais en voyant le maître tourner la tête vers son disciple à ses cotés, il devina que cela venait de se terminer. Attendant la phrase pour lui confirmer cette hypothèse, il s'inclina légèrement avant de prendre la direction de cette porte qui lui avait été désigné pour sortir. Il ne savait pas si ses réponses avaient été correct, mais cela devait suffire pour qu'on lui propose de participer à la seconde épreuve, sinon on l'aurait certainement tué sur place, ou demandait de reprendre l'entrainement.

Se déplaçant en silence vers la salle suivante, une fois seul, il se hissa sur un rebord gravé dans la pierre d'une des colonnes soutenant la voûte des souterrains. Attendant silencieusement que l'on vienne le chercher pour la seconde épreuve et surtout de voir si les autres disciples allaient le rejoindre ou non.






Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Erya Isildur
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Dim 22 Mai 2016 - 18:25






Cérémonie des Pénombres



La Première Epreuve se termina après avoir interrogé les trois autres Pénombres. Elle s’était déroulée plus ou moins correctement. L’une des Pénombres, un blondinet gringalet, avait ouvertement exprimé le fait que cette Epreuve soit d’une débilité des plus profondes et sans aucun intérêt. Le silence s’était fait dans la Grande Salle et le Maître avait simplement pincé des lèvres. Son Epreuve terminée, il fut rudement sorti de la salle. Il venait de porter affront au Maître. Et lui seul déciderait si l’insolent continuerait ou non.

Pendant que les Ombres préparaient la Grande Salle pour accueillir la Seconde Epreuve, le Maître se tourna vers Erya, lui demandant son avis sur les nouvelles recrues.

- Je n’ai pas d’avis à donner, vous seul choisirez au final.

Le Maître lui lança un regard noir.

- Sache que je ne crois pas en ta version des faits. Il va falloir te montrer plus convaincant. Je pourrais même dire que cette Cérémonie est ton épreuve à toi aussi pour me prouver ton attachement au Pacte.

Erya plissa les yeux et Altaïr se mit à grogner à ses côtés.

- La première Pénombre semble être un bon choix. Contrairement au petit blond. Les deux autres ont l’air de n’avoir rien d’exceptionnel. Sans épreuve pratique, il est difficile de juger.

Le Maître hocha la tête, mais ne répondit pas. La Salle était prête, les Pénombres étaient là, patientant en silence l’ouverture de la Seconde Epreuve. Une large surface avait été dégagée, délimitée par un grillage en métal.

- Voici la Seconde Epreuve. Combats à mort, avec armes désignées. Nous n’allons pas effectuer des sacrifices parmi nos Ombres pour seul raison de cette Cérémonie annuelle. Vous combattrez certains de nos prisonniers.

On sentit immédiatement un soulagement dans le public des Ombres. Le Maître n’était pas fou pour sacrifier certaines de ses Ombres pour cela. Quoique certaines le mériteraient ... D’un coup, le Maître tendit le bras vers l’assassin, l’interpellant ainsi :

- Shadden, pourrais-tu nous faire l’honneur de montrer l’exemple à nos Pénombres ? J’ai choisi moi-même tes cibles.

Erya écarquilla les yeux, surpris. Puis se repris rapidement. En fait, cela n’était pas si surprenant que cela. Ce n’était rien d’autre qu’une preuve supplémentaire qu’il avait une maîtrise sur tous les membres du Pacte. Prouver sa fidélité en tuant de gens. Rien de plus, rien de moins.

- Si cela vous tient à cœur. Répondit-il d’une voix froide.

Il était un peu tendu aussi, que lui avait réservé le Maître ? A quel genre de surprise devrait-il faire face ? Avec lui, il s’attendait au pire.

- C’est le cas, affirma-t-il avec un sourire, comme pour avoir le dernier mot.

Puis il lui indiqua la surface grillagée. Le célèbre assassin s’y dirigea, avec le shadden sur les talons, sous les applaudissements impatients des Ombres. Une fois la porte refermée derrière lui, Altaïr alla se coucher dans un coin. Ce n’était pas son combat, il n’était que spectateur, mais souhaitait tout de même conserver un œil sur son protégé. Trois hommes furent amenés face à lui. Seul l’un des trois lui rappelait vaguement quelque chose.

- Je ne te ferais pas l’affront de t’imposer un type d’arme, Shadden. Ces trois hommes sont des renégats. Ils faisaient parties du Pacte, avant de le trahir. Ils ne méritent donc que la mort. Tu sauras très bien t’en charger, n’est-ce pas ?

Le regard que le Maître lui lança était des plus éloquents : tue ces gars, prouve-moi donc que j’ai tort à ton sujet. Erya mit un poing sur son torse et s’inclina. Un gong retentit, c’était le début du combat. Les trois renégats se jetèrent sur lui sans aucune hésitation avec épées et marteau en mains. Shadden dégaina ses dagues d’un mouvement fluide.

D’un coup en plein cœur, il tua le premier rapidement, ainsi que le deuxième en lui tranchant la gorge. Trop rapidement au goût de Tyra qui s’amusa à le faire souffrir durant quelques secondes, le faisant tomber à genoux, une expression de douleur sur le visage, rapidement masquée par ses cheveux. Immédiatement, Altaïr se releva et se mit à grogner férocement vers Tyra, bien à l’abris sur l’estrade. Les Ombres juste derrière le grillage reculèrent. Le dernier survivant profita de la situation pour attaquer le demi-Elfe à terre, lui assénant un violent coup de marteau sur l’épaule gauche. Après l’illusion, la douleur. Erya retint de justesse son cri de douleur, mais se releva et s’éloigna rapidement en se tenant l’épaule, certainement cassée. Il lança un regard furibond au Maître, qui faisait signe à Tyra de se calmer, tout en ayant un sourire sur le bord des lèvres.

Le Maître lui fit signe de continuer le combat. Le dernier renégat face à lui faisait tourner ses marteaux, impatient d’en finir. Ils se mirent à tourner l’un autour de l’autre. Erya testa son épaule, il ne pouvait pas bouger le bras sans provoquer une douleur dans toute l’épaule. C’était bien sa veine ... Puis ils s’échangèrent dans coups, marteaux esquivés et bloqués par la dague qu’Erya manipulait que de sa seule main qui ne le faisait pas souffrir. Le renégat le frappa à nouveau sur son bras. Il prenait de l’assurance.

- Alors c’est ça Shadden ? ... C’est tout ce que tu sais faire, gamin ?

Son assurance était largement proportionnellement inverse à sa prudence. Il s’approcha trop près. Le moment qu’Erya attendait. A la vitesse elfique, il fit passer sa dague à sa main gauche. Il serra les dents et planta sa dague dans son torse avant de passer derrière lui et de lui bloquer la tête, prêt à lui tordre le cou. Il n’avait aucune échappatoire.

Pivotant avec sa cible, il se mit face au Maître. Celui-ci sembla hausser les sourcils, avant d’hocher simplement la tête. Le renégat hurlait des excuses et demandant pardon, ou tout ce qu’il lui venait par la tête pour s’échapper de sa galère. D’un geste froid et déterminé, la nuque craqua sinistrement et il laissa le corps sans vie s’écraser au sol. Les applaudissements s’élevèrent soudainement, les Ombres semblaient ravies de sa prestation. Il sortit rapidement et alla s’asseoir à côté du trône du Maître, non sans avoir jeté un regard assassin à Tyra, et un sourire satisfait et insolent au Maître. Altaïr suivit en continuant de grogner.

- Pénombres, je suppose que vous avez saisi l’Epreuve qui vous attend. Vous affronterez des renégats. Toi, la Corneille. Dit-il en désignant le premier qui avait répondu aux questions. Tu commences.

Puis il observa Erya un instant. Ce dernier haussa un sourcil interrogateur tout en se tenant son épaule meurtrie. Il n’allait tout de même pas lui demander de combattre à nouveau maintenant ? Contre l’apprenti ? Puis son regard descendit sur Altaïr et un sourire mesquin s’incrusta sur son visage. L’animal grogna de plus belle en montrant les crocs.

- J’ai décidé. Tu n’auras d’arme, apprenti. Mais Shadden accepte de te prêter son ami. Tu feras équipe avec le loup maudit.

Il y eut une vague de chuchotements dans la foule. L’assassin vit rouge et ses yeux virèrent au violet. Il n’allait certainement pas laisser son frère loup aller se faire déchiqueter sous ses yeux si l’apprenti ratait son coup ! Il se leva mais fut rassit immédiatement par un des Gardes qui avait mis ses larges mains sur ses épaules. Il tenta de se débattre, mais le Garde avait bien noté qu’il était blessé à l’épaule et appuya fermement dessus. Ce qui eut pour effet de lui faire stopper ses vaines tentatives mais aussi grimacer.

- Hein que tu es d’accord ? Dit-il d'un ton menaçant tout en pressant encore plus fort l'épaule de Shadden.

- Ne me le casse pas Hector ... soupira le Maître. Donne les ordres à ta bête, demi-sang. Il est temps que la Cérémonie reprenne.

Erya ferma les yeux en soupirant. Ses yeux reprirent leur lueur dorée. Il ne semblait pas avoir le choix.

- C’est bon, lâchez-moi.

Ledit Hector recula et ôta ses grosses pattes.

« Quoi ça passer ? »

- Altaïr, tu dois retourner dans l’arène et aider l’apprenti à gagner. Il faut tuer les trois hommes à affronter. *Altaïr ne semblait pas trop content, ça se comprenait* C’est un combat à mort.

« Moi connaître que ça. Toi avoir oublié ? » dit-il en reniflant dédaigneusement, comme à son habitude.

- Te fais pas tuer.

« Moi mourir quand toi mourir. Pas avant. » affirma-t-il en claquant des dents.

Il se dirigea donc vers la surface grillagée où on avait déjà placé la Pénombre. L’assassin ouvrit la porte, eut un hochement de tête confiant vers son loup qui entrait pour la seconde fois dans l’arène, puis il s’adressa à l’apprenti :

- La Corneille, deux conseils : ça reste un animal sauvage, et il a mauvais caractère.

Puis, sa voix changea et devint froide et dégoulinante de menace non contenue :

- Ah et dernière chose : si par ta faute, Altaïr est blessé, je te tue de mes propres mains. C’est clair ?

Il referma la porte en métal d’un coup sec. Le shadden fit lentement le tour de l’arène, son corps bougeant avec agilité et fluidité. Sa queue claquait férocement de temps à autre. Puis il revint vers l’apprenti, l’observa et le renifla sans se laisser toucher. Les trois hommes furent amenés dans la cage. Deux hommes et un furry. Erya avait délibérément choisi de rester près de l’arène, et de ne pas remonter auprès du Maître. Bizarrement, une certaine zone de sécurité sembla s’être installée autour du célèbre assassin.

Le gong retentit dans son dos.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Dim 22 Mai 2016 - 23:16
Cérémonie des Pénombres

Assis en haut de son pilier, le fait d'attendre que les autres aspirants passe cette première épreuve lui semblait interminable. Le jeune homme restait assis en patientant, le silence se faisant de plus en plus pesant et si il avait loupé l'épreuve et qu'on l'avait laissé là le temps de statufier sur son sort ? Alors qu'il allait se laisser couler le long du rebord pour retrouver les dalles froides, le grincement de la porte attira le regard du garçon. Quelqu'un était entrain d'arriver, un des aspirants qui venait probablement à son tour de terminer l'épreuve. Poussant un léger soupire de soulagement en voyant son comparse qui ne l'avait pas remarqué tout de suite, il se reposa contre la pierre froide du support de la voûte avant de fermer les yeux le temps que tout les postulants subissent à leurs tour leurs épreuves.

Le deuxième, puis le troisième concurrents entrèrent l'un à la suite de l'autre, ce dernier se faisant bousculer pour franchir la porte, il semblait évident que ses réponses n'avaient pas été apprécié et qu'il allait probablement en payer les conséquences dans la suite des épreuves. Regardant ce garçon blond qui semblait aussi frêle que mesquin, son regard émeraude se tourna vers la porte d'où émanait discussions raclements et bruit métallique. Il ne savait pas encore ce qui était entrain de se préparer, mais de toute évidence la seconde épreuve allait se dérouler dans la même salle. Patientant alors en fermant les yeux pour garder sa concentration au mieux, l'homme se redressa en entendant les pas qui se dirigeaient vers la porte de la salle, se laissant tomber en entendant la poignet actionnée alors que l'on venait les chercher pour la seconde épreuve.

Entrant de nouveau dans la salle où trônait maintenant l'estrade et une cage, Maekan vint arquer un sourcil avant de suivre son aîné Ombre. Venant se tenir en face de la cage, il observa le maître et Shadden en pleine discussion avant d'entendre celui-ci envoyer son sbire en démonstration. Shadden venait de se faire envoyer avec son loup dans la cage pour affronter trois hommes, d'anciens membres du Pacte qui, il semblerait, avaient trahis la congrégation et ne méritaient maintenant plus que la mort. La seconde épreuve était donc un combat à mort en un contre trois, avec une arme que aléatoire qui choisirait le Maître.

Erya venait d'entrer dans l'arène face à trois hommes. Posant son regard sur chacun des individus, il posa son regard sur le combats qui fût rapidement expédié, ou presque, l'homme avait battue rapidement ses deux premiers ennemie avant de marquer un arrêt inexpliqué. Le guerrier blond venait de se tendre comme-ci une violente douleur avait traversé son corps. Ne comprenant pas, la Pénombre observa la scène avant de voir du mouvement dans les tribunes. Tyra venait de reculer alors que Erya avait pris un violent coup de marteaux sur l'épaule, coup qui avait certainement dû briser les os, mais qui n’empêcha pas l'assassin, de vaincre sa victime sans difficulté mais avec une douleur visible sur le visage.

La démonstration était terminé, ils allaient donc se retrouver dans une arène à combattre trois prisonnier. Tournant le regard vers le maître à l'appel du surnom qu'on lui avait donné, le garçon arqua un sourcil avant de se diriger vers la cage. Se tenant devant la table d'armes, il vint se tendre un peu en entendant la voix du Maître.

- J’ai décidé. Tu n’auras d’arme, apprenti. Mais Shadden accepte de te prêter son ami. Tu feras équipe avec le loup maudit.

Prenant une profonde inspiration, il vint porter un poing à son corps pour venir saluer l'homme avant de regarder Altaïr et son partenaire. Venant regarder l'animal, il releva la tête sur Shadden qui était entrain de s'approcher de lui, probablement pour lui donner un conseil de combat avec son compagnon.

- La Corneille, deux conseils : ça reste un animal sauvage, et il a mauvais caractère.

Un animal sauvage, surtout avec un inconnue, merci de l'aide que l'on était entrain de lui donner pour combattre. Posant son regard sur l'animal, il espérait simplement qu'il n'allait pas lui sauter à la gorge.

- Ah et dernière chose : si par ta faute, Altaïr est blessé, je te tue de mes propres mains. C’est clair ?

-Merci pour l'encouragement, maintenant, je n'ai pas du tout la pression.

S’avançant dans la cage, la Pénombre observa les trois individus qui avaient été choisis pour lui. Un lancier qui semblait habile et rapide, un costaud avec un fléau d'arme et quelque chose qui ressemblait à une rondache en bois et le dernier avait tout du petit sournois avec des griffes de pugilat, il semblait rapide et habitué à ceux genres d'armes, voir même de travailler en équipe.

Lui se retrouvait avec un loup avec qui il n'avait jamais combattue et à en voir ses réactions, ne semblait pas le porter dans son cœur non plus, voir semblait avoir l'attention de combattre sans son aide. Posant son regard sur le dos d'Altaïr il essaya de réfléchir rapidement à comment se débrouiller, si il chargeait le lancier il était sur que le gros costaud allait lui tomber dessus avec le petit sournois, mais si il restait à distance, il était à la merci de l'homme et de sa lance si il savait sans servir comme il le pensait. Regardant le loup à ses cotés, à en juger sa carrure et ses allures, il semblait souple et rapide, il pourrait aisément passer sous la lance pour attaquer au corps son propriétaire.  Mais comment réussir à lui indiquer ce qu'il souhaitait de lui. Peut être attaquerait-il quand il trouverait une ouverture ? Il devait avoir confiance en son coéquipier, après tout, c'était celui d'un des plus important assassin du Pacte.

-Qu'en faut y aller.

Ouvrant la ceinture de son pantalon pour venir tirer la lanière de cuir et la boucle de métal, Maekan vint enrouler l'un des bout autour de son poing, laissant pendre la boucle et une bonne longueur de cuir, s'approchant lentement des trois adversaires. Il attendit l'attaque du lancier pour venir parer l'attaque avec sa ceinture, enroulant la pointe dans sa ceinture pour la projeter vers le haut, la Pénombre vint sursauter un instant en voyant filer une ombre à ses cotés.

Altaïr n'avait pas hésité une seconde, après la première attaque portait à Maekan, il avait glisser agilement sous la longue avance de bois sans même se préoccuper de savoir si l'attaque avait touché son partenaire. Portant une attaque puissante et fulgurante à l'avant bras du lancier, il l’entraîna en arrière puis au sol d'un grand coup de mâchoire, il porta avec tout autant de violence et de fulgurance, une second attaque au niveau de la nuque de l'homme, venant la briser de la mâchoire avant de sauter sur le coté pour esquiver l'attaque de la fouine qui avait frôlé du peu le pelage de la bête qui avait en quelques foulées pris ses distances envers les autres adversaires qui avaient porté toute leurs attention sur le partenaire de Shadden.

L'attaque d'Altaïr avait été rapide, efficace, précise et mortelle, ne laissant aucune chance à sa victime qui gisait au sol.

Maekan ne perdit pas un instant à ramasser l'arme qui venait de lui être offert. Venant prendre la lance qu'il semblait manier aisément, plus comme un bâton qu'une lance, il porta son attention sur ses deux autres adversaires. Le sournois semblait bien trop rapide pour être atteint par cette arme, mais le gros costaud avait bien trop confiance en sa force, pour craindre le garçon en face de lui. Cela allait donc être sa cible principal, mais il devait garder à distance son second adversaire. Le loup ne devait pas être à l'aise avec ce genre d'adversaire rapide et dont l'arme était que le prolongement de son bras, il serait donc plus judicieux que ce soit lui qui s'en occupe et qu'il laisse l'homme armé du fléau, arme plus lente et difficile à manier, au quadrupède qui n'aurait aucune difficulté à l'esquiver, mais qui ne pourrait pas attaquer à cause du bouclier.

Après est-ce que Altaïr n'allait il pas profiter encore une fois d'une ouverture qu'allait lui offrir Maekan ? Il était dur de savoir à quoi pensait cette animal et si il allait vraiment l'aider cette fois. Respirant lentement, il ferma les yeux avant de se mettre en position de combat, il ne pouvait pas savoir si son partenaire allait l'aider, avant d'avoir attaqué, il devait donc s'estimer être seul contre deux.

Pointant sa lance sur l'homme au bouclier, il attaqua au niveau de son visage. Comme il s'en doutait, son adversaire leva la rondache au niveau de l'attaque, bloquant sa vision sur son adversaire qui profita de l'instant pour frapper d'un violent coup, la cheville de l'homme la transperçant de part en part de sa lance, venant le faire tomber au sol dans un râle de douleur, alors que pratiquement aussitôt Altaïr se faufila tel une ombre pour porter une attaque à la gorge du malheureux le tuant sur le coup.

Mais comme Shadden lors de son combat, Altaïr se crispa d'un coup en émettant un gémissement de douleur, Tyra avait de nouveau jouée de son pouvoir pour empêcher le partenaire d'Erya de porter son attaque et surtout l'immobiliser à la merci de son dernier adversaire. Qui avait de suite réagit. Seulement l'apprentie aussi avait réagit. Se glissant rapidement entre la femme et l'animal pour rompre la connexion visuel, il ressentit l'espace d'un instant l'immense douleur qu'avait pu ressentir l'animal, avant de ressentir une plus intense douleur, il venait de s'interposer entre les lames et le loup, celles-ci venant se planter profondément dans son flanc.

Le sournois n'avait pas hésité une seconde, en voyant l'apprentie approcher à la place de sa cible initial, il avait porter un attaque en direction de son dos, réussissant péniblement à dévier l'attaque d'organes vitaux, Maekan se retrouva avec des lames planté dans le dos et regarda le loup avant de lui murmurer.

- Si tu te fait blesser à cause d'elle...se sera de toute manière moi qui trinquerait.

Donnant un violent coup de coude dans l'estomac de son adversaire, il parvint à le faire reculer, mais les lames restèrent planté dans son dos. Se redressant en posant une main sur la plaie, il posa son regard sur le fourbe, avant de retirer l'arme de son dos, venant lancer à son partenaire de combat.

-Tu as eu les deux autres...lui il est à moi

Faisant signe à Altaïr de reculer vers le fond de la cage, il enfila la lame le long de sa main qui tremblait à cause de la douleur. Serrant le poing tout en serrant les dents, il tournait lentement tout en observant le dernier homme encore debout. Il semblait avoir compris la situation, maintenant qu'il n'avait plus que la pénombre comme adversaire, il semblait s'être ampli de courage et de confiance. S'étant mis en position de combat devant l'apprentie, il s’apprêtait à attaquer. Il avait confiance en son agilité et sa rapidité, puis Maekan était blessé, cela serait un comble si il n'arrivait pas à le tuer.

Chargeant tête baissé vers le jeune homme en position défensive, l'homme ne compris pas ce qui venait de se passer alors qu'il se retrouvait au sol dans l'impossibilité de bouger. Tournant un regard aussi bien étonné que apeuré, il sentait les crocs du loup planté dans sa nuque, Altaïr avait sans aucune honte, attaqué cet cible qui lui faisait dos et qui ne faisait aucune attention à lui.

Soupirant, Maekan regarda la scène avant de s'approcher de l'animal qui tenait sa victime en respect, sans pour autant l'avoir tué. S'approchant, il planta les trois lames des griffes dans la poitrine de l'homme pour lui transpercer le cœur, tout en murmurant à la bête.

-Il fallait que je m'en doute, tu en fait qu'à ta tête n'est-ce pas ?

Au final, ce n'était pas vraiment lui qui avait gagné le combat, mais il était victorieux. Se redressant en portant un main sur sa blessure qui faisait parler un sang chaud entre ses doigts, il se dirigea vers la porte de la cage pour sortir, avant de se présenter devant le Maître afin de savoir si il avait gagné son épreuve ou si il regrettait d'avoir fait prêter le Shadden au garçon.

A en voir son visage, il ne semblait pas pleinement satisfait du combat, peut être espérait il que le loupe soit blessé, ou voir mieux, tué. Mais il leva la main tout en lançant.

-Tu as victorieusement triomphé de la deuxième épreuve la Corneille. Shadden emmène le faire soigner ses blessures en attendant la troisième épreuve.

S'inclinant difficilement pour saluer le Maître, il tourna le regard sur le blondinet qui s'approchait pour probablement l'emmener vers l'infirmerie, après tout, il en avait surement autant besoin que lui.



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Erya Isildur
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Dim 29 Mai 2016 - 18:23






Cérémonie des Pénombres



Le combat commença. Les trois hommes semblaient de prime abord moins dangereux et expérimentés que ceux qu’il venait de combattre. Mais s’ils synchronisaient leurs attaques, il pourrait y avoir des dégâts ... Maekan se servit de sa ceinture comme d’une arme. En effet, tout ou presque pouvait servir d’arme. Bon point pour lui.

Alors qu’il se lançait sur le premier, Altaïr fila dans la brèche laissée entre les deux combattants, attrapant le bras de l’homme, puis en le tuant d’un puissant coup de mâchoires sur la nuque. C’était Altaïr, rapide, précis, mortel. Il sauta immédiatement sur le côté pour éviter l’attaque du petit fourbe. Erya était tendu, il risquait de perdre son compagnon de route à tout moment dans cette affaire ...

Puis l’apprenti s’attaqua à l’homme au bouclier, feintant une attaque haute pour lui percer la cheville. A peine fut-il au sol qu’Altaïr le tua. Erya serra les dents, il aurait voulu lui rappeler que ce combat n’était au final pas son combat, mis l’animal ne l’aurait certainement pas entendu avec tout ce brouhaha. Et d’autre part, il était énervé, d’un côté rien qu’en était ici dans le QG du Pacte, de l’autre, ses sens devaient être perturbés, exacerbés par tous ces cris autour de lui.

Mais soudain il entendit Altaïr émettre un gémissement de douleur. Immédiatement Erya se dit qu’il n’avait pas vu une arme blesser son ami et voulut intervenir. Il s’agrippa au grillage et un Garde le repoussa sans ménagement. Puis le lien se fit presqu’instantanément avec Tyra, il se retourna brutalement, prêt à l’expédier violemment contre l’un des murs avec son don de télékinésie. Mais la traitresse était hors de vue. L’assassin fulminait, il aurait sa revanche.

Il se concentra de nouveau sur le combat qui se déroulait dans la cage. L’apprenti avait encaissé un coup pour protéger son loup. Erya fut relativement étonné. Quoique, au vu de sa menace peu avant, pas tant que ça ... La Corneille retira l’arme plantée dans son dos. L’hémorragie allait se déployer. Il fallait qu’il finisse rapidement le combat. Le brun fit reculer Altaïr, qui jeta un coup d’œil rapide vers Erya. Il devait laisser le dernier attaquant pour la Pénombre. Mais c’était sans compter sur l’orgueil du shadden. Ce dernier attaqua le dernier homme par derrière. Il le maintint le temps que l’apprenti l’achève.

Sortant de l’arène, il se dirigea vers le Maître, suivit par Shadden et le loup. Le blond jeta quand même un regard noir au Garde pour la forme. Le Maître n’était pas pleinement satisfait de ce combat, cela se voyait facilement. Il avait mal jugé son shadden ainsi que l’apprenti. Apprenti que Shadden lui-même avait affirmé qu’il semblait être un bon élément, sans toutefois être invincible, cela allait de soi.

- Tu as victorieusement triomphé de la Deuxième Epreuve, la Corneille. Shadden, emmène-le faire soigner ses blessures en attendant la Troisième Epreuve.

L’assassin, qui venait d’arriver à hauteur de l’apprenti, hocha simplement la tête. Le regard toujours mauvais, il scruta rapidement autour du Maître. Mais Tyra étai invisible, la garce avait disparu.

- Suis-moi. Dit-il simplement, avant de tourner les talons pour quitter la Grande Salle, Altaïr trottinant fièrement tout prêt de lui sans toutefois le toucher.

Encore en colère contre Tyra et le Maître, il avançait d’un pas décidé vers les larges portes qu’il ouvrit sans même les toucher. Au bout de quelques instants, comme s’il semblait se souvenir de l’apprenti, il s’arrêta un instant pour l’attendre, puis repartit d’un pas plus lent.

« Lui être petit louveteau. Plus blessé. » entendit-il dans sa tête.

- Pense à bien compresser ta plaie, sinon je devrais te porter jusqu’à l’infirmerie. Conseilla-t-il d’un ton neutre.

Ce que voulait dire le shadden, c’était que l’apprenti pouvait se défendre, mais manquait d’une certaine expérience que l’on acquérait uniquement sur le terrain. Cela pouvait aussi signifier d’une autre manière que l’humain était une petite nature. Heureusement qu’il était le seul à l’entendre ... Pas sûr que l’apprenti apprécie.

- Il t’a aidé, et en quelque sorte sauvé la mise. Erya lui répondit à voix haute, dans une langue ancienne comprise par le shadden.

« Moi pas besoin lui, homme pas toucher moi »

- Mais c’était son combat. Pas le tien.

Le loup renifla dédaigneusement et grogna un peu. Il savait qu’il était en tort, mais ne l’admettrait pas. Erya posa de nouveau les yeux sur l’apprenti qui suivait tant bien que mal.

- Tu t’es bien débrouillé pour ton épreuve. Même si je t’avais prévenu qu’Altaïr n’en fait qu’à sa tête. Tiens bon, on est arrivé.

A peine eu-t-il franchi les portes de l’infirmerie qu’on lui sautait au cou, un peu déstabilisé par ce geste, il recula d’un pas et grimaça sous la douleur infligée également.

- Erya ! Je suis contente de te voir !

Une jeune furry papillon macaron avec deux grandes ailes à dominance jaune était accrochée autour du coup du jeune blond, ses deux bras ne semblant pas vouloir le lâcher comme ça. Puis elle sembla s’apercevoir tout d’abord de l’autre jeune homme derrière lui.

Maryposah:
 

- Oh pardon ! ... tu n’es pas seul, ajouta-t-elle, confuse de l’avoir appelé directement par son prénom sans se rendre compte qu’il était venu accompagné, ... et tu es blessé ...

- Ce n’est pas grave, Mary. Qu’est-ce que tu fais ici ?

Ladite Mary s’était décrochée du blond et avait pris une moue à la fois confuse et peinée. Erya lui tapota gentiment la tête. On lisait en elle comme dans un livre ouvert, elle ne savait pas masquer ses sentiments. C’est ce qui faisait sa plus grande faiblesse. Elle avait conservé toutefois une main toujours au niveau de son épaule. Elle était très tactile. Altaïr alla se coucher contre le mur.

- Ouh, pas sympa le coup de marteau. Tu es là depuis ce matin, mais ça ne s’est pas très bien passé avec le M...

Erya retira sa main de son épaule. Le ton de sa voix, tout comme ses gestes, étaient doux, mais ferme. Il n’appréciait pas trop ces intrusions. Ses yeux bleus, qui avaient commencés à se voilé sous l’effet de sa magie, redevinrent normaux. Elle n’avait pas répondu à sa question.

- Arrête ça. Occupe-toi plutôt du jeune. *il se tourna vers la Pénombre qui attendait sur le pas de la porte* Je te présente Maryposah, l’une des meilleures guérisseuses. Elle est arrivée ici il y a peu, je ne pense pas que tu l’ai déjà vue. Mary, voici ...

- Maekan. Dit-elle avec un sourire en prenant Erya de court, et en invitant immédiatement Maekan à s’asseoir sur un des lits. Retire ton haut, je te prie, que je puisse mieux voir cette plaie.

Erya écarquilla les yeux un instant, et s’assit sur le lit en face.

- Vous vous connaissez déjà ? Puis il se reprit : Tu as un nom en fait ! Pourquoi avoir menti au Maître ?

Le regard de Mary se posa sur Erya, et elle lui désigna sa propre tempe, puis son regard se posa sur Maekan.

- Je n’aurais peut-être pas dû le dire, désolée ...

Sentant qu’elle n’allait pas en dire plus, Erya expliqua à la Pénombre.

- Mary, en plus d’être guérisseuse, est télépathe, mais ne maîtrise pas encore correctement ce don. On s’est croisés sur une mission il y a peu. Mais je ne pensais pas qu’ils te recruteraient aussi rapidement.

- Il n’avaient pas suffisamment de guérisseurs. Le Maître me demande aussi pour certaines discussions de contrats.

Erya fronça les sourcils mais ne dit mot. Elle avait lu dans son esprit, et savait déjà son point de vue. Elle se concentra sur Maekan.  

- Ça va piquer un peu, essaie de ne pas bouger.

Puis elle ferma les yeux, manipula le flux, et une lumière dorée émana de ses mains fines, qu’elle apposa sur les deux côtés de la plaie : le torse et le dos. Elle se concentra, et les plaies cessèrent de saigner puis se refermèrent à vue d’œil. Elle resta encore un instant comme cela, puis la lumière diminua pour enfin disparaître.

- Je vais te mettre des bandages, au cas où. Mais ça devrait aller maintenant.

Alors qu’elle préparait les bandes, Erya repris la parole afin d’avoir plus d’explications :

- Maekan alors, pourquoi n’as-tu pas donné ce nom quand le Maître te l’a demandé ? Raconte-moi un peu ton histoire. Tu es plus vieux que les autres Pénombres qui passent la Cérémonie.

Mary appliqua le bandage sur Maekan. Puis, toujours en silence se dirigea vers Erya pour lui soigner l’épaule. Elle ausculta rapidement. Puis elle procéda de manière identique, bien qu’elle mît plus de temps.

- C’était fracturé. Dit-elle simplement, mais elle semblait perturbée.

Erya retint sa main un instant, lui demandant du regard ce qu’elle avait.

- Je vais vous préparer une potion. Je reviens.

Elle lui fit un sourire timide et il la relâcha. Son regard en disait long. Il venait de comprendre. Il reconnaissait ce regard à la fois peiné, meurtri et compatissant. Elle devait avoir vu de bien sombres choses dans son esprit et n’avait rien dit. Il regarda de nouveau Maekan, elle devait avoir aussi lu dans son esprit car elle avait changé de comportement quand elle l’avait soigné.

- Je t’écoute.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Lun 30 Mai 2016 - 3:57
Cérémonie des Pénombres
Le jeune homme respirait lentement en fermant les yeux. Le "combat" était terminé, bien qu'il n'y ai pas vraiment participé, Altaïr, le Shadden ayant fait le principal du travail à la place de la Pénombre. L'apprentie sentait la douleur lui tirailler le dos et le flanc, mais se tenait debout sans flancher et sans montrer le mal qui le traversait, depuis des années il avait appris à souffrir en silence, il savait que tant que l'on aurait besoin de lui on le soignerait si besoin s'en ferait sentir, il n'avait donc pas besoin d'alarmer d'avantage les gens sur sa blessure, malgré le sang qui commençait à imbiber ses vêtements et s'écouler le long de son torse.

- Tu as victorieusement triomphé de la Deuxième Epreuve, la Corneille. Shadden, emmène-le faire soigner ses blessures en attendant la Troisième Epreuve.

Le Maître ne semblait pas pleinement satisfait de la tournure qu'avait prit les choses, mais il ne pouvait rien dire, après tout c'était lui qui avait obligé Erya à confier son compagnon au jeune homme, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même sur le fait que ce soit le loup qui ai fait tout le travaille.

Tournant son regard émeraude sur l'assassin blond, il le regarda chercher quelqu'un avant de s'approcher de lui d'un air semblant passablement énervé, mais pas contre lui à ce qu'il semblait.

Se faisant inviter à suivre l'assassin, il hocha rapidement la tête avant de quitter la salle à sa suite tout en jetant un rapide coup d’œil dans son dos pour voir les autres disciples qui semblaient se préparer à faire du un contre un ou du un contre deux. Avait il eu un traitement de faveurs pour une raison quelconque ? C'était bien sa chance, de toute manière, c'était toujours ainsi, on ne pouvait pas classifier le brun comme chanceux, loin de là. Soufflant doucement, il glissa une main sur sa blessure pour en presser les plaies. Cependant les lames l'avaient transpercées de part en part, si bien qu'il saignait autant du dos que de l'avant.

- Pense à bien compresser ta plaie, sinon je devrais te porter jusqu’à l’infirmerie.

Maekan arqua un sourcil tout en relevant la tête pour regarder l'assassin avant de reprendre dans une voix aussi neutre et monotone que la sienne.

- Vu l'état de ton épaule, ça m'étonnerait vraiment que tu puisse me soulever.

Continuant de marcher en silence en suivant l'assassin et le Shadden, il le laissa parler seul dans une langue qu'il ne comprenait pas. Comme il l'avait remarqué avant le combat, il pouvait discuter avec son loup, c'était probablement ce qu'il était entrain de faire à ce moment là et comme il n'y comprenait rien, il n'avait pas besoin de dire quoi que ce soit, du moins jusqu'à qu'Erya s’adresse directement à lui.

- Tu t’es bien débrouillé pour ton épreuve. Même si je t’avais prévenu qu’Altaïr n’en fait qu’à sa tête. Tiens bon, on est arrivé.

Il acquiesça simplement d'un signe de tête. Pas besoin de le remercier pour ces mots, qu'il le pense ou non, il l'avait après tout menacé de mort si il arrivait quoi que ce soit à Altaïr et les trois hommes qu'il avait eu en face de lui, ne lui voulait pas du bien non plus, il n'avait donc pas eu tellement de choix, c'était tuer ou être tué. Dans son cas, il devait en plus protéger un animal qui en faisait qu'à sa tête.

- Erya ! Je suis contente de te voir !

Il n'avait pas encore franchie la porte de l'infirmerie, qu'une furry venait de sauter sur l'assassin devant lui en l'appelant Erya, est-ce que cela était le vrai nom de Shadden ? Ou un nom inventé qu'il avait donné aux membres du pacte pour que certains puissent l'appeler autrement que par son pseudonyme ? Arquant un sourcil il posa son regard sur l'infirmière, une Furry Papillon qui semblait relativement jeune, il ne connaissait pas grand choses aux autres races, mais il avait toujours eu du mal avec ces Furry qui avaient tendance à se balader pour la plupart, dans la simple tenue que leur avait offert la nature, pour cette jeune femme, il semblait que cela soit une peau semblant être recouverte de cette poudre qui habituellement recouvrait les ailes des papillons. Ces fines écailles qui avaient tendance à s'accrocher aux vêtements en décolorisant l'animal, seulement chez la Furry ces écailles semblaient plus solides, bien qu'elle en avait laissé quelques unes sur son aîné.

- Oh pardon ! ... tu n’es pas seul... et tu es blessé.

La jeune femme semblait confuse, probablement qu'elle n'aurait pas dû appeler Shadden par son prénom et qu'elle avait faite une gaffe, mais le jeune homme n'en tint pas vraiment rigueur.

- Ce n’est pas grave, Mary. Qu’est-ce que tu fais ici ?


- Ouh, pas sympa le coup de marteau. Tu es là depuis ce matin, mais ça ne s’est pas très bien passé avec le M...

Arquant un sourcil, Maekan observa la scène, comment avait elle deviné tout cela simplement en posant la main sur l'épaule de l'assassin ? penchant la tête sur le coté il observa le moment tout en remarquant l'esquive de la demoiselle à la question du blondinet.


- Arrête ça. Occupe-toi plutôt du jeune. *il se tourna vers la Pénombre qui attendait sur le pas de la porte* Je te présente Maryposah, l’une des meilleures guérisseuses. Elle est arrivée ici il y a peu, je ne pense pas que tu l’ai déjà vue. Mary, voici ...

-Maekan


Le jeune homme plissa les yeux. Cela faisait quelques années qu'il était arrivé au sein du Pacte et jamais il n'avait donné de nom, surtout celui-ci.

-Retire ton haut, je te prie, que je puisse mieux voir cette plaie.

Regardant la femme papillon, il soupira avant d'aller s'asseoir sur le lit à sa demande en détachant son haut pour le retirer. Il fit une grimace de douleur masqué par le haut qu'il était entrain de retirer. Dévoilant un torse à la musculature bien marqué surtout avec ce sang qui s'écoulait sur sa peau. Les trois plaies béantes étaient nets et précise, parfaitement visible sur ce corps couvert de multitudes d'autres marques plus ou moins récentes. Son torse comme le reste de son corps, montrait parfaitement un aperçu de son passé sans pour autant complètement l'expliquer, à par pour une personne qui pouvait lire directement dans les pensées.

- Vous vous connaissez déjà ?

Remuant simplement la tête en signe de négation, il ne prit pas vraiment la peine de répondre à cette question.

-Tu as un nom en fait ! Pourquoi avoir menti au Maître ?

Maekan respira un peu plus fortement tout en fermant les yeux. Il n'avait pas menti, ce nom était celui qu'on lui avait donné à l'orphelinat, ce n'était probablement pas le siens et ne le considérait pas comme tel.

- Je n’aurais peut-être pas dû le dire, désolée ...

La femme papillon vint s'excuser avant qu'Erya ne s'efforce d'essayer de lui expliquer qu'elle était en fait télépathe et qu'elle ne maîtrisait pas son pouvoir. Levant simplement la main pour couper court à l'explication, il le laissa cependant expliquer leurs rencontre tout en se laissant soigner.

Laissant les deux personnes discuter sans intervenir, il leva les bras tout en grimaçant en sentant les mains se poser sr son dos et son ventre et la magie le parcourir pour venir le soigner. Encore une chose qu'il ne comprenait pas entièrement, il n'était pas né avec un don particulier et n'avait pas vraiment suivie d'enseignement là dessus, il ne connaissait donc rien à la magie en lui même et ne pouvait que juger de son efficacité.

Se laissant soigner, il resta les bras levé et les yeux fermé pendant que l'infirmière était entrain de bander ses plaies, avant de se retourner pour aller s'occuper de l'épaule de Shadden qui était fracturé.

- Maekan alors, pourquoi n’as-tu pas donné ce nom quand le Maître te l’a demandé ? Raconte-moi un peu ton histoire. Tu es plus vieux que les autres Pénombres qui passent la Cérémonie.

Entendant de nouveau ce nom, le jeune homme vint faire une grimace, il ne l'aimait pas et aimait encore moins parler de son passé, respirant lentement, il ouvrit les yeux venant les poser son sur interlocuteur tout en laissant la Furry allait dans une pièce annexe pour préparer une soit disant potion. Mais il avait bien vue qu'il en était tout autre. Elle semblait avoir changée de comportant pendant qu'elle était entrain de le soigner, avait elle vue quelque chose dans son esprit qui l'avait troublé ? Le combat qui avait valut la blessure qu'elle avait soigné ? Ou peut être quelques uns de ceux qui avaient provoqué l'apparition des autres cicatrices que portait son corps ? Regardant la demoiselle partir, il reporta son regard sur Erya qui l'observait.

- Je t’écoute.

Le jeune homme respira profondément avant de souffler, et vint reposer son regard sur Erya avant d'ouvrir la bouche.

-Je n'ai pas menti... du moins, pas vraiment.

Il entendit un bruit de verre se briser au sol et un juron avant que le silence ne se réinstalle dans la pièce, venant alors reprendre d'une voix neutre qui semblait se remplir lentement d'une certaine colère.

-Maekan... ce n'est pas mon prénom... du moins pas vraiment. C'est celui que l'on m'a donné à l'orphelinat... pas celui que m'ont donné mes parents... celui-là... je ne le connais pas.


Se souvenant qu'il voulait qu'il parle un peu de son passé, pour expliquer pourquoi il était plus âgé que les autres disciples et la plupart des autres postulant.

-J'ai été découvert dans les égouts par l'un des votre... après avoir assassiné ma première victime.

Il haussa en même temps les épaules tout en espérant ainsi répondre au "Pourquoi cette invitation". Il ne savait pas pourquoi cet homme était venue le voir dans les égouts et pourquoi il s'était fait mener au sein du Pacte, ni pourquoi il avait accepté, probablement parce-qu'il avait besoin d'un endroit pour se faire oublier et où se poser après ce qu'il avait vécu dans ce hangar.

-Je ne me souvient plus vraiment de ce qu'il s'est dit dans cet égout et pourquoi j'ai accepté. Pour le reste... ça n'a pas beaucoup d'importance.

On voyait bien sur son visage qu'il en était tout autre, il se souvenait parfaitement de comment c'était déroulé cette rencontre, de ce qu'il s'était passé avant, de comment ça c'était passé, de combien de temps ça lui avait pris d'organiser cette évasion. Ses doigts s'enfonçant dans le matelas du lit, il tourna lentement la tête vers l'infirmière qui était entrain de revenir avec deux verres d'une potion fumante.

-Buvez ça tout les deux... je vous préviens c'est très amère et ça a vraiment mauvais goût.

Attrapant le verre fumant au contenue ressemblant à une boue verdâtre assez épaisse, il arqua un sourcil tout en soupirant puis prenant une grande inspiration, il vint avaler le verre cul-sec, buvant à grandes gorgées sans respirer. Le liquide épais venant glisser lentement dans sa gorge, forçant la Pénombre à tousser et le forçant à se retenir de vomir.

-Ah j'avait prévenue ! ...Toi aussi bois tout et ne fait pas d'enfantillage.

La furry avait maintenant les yeux fixées sur Erya attendant qu'il boive à son tour sa potion, avant de reprendre.

-Aller dépêche toi, tu sais bien que je ne vais pas t'empoisonner. Cette potion va soulager vos douleurs, il va bien vous falloir ça pour la suite des épreuves.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Erya Isildur
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Dim 12 Juin 2016 - 15:32






Cérémonie des Pénombres



Maekan n’était donc qu’un nom choisi par une tierce personne. Tout comme Erya, il ne se souvenait plus de son véritable nom ... Pour la suite, il affirmait ne pas s’en souvenir. Le blond ne le crut pas. Il avait, comme lui, ce regard dur qui masquait la douleur ressentie dans le passé, qu’on enfouissait au plus profond de soi. Il ne pouvait imaginer qu’il ait pu vivre cela uniquement durant les quelques années seulement qu’il venait de passer ici. Il y avait autre chose, mais il n’insista pas. Chacun ses secrets, surtout au sein du Pacte des Ombres. Un secret dévoilé était une défense qui s’effondrait et une faille dans laquelle un autre pouvait s’y glisser pour vous détruire.

Mary revint avec sa potion encore fumante. Et alors que Maekan l’avala immédiatement en faisant une grimace de dégoût, Erya observa le contenu de son verre avec un sourcil arqué.

- Toi aussi bois tout et ne fait pas d'enfantillage.

L’assassin lui répondit du tac au tac sur un ton faussement sérieux avec un sourire en coin :

- N’oublie tout de même pas à qui tu parles.

Il observait toujours la mixture, se demandant ce qu’elle avait bien pu mettre dedans.

- Allez, dépêche-toi, tu sais bien que je ne vais pas t'empoisonner. Cette potion va soulager vos douleurs, il va bien vous falloir ça pour la suite des épreuves.

- Oui oui ... je ne suis pas censé passer les épreuves moi ...

Alors qu’il portait le verre à ses lèvres, des portes claquèrent dans le couloir menant à l’infirmerie accompagnés de pas précipités. Immédiatement, Erya se leva et s’écarta du lit où il s’était assis, posant le verre sur une tablette près de lui, et Altaïr choisit de changer de place pour dormir. Deux personnes franchirent rapidement la porte de la salle où ils étaient, portant l’un des apprentis inanimés qu’ils déposèrent là où le demi-Elfe était assis quelques instants plus tôt. Celui qui semblait être le maître de la Pénombre inconsciente regarda à peine Maekan, mais son regard se posa sur Erya un peu plus longtemps, le temps de le saluer d’un hochement de tête. Ce dernier lui répondit, le visage fermé de toute expression.

Mary s’approcha pour examiner la victime. Rapidement, elle secoua la tête. Il était déjà mort, elle ne pouvait plus rien faire. Immédiatement, deux humains vinrent chercher le corps sans vie de la Pénombre qui avait échoué sa Deuxième Epreuve. Et le maître de la victime fusilla du regard les deux hommes déjà présents dans la pièce, avant de quitter la salle, furibond, et de jurer en hurlant dans le couloir. C’était pour lui un long investissement qui prenait soudainement fin. Erya soupira en croisant les bras, s’appuyant contre un meuble bas, près du lit où était Maekan. Il espérait que cette Ombre ne rejetterait pas sa colère sur lui, comme tant d’autres l’avaient fait auparavant, surtout qu’il n’y était vraiment pour rien.

La voix de Mary s’éleva, hésitante dans le silence qui suivit ce moment aussi funeste que rapide :

- Une cage ... J’ai vu une cage pour toi. Et des combats, de la brutalité et du sang. Dit-elle en regardant Maekan, puis son regard se posa sur Erya, qui se tendit encore plus dans l’attente de savoir ce qu’elle avait vu : Toi, une autre télépathe, bien meilleure que moi *elle eut un sourire triste et le demi-Elfe serra les poings encore plus fort* et morte à cause de ça ...

- Non, d’un huna Mary. Pas de son pouvoir. Répondit-il d’un ton froid en se redressant. Il n’appréciait pas qu’on lise dans ses pensées enfouies, et ne voulait pas se souvenir de tout ce malheur. Il fit un signe à la Pénombre sans se retourner. Viens, c’est l’heure de ta Troisième Epreuve.

Ils retournèrent rapidement à la Grande Salle, le loup maudit les suivaient en trottinant. Tout le long du chemin, il resta silencieux, perdu qu’il était à ce rappel intempestif de souvenirs douloureux qui remontaient à une vingtaine d’années. Shadden retourna se placer aux côtés du Maître, et les trois Pénombres restantes se retrouvèrent face à eux.

- Une Pénombre a échoué sa Cérémonie. Vous êtes maintenant trois pour la Troisième et Dernière Epreuve. Nous allons voir si vous savez travailler en équipe, car il se peut qu’on place deux Ombres sur une mission pendant laquelle elles doivent travailler ensemble. Je vous laisse choisir vos armes. *Il indiqua aux Pénombres l’arène* Vous connaissez le chemin.

Une fois armés, les apprentis furent enfermés à nouveaux dans l’arène. Erya observa en silence le Maître. Laisser le choix des armes signifiait que la difficulté se trouvait ailleurs. C’est en entendant les stridulations aiguës qu’il comprit ce qu’ils allaient devoir affronter. Des araignées géantes.

Trois énormes bêtes furent amenées dans la cage avec les apprentis. A entendre la fréquence et la force de leurs cris, elles devaient avoir été privées de nourriture pour l’occasion. Mesurant chacune trois bons mètres de hauteur, elles possédaient une certaine intelligence qui faisait d’elles de chiens de garde redoutables pour qui pouvaient s’offrir les moyens et surtout qui voulait conserver ses biens en sécurité. Elles étaient souvent utilisées par les Mages. Erya en avait déjà affronté, et ce n’était pas une mince affaire ... Il était bien content de ne pas faire de démonstration sur ce coup.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Dim 12 Juin 2016 - 19:09
Cérémonie des Pénombres


Le liquide que l'infirmière lui avait fait boire était épais et amer, coulant lentement dans la gorge tout en l'asséchant. Erya quand à lui, semblait avoir du mal à ce lancer sur cette curieuse mixture qui lui avait été donné par la furry. Les laissant discuter, le jeune homme posa son verre tout en fermant les yeux un instant, sa blessure qui le tiraillait encore commençait lentement à estomper sa douleur sous l'effet de la potion de Mary.

Assis sur le lit, Maekan entendit du bruit provenant du couloir, un groupe se dépêcha à entrer dans l'infirmerie avec un homme gravement blessé. L'adolescent couvert de sang, était difficile à identifier, mais la Pénombre avait l'habitude de voir des gens dans cet état, regardant l'individu se faire allonger sur le lit qu'avait quitté Erya, Mary alla rapidement le rejoindre afin de constater sa mort. Posant ses yeux émeraudes sur la chevelure blonde de la victime, cela semblait être cette Pénombre que Erya avait jugé inapte à les rejoindre, il semblait évident qu'il avait encore vue juste. La dépouille se faisant emmener, Maekan se redressa avant de regarder la jeune femme s'approche de lui avant qu'elle ne lance.

- Une cage ... J’ai vu une cage pour toi. Et des combats, de la brutalité et du sang.

Il vint faire une petite grimace à ses mots, avant de sourire doucement. Il ne fit pas attention à la suite de la conversation, tout en posant une main sur les cheveux de l'infirmière pour les caresser doucement tout en murmurant en se rendant vers la porte.

- Ce n'est probablement pas encore terminé.

Il n'avait pas entendu le bruit métallique de l'arène se faisant démonter, il se doutait donc que la prochaine épreuve serait encore un combat. Attrapant sa chemise couverte de sang, il vint l'enfiler de nouveau ainsi que son armure de cuir souple et prêt du corps et regarda Erya avant de se diriger vers la porte, espérant ne pas avoir à revenir pour une nouvelle blessure. Non pas qu'il n'appréciait pas la Furry, mais il préférait, si il en avait le choix, la voir dans d'autre circonstance. Suivant le Shadden qui lui avait demandé de la suivre sans même se retourner, il se dirigea de nouveau vers la salle des épreuves pour constater que effectivement la cage était toujours présente, mais qu'une sorte de pentacle de runes avait été tracé autour de celle-ci, probablement pour empêcher toute magie à l'intérieur de l’arène. Au moins, durant cette épreuve, il n'y aurait aucune intervention extérieur pour la compliquer encore d'avantage.

- Une Pénombre a échoué sa Cérémonie. Vous êtes maintenant trois pour la Troisième et Dernière Epreuve. Nous allons voir si vous savez travailler en équipe, car il se peut qu’on place deux Ombres sur une mission pendant laquelle elles doivent travailler ensemble. Je vous laisse choisir vos armes. *Il indiqua aux Pénombres l’arène* Vous connaissez le chemin.

S'approchant de la table où était exposé les armes, le future membre attrapa alors deux dagues qu'il croisa dans son dos, ainsi que deux étuis de couteaux de lancer qu'il attacha à sa cuisse droite et son mollet gauche. Il avait pris pour habitude de disposer des armes faciles d'accès un peu sur tout son corps afin de toujours avoir une lame à portait de doigts quelque soit sa position. Puis il posa son regard sur une petite rouquine qui semblait un peu perdue. Il ne la connaissait pas vraiment, mais avait souvent entendue parler d'elle et c'était à cause d'elle que l'on pouvait profiter de cette odeur de viande trop cuite dans toute la salle. Elle avait pour l'habitude d'utiliser des feux grégeois ou des cocktails Molotov pour créer des flammes qu'ensuite elle pouvait manipuler à sa guise, hors vue ce champ anti-magie, il semblait improbable qu'elle puisse vraiment se battre comme elle le souhaiterait, cependant elle opta pour un bâton long avec pointes en fer.

Quand on dernier homme, il était le plus colossale de toutes les Pénombres, aussi large que haut, il ressemblait plus à un troll qu'à un humain, ses bras plus long que moyenne traînant deux grosses masses que la plupart des humains utiliseraient à deux mains. Une pyromancienne ne pouvant pas utiliser sa magie, et une brute épaisse qui devait certainement avoir autant de jugeote qu'un troll de caverne devant un alambique, un seul avantage à ce colosse, c'est qu'il devait pouvoir se débrouiller seul face à la plupart de ses adversaires, si il avait l'opportunité d'attaquer le premier.

Entrant dans l'arène, Maekan pouvait facilement entendre le bruit qu'émettait leurs adversaires. Un bruit caractéristique d'un insecte des moins agréable. Des araignées, et pas des petites à en voir la taille des cages. Glissant une main dans son dos pour enfiler une de ses dagues coups de poing, Maekan fit une grimace, ce n'était pas les armes qu'il utilisait habituellement, mais c'était ce qui s'en approchait le plus, au lieux d'un bouclier métallique qui enveloppé ses phalanges et ses poings. Cet arme qu'il portait actuellement, ressemblait plus à un poing américain sur lequel on aurait accroché une lame, elle n'était pas idéale pour parer une attaque comme il l'aurait fait habituellement, mais cela était mieux que rien du tout comme le combat précédent. Regardant ses deux comparses, il ferma un instant les yeux pour se souvenir des noms qu'ils avaient donné au Maître durant les présentations avant la première épreuve.

- Sheila derrière... Bigby sur la gauche

La prénommée Sheila ne se fit pas prier, elle était probablement rassurée de se retrouver derrière quand ses capacités étaient complètement entravées par l'anti-magie. Mais le Bigby quand à lui ne semblait pas en entendre de cette oreille, voulant prouver qu'il n'avait besoin de personne, il souleva ses deux masses et se jeta dans la mêlée. Écrasant lourdement sa masse sur l'un des insectes qui s'écrasa dans une gerbe de sang et de suc verdâtre, la seconde faucha simplement deux pattes d'un second arachnoïde qui se recula rapidement en se redressant pour cracher un venin acide sur le bras du colosse qui recula vers le troisième insecte qui le mordit au dos de ses puissantes mandibules. Faisant pousser un puissant hurlement à l'homme qui se tordit de douleur au sol tout en se plaignant de brûlure interne, avant de se raidir pouvant de moins en moins bouger. Un venin neurotoxique paralysant  lentement le corps du titans qui ne bougeait plus.

-...crétin.

Il ne restait plus que arachnoïdes, mais l'homme le plus capable de les vaincre gisait au sol, les yeux ouvert mais probablement impossible de respirer et bientôt mort à cause d'un cœur paralysé par les toxines. Tournant son regard sur la rouquine dans son dos, il était entrain de réfléchir rapidement pour lui trouver une utilité. Mais pour l'instant, à par tenir les adversaires à distance avec son bâton de combat, il ne trouvait pas grand chose. Ils n'avaient pas les armes les plus adapté pour combattre ce genre de bestiole, mais comme il le pensait plus tôt, c'était toujours mieux que rien.

Réfléchissant rapidement tout en regardant les deux masses qui gisaient au centre de l’arène, un dans le corps de l'araignée morte, et la seconde au sol, une idée lui vint en tête, mais est-ce que sa partenaire en était capable ? Attrapant plusieurs de ses dagues de lancer, il continua de regarder les deux dernières créature avant de demander.

-Tu connais le principe d'un marteau et d'un clou ?

La rousse regarda son compagnon d'un air abasourdie tout en articulant difficilement.

-Que....Quoi ?! ...Qu'est ce que tu veux dire ?

Soupirant, il essaya de lui expliquer le plus clairement possible tout en lui montrant ses dagues.

-Je ne vais pas avoir assez de force pour les enfoncer profondément. Je les places donc et avec ton bâton sur les enfonces d'un coup tel un marteau.

Il n'attendit pas vraiment une réponse, se chargeant juste de dégager la demoiselle sur le coté alors qu'un des insectes lança une attaque au venin dans leurs direction. Les araignées étaient vivent, mais avaient déjà montré pratiquement toutes leurs attaques, une morsure, un jet de venin acide, il se doutait aussi qu'elles pouvaient projeter de la toile ou une substance collante. L'endroit où avait atterrie le jet d'acide se mis à fumer, faisant frémir le brun qui remonta qu'un peu plus ses dagues. Marchant sur le coté, il tapa ses dagues entre elles pour attirer l'attention des deux créatures sur lui afin de laisser Sheila se concentrer si elle en avait besoin.

Lançant une première dague, celle-ci vint se ficher dans le creux de la tête et de l'abdomen de la créature, mais comme il s'en doutait, il n'avait pas eu assez de force pour rendre l'attaque mortelle, cela n'avait fait que irriter d'encore d'avantage l'araignée qui se mis à faire de rapide claquement de mandibule. Tout en levant ses deux pattes avant pour menacer Maekan, elle avait complètement oubliée la Pyromancienne qui approchait lentement. Armant son baton à deux mains, elle donna un violent coup en plein sur la lame qui s'enfonça profondément dans le corps de l'animal qui se redressa encore d'avantage en poussant un cri strident de douleur, exposant son ventre au garçon qui n'hésita pas un instant venant envoyer trois dagues dans le corps de l'araignée qui retomba lourdement sur le dos, les pattes bougeant frénétiquement, avant de se replier sur elles mêmes pour montrer la mort de la créature.

Il ne restait plus qu'une seul araignée, déjà blessée à deux pattes par le coup de marteau de la victime. Elle s'était reculer au fond de l'arène et menacer ses deux adversaires, de claquements de mandibule et d'une patte levé en avant, la seconde étant brisé au sol, ne laissant échapper qu'un liquide vert et nauséabond.

Lançant une première dague dans la direction de l'arachne, la patte s'abattit rapidement dessus pour la parrer avant de se relever en position d'attaque. L'araignée était en position défensive, marchant sur les cotés et tournant de droite à gauche pour se retrouver face à chacun des deux adversaires pour parer à toute éventualité.

Maekan n'allait pas y arriver seul, faisant un signe à la rouquine pour qu'elle avance en même temps que lui, il rangea ses dagues de lancer pour enfiler les deux dagues coups de poings qu'il avait de croisées dans le dos. Une lame en avant et la seconde bloqué et loger le long de son bras, il s'avançait prudemment l'arme en avant pour parer les attaques de l'insecte de plus en plus nerveuse et excité. Mais curieusement, les deux humains ne semblaient pas être la seul inquiétude de l'animal, mais après tout, toute la salle était remplie de possible adversaires, peut être que cela la rendait nerveuse.

Alors qu'elle était concentré sur Maekan, Sheila attaqua d'un coup, fauchant d'un grand coup de bâton les quatre pattes se trouvant de son coté, faisant basculer la créature sur le coté dans un râle de douleur, offrant ainsi une ouverture à son partenaire qui se jeta sur la créature pour lui enfoncer les dagues entre les yeux et sur ce qui devait être sa gorge, venant faire tourner les lames dans la chair pour achever la créature.

-Pffff...bien joué.

Le combat était enfin terminé. Se dirigeant vers la sortie de l'arène alors que l'on était entrain de leur ouvrir, les deux Pénombres sortirent de la cage allant se présenter devant le Maître alors que la cage était entrain de se faire nettoyer. Mais rapidement, un cri retentit. Provenant de la cage, le corps d'une des créatures était prise de convulsion avant d'éclater de l'intérieur.

Des centaines de petites araignées de la taille d'une main humaine sortirent du corps de l'araignée morte et se jetèrent sur les Ombres entrain de nettoyer la cage mais aussi sur l'extérieur de celle-ci.

Sheila réagit au quart de tour, les torches et brasero de la salle s'intensifiant pour créer une multitudes de petites boules de flammes et la plonger dans la pénombre. Chaque orbes fusèrent telles des flèches sur les petites araignées, les calcinant sur places ou les repoussants dans un cercle de protection avant de se faire brûler vivent dans des crépitements des plus sinistres.

Regardant le spectacle Maekan avait tuer un insecte avant qu'il ne se jette sur un des gardiens du Maître, mais l'on pouvait aisément voir une tête ronchonne sur son visage, il n'avait pas envisagé ça et sans la Pyromancienne, cela aurait pu se terminer bien plus mal.

S'assurant cette fois que le combat était bien terminé, les ombres blessés par les morsures des petites araignées furent emmené à l'infirmerie, alors que les deux Pénombres sur présentèrent devant le Maître pour recevoir leurs appréciations du combat, ou leurs commentaires.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Erya Isildur
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Lun 11 Juil 2016 - 20:59






Cérémonie des Pénombres



Le combat s’engagea. Rapidement, la Pénombre qui semblait avoir la plus grande force physique fonça tête baissée dans le tas, mourant tout aussi rapidement d’une morsure d’araignée. Erya entendit le Maître soupirer à ses côtés. Le nombre de Pénombres restant diminuait à deux.

Les deux derniers apprentis s’unirent pour combattre les deux dernières araignées, non sans mal. Alors qu’il ne restait qu’une seule araignée qui se défendait au mieux, adossée contre la grille, Altaïr se releva en grognant. Erya lui jeta un coup d’œil interrogateur :

- Elle défendre petits.

Elle défendait ses petits ? Comment ça ? Quels petits ? Si elle en avait, ils devaient se trouver dans d’autres cages plus loin. Il haussa simplement les épaules, Altaïr pouvaient s’exprimer de bien étrange façon parfois. Bientôt, la dernière y passa aussi. Et les deux dernières Pénombres se dirigèrent vers l’estrade.

Mais les paroles énigmatiques d’Altaïr s’expliquèrent peu après : le corps que l’arachnide se convulsa et des centaines de petites créatures s’en échappa, se précipitant sur les personnes à proximité afin de pourvoir à leur premier besoin. Manger. Bien que les petites créatures soient encore loin, Erya posa subtilement ses mains sur ses dagues, prêt à dégainer. La Pénombre restante, Sheila s’il se souvenait bien, prit les choses en mains. Elle manipula les flammes qu’elle projeta sous forme de petites boules sur les araignées. Au bout de quelques minutes, ce fut terminé. La tension dans le corps de l’assassin redescendit, un peu. Dans cet environnement, il fallait toujours être sur ses gardes. Altaïr renifla dédaigneusement en se recouchant, comme à son habitude.

Le Maître instaura le calme et le silence retrouva sa place dans la Grande Salle. Ces deux Pénombres venaient de terminer leurs Epreuves. Sauf dernière surprise de la part du Maître, celles-ci étaient les seules prévues pour cette session.

- Nous voici arrivés à la fin de cette Cérémonie. Il reste donc deux Pénombres, seuls ... survivants aujourd’hui, comme toutes ces Ombres avant vous. *il fit un large mouvement de bras, désignant toutes les Ombres présentes* Soyons courtois et commençons par Sheila. Tu es une combattante de bon niveau et une mage réactive comme tu as pu nous le démontrer. Le nom de code que je te donne sera : Swallow. Je te propose une hirondelle de feu en tatouage, preuve de ton départ réussi au sein du Pacte ! Bienvenue parmi les Ombres, Swallow !

Toute la salle applaudit à cette annonce. La jeune femme s’inclina profondément, un grand sourire aux lèvres, face au Maître et aussi devant un Erya quelque peu étonné de ce geste. Il l’applaudissait aussi, mais avec moins de ferveur que certains dans la foule plus bas. Elle avait réussi, et en était fière. La nouvellement nommée Swallow se dirigea vers l’artiste qui lui fera sont tatouage immédiatement, non sans avoir été félicitée par son maître qui l’avait suivi et guidée tout le long de sa formation. C’était maintenant au tour sur second et dernier apprenti. Le Maître observa un instant Maekan, puis jeta un coup d’œil à Erya. C’était celui dont l’assassin avait prédit qu’il réussirait.

- Jeune homme, on m’a signalé que tu avais un nom : Maekan. Ce dernier sera dorénavant le tien. Mais ton nom de code sera à partir de maintenant Crow. Tu as montré de bonnes aptitudes au combat aujourd’hui. Ton tatouage ... *il sembla réfléchir un instant avant de reprendre la parole* ... Ton tatouage sera une rose emprisonnée dans des ronces. Bon départ parmi nous, Crow !

La Grande Salle applaudit de nouveau. La Cérémonie touchait à sa fin. Erya cherchait toujours des yeux Tyra pour lui toucher deux mots, mais celle-ci n’était pas revenue. Le Maître lui intima de descendre féliciter les nouvelles Ombres, histoire qu’il se montre. Et qu’il montre aussi la réussite qu’on pouvait atteindre au sein du Pacte.  Soupirant en silence, il alla donc féliciter Sheila, suivit de près par Altaïr. Il n’aimait pas se mettre en valeur devant les autres, mais joua le rôle que le Maître attendait, ce dernier gardait un œil rivé sur lui. Au niveau du second artiste qui gravait le dessin choisi par le Maître dans la peau de Maekan pour le reste de sa vie, tel un marquage au fer rouge, son maître vint le féliciter. Puis il posa sa main sur son épaule et se pencha vers lui pour qu'il soit le seul à l'entendre :

- La Corneille ... pardon, Crow. *il sourit* il faudra que je m’habitue à ce nouveau nom ... Maintenant que tu es devenue Ombre, je sais quel sentiment t’envahit : tu te sens pousser des ailes, tu te sens invincible, au-dessus des lois et de tout. Mais redescend petit, ou un autre se chargera de le faire pour toi. Tu n’es pas invincible, tu ne sais pas tout, tu dois encore apprendre et t’améliorer à chaque instant … et il te faudra encore un paquet d’années d’expérience pour prétendre être l’un des membres émérites du Pacte, tel que Shadden, pour ne citer que lui. Ombre ne signifie pas invincible et meilleur que tous. Shadden lui-même peux te le confirmer. Ledit Shadden tourna un instant la tête vers Kaïda, interrogateur. Celui-ci fit un geste signalant qu’il n’y avait rien et l’assassin retourna à ce qu’il faisait. Kaïda se pencha de nouveau vers celui qui était encore son apprenti quelques minutes auparavant Être une Ombre n’est qu’un titre parmi tant d’autres. Tu rencontreras et affronteras des personnes qui ne sont pas des nôtres mais qui seront largement meilleures que toi, ou même moi, que ce soit en magie, en intelligence, en espièglerie, ou encore en combat, si ce n’est tout cela en même temps. *Il se tut un court instant* Mais je pense que tu le sais déjà ... Soit, tu as maintenant validé ton apprentissage, je te rends ta liberté.

Finissant de féliciter Swallow, Erya se dirigea vers Crow. Un regard vers le Maître lui confirma que ce dernier l’avait constamment à l’œil. L’assassin n’aimait pas cela, et c’était bien pour cela qu’il n’était pas revenu depuis des années. Un paquet d’années pour tout dire. Arrivé à hauteur de Kaïga et Crow, dont le tatouage finissait de prendre forme, le Maître eut un sourire et leva le regard au-dessus de la foule. Instinctivement et tout en restant sur ses gardes, Erya leva les yeux, et se figea. Là-haut, dans l’obscurité des plafonds irréguliers, se trouvaient encore une cage. Et pas n’importe qu’elle cage. C’était celle où il avait été retenu prisonnier quelques quarante années auparavant. Et où Cyrielle avait été torturée puis assassinée par le Maître, sous ses yeux, en punition de leur amour non accepté par ce dernier. Les souvenirs le submergèrent, alors qu’il restait immobile et impassible de l’extérieur, les yeux rivés sur la cage.

- ... Shadden ?

Ses yeux dorés se posèrent sur Kaïga qui l’observait, interrogateur. Du regard, il s’assura de savoir si ça allait. Il cligna deux fois des yeux.

- Hmm ? ... Pardon. J’avais l’esprit ... ailleurs. *il lança un regard mauvais au Maître, qui se contenta de l’ignorer* Félicitations Crow. Bienvenue parmi les Ombres. Comment tu te sens ? ça tire pas trop ?

Il se souvint du moment où on lui faisait le sien. La taille des tatouages des deux nouvelles Ombres du jour le faisait doucement sourire. Le Maître l’avait marqué au fer rouge sur le corps entier.

- Ah ... juste pour information, le Maître te donnera ta première mission demain.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Erya Isildur
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me vois pas ...
Erya Isildur
Hybride
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan] Dim 15 Jan 2017 - 20:14




cheers [ RP terminé ] cheers



Ne pas archiver, merci  Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cérémonie des Pénombres [PV Maekan]
Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie des Pénombres [PV Maekan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458
» cérémonie d'hommage octobre 1459
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» Cérémonie d'hommage Mandat Cedmisc mars 1460
» Cérémonie [Pv Alvina et la meute]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres d'Aëndryl :: Règlement et Administration :: RP Forum-