Avis aux visiteurs !
Ce forum est classé +18 ans, il peut contenir des textes et scènes RP violentes et érotiques.
Nous conseillons aux plus sensibles de passer leur chemin.

Partagez|

entre mets et goinfre(pv carrack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: entre mets et goinfre(pv carrack) Mar 17 Nov 2015 - 21:00
Cela fais maintenant plusieurs jours que tu chevauche quand enfin tu atteins la bordure de la foret d'Ainas.
Tu a reçut il y a quelques temps une lettre te demandant de t'y rendre le plus vite possible afin d'aider quelqu'un a chercher un plat particulièrement bon. même si tu te demande un peu dans quel état il peut bien être si il fut abandonné parmi ces vestiges te voila au rendez vous, plus poussé par la curiosité que par une possible récompense, car la dessus ton commanditaire reste vague, énonçant vaguement quelques aliments. rien de bien consistant, mais la perspective de découvrir de nouveaux lieu a suffit à te faire accepter cette demande.
cette foret te parais immense, mais tous aussi immense est ta motivation a pouvoir enfin l'explorer. Tu a longtemps entendu parler des ruines de cette foret, si proche de ton lieu d'origine, mais faute de fond tu n'as jamais réussit a mener une expédition.
Mais enfin, grâce à ce commanditaire, tu vas pouvoir le faire, espérant trouver (en plus du mets recherché) différents artefacts.
c'est tout a tes réflexion que tu remarque la pointe d'une lance, que ton pouvoir de détection te révèle magique
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: entre mets et goinfre(pv carrack) Mer 18 Nov 2015 - 14:36
Et hop, le soleil repointait une fois encore le bout de ses rayons. Pourquoi ce cycle sans fin ? On pourrait y mettre pleins de raisons. Comme celle qu'il ne s'agit que de la rotation de la planète autours de son radiateur multifonctions favoris, ou simplement que, ben, c'est comme ça et puis basta. Nous disions donc, le Soleil repointait à l'horizon, indiquant que, telle veut la coutume séculaire, le temps de repos était terminé et que le turbin devait reprendre. Sans quoi, vous seriez mal vu, traité de feignant, de chômeur (si l'on était dans un autre univers beaucoup plus morose), d'inutile ou de mieux, de parasite. Et bien que déjà une bonne partie du personnelle de la ferme, connu sous le nom de « fermier » était déjà à pieds joins dans la mélasse du labeur, Carrack, lui, feignantait encore dans un tas de foin qu'il avait « réservé » auprès des propriétaires. Tas de foin qui n'allait pas tardé à être grignoté par toutes sortes de bovins. Et ce fut, en frôlant de très près une calvitie, que le semi-windea, daigna sortir de son lit improvisé, les yeux encore collant.

Oui, Il n'avait pas très bien dormi. La veille au soir, il fut appelé par les fermiers car un de leur taureau avait une mine passablement affreuse. Et, évidemment, comme tout bon mâle un peu top viril, ledit bovin ne voulait pas se laisser faire quand Carrack voulut y faire l'apposition habituelle des mains pour commencer le soin. Un vague mouvement de « refus » du taureau bouscula le furry qui, commençant doucement à s'endormir (vu l'heure) dut se rattraper à une corde qui trainait dans le coins pour ne pas tomber. Attendez ? Une corde ? Non, ce n'était bien sur que la queue du taureau. Et vu le poids de Carrack, nous pouvons aisément supposer que cela ne plut pas au mâle. Et Carrack n'eut qu'à peine le temps de comprendre son erreur qu'il voltigea sur trois bon mètres, se releva en grognant longuement, parfaitement éveillé cette fois. Poussant un petit cri digne du plus castré des castras, il se mit a courir à toutes pattes, le taureau pas très loin derrière lui. Il va sans dire que les fermiers, peut coutumier des divertissements, se gaussaient de la situation à gorge déployée et ce ne fut que lorsque, perdant le peu de dignité qui lui restait, Carrack grimpa dans un des arbres qui avait eut la bonne idée de pousser la et les appelait à l'aide, qu'ils décidèrent, presque à contre-coeur d'aider leur soigneur-vétérinaire du moment, en calmant le petit « freddy ». Les soins par la suite se firent presque sans aucun accidents, épuisant un Carrack déjà éreinté par une course poursuite des plus désagréables.

Oui, la nuit n'avait pas été très bonne. Refusant aimablement une boisson chaude, qui augmenterait sans aucun doute les frais que lui-même devrait payé, Carrack empocha son maigre salaire auprès du fermier qui vint lui souhaiter le bonjours, avec un sourire narquois sur les lèvres, ramassa sa lance, donna un vague soin à son allure et il reprit la route, le ventre vide. Avoir faim faisait relativement parti du quotidien du fils Rafn, un comble quand on connaît leur fortune, mais avoir une fringale après avoir brûlé autant d'énergie le mettait mal. Grommelant durant sa pénible marche, il finit par arriver au village auquel était rattaché la ferme et la première chose qui lui sautait aux yeux, ce fut des affiches placardé un peu partout. Le titre était suffisamment éloquent :

AVIS A LA POPULATION, GRAND CONCOUR CULINAIRE.

Et en plus petit figurait les conditions, notamment de rapporter un plat soit inconnu, soit inventé de toute pièce. La récompense semblait prometteuse. Mais ce qui intéressait surtout Carrack ce fut la partie culinaire. Et justement, Carrack, se rappelant fortuitement un des livres qu'il avait lu lors de son éducation, il se trouverait sans aucun problème (*tousse*) et sans aucun doutes possible, une recette ancestrale, réputée pour ses vertus.. disons, unanimes. Les grondements sourds ramena le soigneurs ambulant sur pieds et, avec un petits sourire, il alla passer une petite annonce et se mit en route pour la forêt d'Aina, non-sans avoir dépenser toutes sa monnaie en nourriture, on ne peut décemment pas débuter une aventure le ventre creux.

UNE PETITE PAGE DE PUBLICITE POUR EVITER AU NARRATEUR UNE ELYPSE QU'IL N'A DE TOUTE FACON PAS TROUVE.

« VOUS ! Oui vous ! Derrière votre écran d'ordinateur, ne saviez-vous que trois habitant sur quatre font 75 % de la population ? Eh bien maintenant vous le savez ! Si vous voulez faire parti de la masse, venez vous procurer ce badge de « je fais partie des ¾, et vous serez agréablement bien accueilli dans toutes les soirée! »

Le demi-windea, soufflant doucement après avoir grimpé dans une des arbres les plus haut qu'il vit, regardait aux alentours, cherchant deux choses précises : les ruines convoitées par ces attentes, et ce fichu mercenaire qui en mettait long pour le rattraper. Carrack soupirait une fois encore. Un mercenaire ? La bonne blague, qui viendrait l'aider alors que la promesse de payement ne se constituait que d'un bon plat... Naif comme il l'était, cela n’empêchait pas le furry d'esperé qu'un de ses « gens » tombent dans le panneau, ce qui semblait assez improbable. Les mercenaires n'étaient que des gens assoiffés de richesse, alors que lui, non, lui ne voulait que manger et, optionnellement, la gloire la plus totale. Soudain, un bruit sec [oui restons dans les classique] d'une branche qu'on faisait craquer. Carrack lança un regarde, puis un sourire, avant de plonger lui-même, déployant ses ailes qu'à la toute fin de la chute, vers le craqueur de branche, la lance rapidement plaqué sous sa gorge.

« Qui es-tu, étranger ? Es-tu venu pour m'aider dans ma recherche de la saveur ultime ? Ou au contraire, serais-tu là pour me la voler à la toutes fin des très nombreuses embûches qui nous attendent ? Parles ! »

Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de se montrer à la fois si méfiant et violent, mais Carrack commençait très rapidement à s'y prendre au jeu. Après tout, un jeu de chasse au trésor dans la forêt, n'importe qui aimerait ça non ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: entre mets et goinfre(pv carrack) Jeu 19 Nov 2015 - 22:08
« Qui es-tu, étranger ? Es-tu venu pour m'aider dans ma recherche de la saveur ultime ? Ou au contraire, serais-tu là pour me la voler à la toutes fin des très nombreuses embûches qui nous attendent ? Parles ! »
pourquoi a tu soudainement une lance pointé vers ta gorge est une chose qu'il te serait utile de savoir, mais supposes que la réponse est dans cet énoncé que tu a entendu en meme temps.
qui es tu? cela te semble evident a quoi bon te poser cette question.
es tu venue pour la saveur ultime? A cette question une seule réponse, qu'est ce que cette saveur ultime?
Et enfin es tu la pour lui voler ce qu'il recherche? Encore une fois la réponse  est évidente, tout depend de la recompense. Mais si tu lui répond ça je ne donne pas cher de ta fourrure. Un peut de tact serait la bienvenue.

" Je ne suis qu'un simple mercenaire, en attente d'un commanditaire. Il me semble effectivement que l'annonce évoque de la nourriture. Je suppose a vos question que vous n'êtes autre que celui que j'attend.
baissez votre arme, vous m'avez demandé de vous aider il serait malvenue de vous dépouiller."


bien cela devrait être suffisant. Cela dit, ne trouve tu pas que c'est une manière légèrement exagéré de demander un renseignement. Cette foret est beaucoup trop immense pour que deux personnes s'y croisent par hasard, et n'importe qui doué de raison refuserait de dire ses veritable intention si elle sont en contradiction avec les désirs du lancier qui le menace.
Mais laisse cette reflexion a plus tard. maintenant que le plus urgent , à savoir sauver au moins temporairement ta peau, est fait examine cette lance. certes elle possède de la magie comme ton pouvoir de detection te l'a révélé. Mais elle ne semble pas possède un enchantement en elle, ou du moins aucun enchantement offensif. l'avantage a l'avoir sous ton nez c'est qu'il est fort aisé de l'examiné, et comme tu peut le remarquer elle ne porte aucune trace d'un quelconque enchantement; Elle sert donc de catalyseur, au meme titre que ta rapière.
Te voila rassuré, mais cesse de relâcher tes nerf, elle reste perçante.
tu decides donc de regarder ton interlocuteur avec ton regard innocent espérant qu'il ne possède aucune magie offensive, et prepares au cas ou un sort d'illusion que tu lanceras sur le furry si il fait un mouvement un peut trop brusque, une bonne vieille terreur feras l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: entre mets et goinfre(pv carrack) Jeu 26 Nov 2015 - 18:35
Mais il fut bien entendu hors de question d'en arriver à de telles actions, puisque le furry releva sa lance, pour en poser le bout de la hampe sur le sol, la mettant parallèle à son corps à présent droit, dans une tentative, passable, de rappeler son statut. Statut sûrement ignoré de la part d'un simple mercenaire comme lui. Mais de l'aide restait la bienvenue, apparemment ce qu'il convoitait semblait bien gardé, rien d'étonnant à cela. Alors autant se faire des amis, quitte à les envoyer se faire étriper à sa place. Affichant son sourire le plus enjôleur qu'il avait en stock, Carrack fixait ses yeux dans ceux de son...disons, employé.

« Bien, bien, de toute façon te serais bien déçu par ce qu'il y a sur moi. Enfin, quelques potions qu'un ignorant pourrait prendre comme élixirs magiques ou je ne sais quelles sottises tout aussi saugrenues. Et la récompense, je pense que tu as dû le comprendre, n'est pas habituelle, n'est-ce pas ? »

Bien qu'il avait la voix aussi ''suave'' que possible, se rappelant avec un petit sourire que ce genre de ton avait été usé sur sa personne, Carrack passait au tutoiement non pas pour réduire la distance entre les deux protagonistes, mais bien pour conserver son rang. En tant que fils Rafn, il était déjà malvenu de faire appel à un mercenaire inconnu, d'autant plus que cela signifiait que la gloire sera surement à partager. Cette dernière pensée lui avait retiré son sourire. Serait-ce suffisant ?
Se reprenant, il se retournait et pointa la lance dans une direction qu'il pensait, à juste titre, être la bonne. Et avec un vague « c'est par ici » il se remit en route, sans dire quoique ce soit de plus, et n'attendant pas de réponse de toute façon.


[Désolé baisse de qualité, mais jsuis déjà en retard XD, alors du coup je peux te promettre de me rattraper o/]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: entre mets et goinfre(pv carrack) Mar 1 Déc 2015 - 8:43
voila un personnage bien surprenant. L'instant d'avant il te menaçait et le voila qui s'enfonce dans la foret, te demandant de le suivre. au moins tu as maintenant le temps de voir à qui tu as à faire. finalement il n'as pas l'air si grand ni meme bien dangereux. Pour dire vrais il te fais plutôt penser a ces nobles qui réclament tes service pour tout et pour rien. Meme si aucun noble digne de ce nom ne voyagerais seul. Mais bon, il te paye, bien que ce point reste à éclaircir, donc autant que tu le suive.
active ta detection de la magie et reste vigilant, car cela n'as pas l'air d'être dans sa nature.
non ne sort pas ta lame en absence de danger avéré, car une attaque surprise sur ta patte suffirais à te la faire lâcher, et ne prend pas non plus les devant, cela risque de lui déplaire.
vous voila donc partit vers le centre de la foret, c'est la première fois que tu y pénètre mais tu es impressionné par sa beauté. Si les arbres te semblaient resserré au premier abord, il sont en fait plutôt espacé, ce qui permet a la lumière de passer. De ce fait vous foulez une douce herbe verte. Si l'endroit est plutôt silencieux, tu perçois tout de meme au loin le leger bruissement d'un ruisseaux, apparemment ton commanditaire l'as entendu aussi car vous vous en reprochez doucement. C'est sans doute une bonne idée, car nos ancêtres avait tendance à bâtir leurs habitation a proximité des cours d'eau, mais des habitations peuvent tout aussi bien indiqué un danger. Pour cette raison, ne relâche surtout pas ta vigilance, meme si tout te parait calme et que ta detection de la magie ne te révèle rien d'autre que celui que tu doit protéger.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: entre mets et goinfre(pv carrack)
Revenir en haut Aller en bas

entre mets et goinfre(pv carrack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres d'Aëndryl :: Règlement et Administration :: Archives 2014-2017 :: RP Forum-