Avis aux visiteurs !
Ce forum est classé +18 ans, il peut contenir des textes et scènes RP violentes et érotiques.
Nous conseillons aux plus sensibles de passer leur chemin.

Partagez|

Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Dim 26 Juil 2015 - 18:02
Le soleil venait à peine de se lever lorsque Beogus se réveilla. Aujourd'hui était un jour spécial, il devait se rendre à la tour lumière, mais cette fois-ci, non pas pour faire son rapport, mais pour tenter de résoudre un problème qui le tracassait.

 En effet, la veille, alors qu'il parcourait la forêt afin de se réapprovisionner en plantes, Beogus fut perturbé par le vacarme que fit un arbre lorsqu'il s'écrasa au sol. Il se retourna alors et aperçu, au loin, un homme accompagné de ce qui semblait être un ours....

 Depuis le temps qu'il vivait ici, Beogus n'avait jamais vu d'ours dans ces bois. Après les avoir observer durant une bonne dizaine de minutes, il en conclut que l'ours était apprivoisé, l'homme semblait indiquer plusieurs arbres du doigt, et l'ours s’empressait de les déraciner à coups de pattes ou bien en fonçant dessus. En se rapprochant le plus discrètement possible de la scène, il fut surpris par l'apparence de ce soit disant ours. Il semblait être d'aspect rocailleux et de couleur gris terne. Ne souhaitant pas se faire repérer, il décida de rebrousser chemin, mais, alors qu'il n'était plus qu'à une dizaine de mètre du lac entourant sa tour, il entendit un sifflement. En se retournant, il vit l'homme à une trentaine de mètre, il semblait le montrer du doigt. Il entendit alors un puissant rugissement, puis l'ours apparu enfin, il dépassa son maître puis se mit à charger en direction de Beogus. Celui-ci eu à peine le temps de sauter dans sa barque que l'ours avait déjà atteint le rivage. Par chance, l'ours ne semblait pas vraiment apprécier l'eau, puis, Après une longue série de grognement, celui-ci rejoignit son maître puis s'enfoncèrent tout deux dans les bois.

Enfermé dans sa tour, Beogus se demandait pourquoi l'homme avait ordonné à son ours de l'attaqué, puis chercha des informations sur cet ours à l'aspect déroutant, mais ne trouva rien.

Voila donc pourquoi il décida de se rendre à la tour Lumière. Après avoir pris son petit déjeuné, il s’habilla, enfila son manteau puis ses bottes, se rendit au sommet de la tour afin d'être certains que personne ne l'attendait de l'autre côté du lac, puis se décida enfin à sortir. Alors qu'il traversait la forêt, en direction des plaines, il constata les dommages que l'ours avait fait, des arbres déracinés, de nombreuses plantes massacrées, ainsi que des animaux morts. Il continua et alors qu'il s'approchait des plaines, il aperçu un campement, assez rudimentaire, caché par le feuillage des arbres. Il distingua en son centre une grosse pierre, grossièrement taillé, un homme y était acoudé, il s'agissait de celui qui l'avait agressé la veille, mais cette foi-ci, ce n'était pas un ours qui l'accompagné, mais un loup. Contrairement à la meute s'étant établi à l'Ouest des bois, ce loup avait un aspect rocailleux, semblable à l'ours, il n'y avait rien de naturel la dedans et Beogus trouverait peut être des réponses auprès des archivistes. Il traversa les plaines, puis suite à une bonne heure de marche, se retrouva au pied de Lumérill.

Bien que ce ne soit pas la première fois qu'il franchissait ses portes, il ne pouvait s’empêcher d'être émerveillé par la beauté du lieu. Mais ne pouvait rester là à rêvasser, il devait se rendre à la tour, ce qu'il fit d'un pas déterminé. Une fois atteinte, il gravi les premières marches, salua les quelques archivistes qui discutaient sur le palier, puis se rendit dans la bibliothèque. Il commença alors à chercher dans les immenses étagères.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 25
Duarna Ninhed
Admin
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Lun 27 Juil 2015 - 18:09
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

La grande bibliothèque de Lumérill était un véritable paradis pour tous ceux qui voulaient effectuer des recherches. Composée de plusieurs salles, chacune d’elles regroupaient des centaines de livres portant sur un thème en particulier que ce soit l’histoire, les sciences, l’alchimie et j’en passe. Dans mon cas, la salle qui m’intéressait le plus, qui était d’ailleurs la salle où je passais 66,6% de mon temps, était la salle consacrée aux livres sur la magie. Je connaissais presque par cœur, avec une marge d’erreur de 2,24%, l’emplacement de chaque section, et la salle était parfaitement adaptée pour s’entrainer à lancer des sorts de faibles puissances. Je passais tellement de temps dans cette salle que j’avais presque mon bureau attitré, du moins je n’avais jamais vu personne utilisé le même bureau que j’utilisais depuis mon arrivé chez les Archivistes.

Cette journée ressemblait pour l’instant à 93,64% des journées que je passais à Lumérill : je me levais de bonne heure, je prenais mon petit-déjeuner, puis je marchais en direction du lieu de regroupement des Archivistes où je me rendais directement à la bibliothèque consacrée à la magie, saluant au passage mes camarades que je croisais en chemin. Une fois sur place, je m’installais à mon bureau où je sortais mon carnet, de quoi écrire ainsi qu’un livre qui m’appartenait personnellement, et je reprenais mes études sur l’entropie et sur les différents types de magie qui existait en Aëndryl.

Mes recherches du jour, qui étaient en fait mes recherches des deux dernières semaines, étaient consacrées à la manipulation des portails dimensionnels. Je trouvais cette magie tout simplement fascinante car, en plus de la magie en elle-même, elle regroupait de nombreux domaines scientifiques tels que la physique. De plus les applications que l’on pouvait effectuer avec cette magie étaient très vastes, ce qui renforçait son intérêt de l’étudier. Mon bâton à la main je me rendis au niveau de la section consacrée à cette magie, et j’utilisai ma maitrise de la télékinésie pour déplacer le livre que j’avais commencé à lire la veille au soir, puis retourna à ma table avec ce livre. Le document que j’étudiais avait été rédigé par un chercheur du nom de Cave Johnson, souvent considéré par un illuminé par ses pairs, notamment à cause de sa théorie qui liait la magie des portails à la position de la lune. Cependant, malgré certaines théories parfois loufoques, d’autres était tout bonnement fascinantes, et je me plongeai donc à nouveau dans cet ouvrage, prenant régulièrement des notes sur son contenu.

Après environ une heure et vingt-trois minutes de recherche, j’entendis quelqu’un entrer dans la salle. Ceci ne me surprit point, après tout j’étais parfaitement au courant que nous étions nombreux dans notre ordre, et que j’étais loin d’être le seul Archiviste à m’intéresser à la magie. Je connaissais même quelques personnes qui, à 72,53% comme moi, passaient beaucoup de temps dans cette salle, tout comme j’en connaissais qui venaient occasionnellement. Cependant la personne qui entra dans la salle ce jour-là ne faisait pas partie des deux catégories en question, c’était pour ainsi dire un parfait inconnu tout de rouge vêtu et à la pilosité pour le moins original. Je ne doutais pas de son appartenance à notre ordre, après tout si ce n’était pas le cas il ne serait surement pas allé aussi loin dans le bâtiment, mais je me demandais bien de qui il pouvait s’agir. Était-ce une nouvelle recrue ? Ou bien était-ce un de ces aventuriers qui, contrairement à moi, passaient le plus clair de leur temps en dehors de la bibliothèque et que donc je croisais rarement. La question n’occupa cependant 7,27% de mon esprit, étant d’avantage préoccupé par mes recherches actuelles que par les origines de cette personne.

Cependant, quelques minutes seulement après l’entrée de cet homme dans la salle, le sort fit que je me rapprochais de lui. En effet il se trouvait au niveau de l’emplacement du livre que j’avais emprunté et que je m’apprêtais à ranger. Tout en utilisant à nouveau de la télékinésie pour ranger le livre dans les étagères en hauteur, je scrutais les actions de cet homme. Au vu de ce qu’il faisait il y avait bien 88,1% de chances qu’il cherche à se renseigner sur un sort particulier ou la magie en général, après tout s’il ne recherchait pas d’infos sur ce domaine il aurait très rapidement changé de salle. Alors que j’avais les yeux fixés sur le livre qui était maintenant à la bonne hauteur, et que j’étais donc en train de positionner correctement, j’ouvris le dialogue avec cet homme :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Si jamais vous recherchez des informations sur un type de magie en particulier je peux peut-être vous aider, je connais l’emplacement des sections consacrées à la plupart des types de magie dont l’existence est plus ou moins reconnue.

Pourquoi aider cette personne que je ne connaissais ni d’Esus ni de Lorlina ? Tout d’abord par curiosité scientifique, il m’arrivait souvent de demander à mes camarades présents dans cette salle quelle était l’objet de leurs recherches. Je trouvais cela intéressant et dans 94,29% des cas ces sujets se rapprochaient des miens, ce qui était logique au vu de la salle. L’autre raison était que je savais à quel point il pouvait être pénible de rechercher la bonne source d’information au bon endroit, alors si je pouvais couper cette partie à cette personne, autant l’aider.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Mar 28 Juil 2015 - 21:37
Beogus cherchait désespérément une information capable de l'éclairer, hélas, il se rendait très rarement dans la bibliothèque et risquait donc d'y passer toute la journée, si ce n'est plus. D'ordinaire, cette idée ne l'aurait pas dérangé, mais il n'était pas tranquille à l'idée que cet homme agressif et ses bêtes particulièrement féroces rodent autour de chez lui.

Il était tellement concentré par ses recherches qu'il ne remarqua pas l'elfe qui n'était maintenant qu'à quelques pas de lui.

"Si jamais vous recherchez des informations sur un type de magie en particulier je peux peut-être vous aider, je connais l’emplacement des sections consacrées à la plupart des types de magie dont l’existence est plus ou moins reconnue."

Beogus sursauta légèrement avant de sourire bêtement. Il faisait maintenant face à l'elfe, qui, à en juger par son apparence, ne devait pas être bien vieux.

 Excusez moi, je pensais être seul, mais en effet, vous tombez à point nommé, je dois bien avouer que je suis un peu perdu.... Disons que je viens rarement feuilleter les livres de cette bibliothèque, je suis plutôt l'un de ceux qui y apporte un peu de contenu en explorant ce vaste monde.

L'alchimiste ferma le livre qu'il avait entre les mains puis le rangea dans l'étagère avant de poursuivre tranquillement.

 Je vais tenter de vous donner un maximum d'informations, mais de dois avouer que je ne dispose pas de grand chose, dit-il d'un ton légèrement déprimé.

 Il y a peu, j'ai croisé un homme, probablement tailleur de pierre, accompagné d'un ours puis plus tard d'un loup, mais ceux-ci avaient un aspect rocailleux, rien à voir avec les autres animaux de leur famille.
Quoi qu'il en soit, ceux-la étaient extrêmement bien dressé et obéissaient au quart de tour.
je soupçonne la magie d'être derrière tout ça, mais n'aillant jamais eu à faire à ce genre de magie, je ne sais pas vraiment par où commencer, serais-ce dut à un enchantement ou bien à tout autre chose? Je doute que ce soit un huna, à moins que les deux bêtes n'aient été maudites au même endroit...


Il commença une phrase puis fini par se taire, frotta sa barbe puis fronça ses sourcils hérissés. Quelque chose semblait le tracasser, mais il ne souhaitait pas embêter l'elfe avec ses problèmes. Pourtant, il hésita, puis, comme toujours, se retint, préférant n'impliquer que sa propre vie en cas de complications.

Ho, j'allais oublier, je me nomme Beogus.... Beogus Zacanal.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 25
Duarna Ninhed
Admin
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Mer 29 Juil 2015 - 21:38
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

J’écoutais attentivement l’homme au manteau rouge qui se présenta plus tard comme Beogus Zacanal. Comme je l’avais deviné il s’agissait bien d’un Archiviste, et il faisait bien parti de mes collègues qui étudiaient le monde extérieur plutôt que le savoir des livres. Bien entendu c’était un choix que je respectais parfaitement, car certaines explications ne se trouvent pas dans les livres, et ces personnes sont justement celles qui nous permettent de découvrir de nouveaux ouvrages quand ils ne les écrivaient pas directement.

Mon attention était focalisée à 67,89% sur mon collègue, le reste de mon esprit traitait les données qui m’étaient fournies pour les comparer avec des cas que je connaissais et voir si je pouvais associer une magie là-dessus. Cette recherche monta à 79,99% lorsque mon interlocuteur eut finit son explication, et je gardais le silence quelques minutes tout en réfléchissant à sa situation. Il avait donc eu affaire à des animaux de nature sauvage mais sous le contrôle d’un homme, et de plus ces animaux avaient une forme peu ordinaire car ils semblaient recouverts d’une armure rocheuse. Deux hypothèses ressortaient de mon analyse, que je m’empressai de soumettre au fameux Beogus :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Pour moi il y a deux possibilités d’après ce que vous m’avez dit… L’hypothèse la plus probable, à hauteur d’une probabilité de 55,9% serait une combinaison de la maîtrise de la terre et de la magie de la nature. J’ai déjà entendu parler de mages qui utilisaient la maîtrise de la terre pour se créer une armure à partir de la pierre, et je pense que c’est ce procédé qui est appliqué avec ces bêtes. Quant à la magie de la nature… Eh bien le loup et l’ours ne sont pas des créatures faciles à apprivoiser, donc je pense que votre individu à recours à cette magie pour communiquer avec eux.

Avant de faire part de ma seconde hypothèse, j’indiquais à l’autre Archiviste où il devait chercher pour trouver des informations sur ces deux magies, et je pontais ainsi de mon bâton les sections consacrées à la maitrise de la terre et la magie de la nature. Une fois ces précisions faites, je repris mon analyse :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]L’autre hypothèse, à hauteur de 41,6% cette fois, serait que vous ayez eu affaire à l’art de l’invocation. Cela expliquerait à la fois le fait que votre individu contrôlait ces créatures et leurs aspects particuliers. Peut-être que vous avez affaire à des créatures qui ne viennent pas de notre plan d’existence…

A nouveau j’indiquais du bout de mon bâton l’emplacement de la section consacrée à l’invocation, mais cette fois-ci ces livres ne suffiraient pas car quand on étudiait l’art de l’invocation il était aussi nécessaire de savoir quoi invoquer. C’est pour ça que je fis part à Beogus de l’absence qui allait suivre, le temps que je me rendre dans une autre salle pour chercher les livres nécessaires pour compléter cette recherche. Cependant, alors que je venais de sortir de la salle, je me remis au niveau de l’ouverture et regarda l’homme à la capuche rouge pour lui dire :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Ah oui au fait, je m’appelle Duarna Ninhed.

Après avoir régler ce soucis, je me rendais dans la bibliothèque consacrée à la faune et à la flore. Bien sûr elle n’était pas consacrée uniquement à Aëndryl mais aussi aux autres plans tels qu’Ambela. Cette salle était généralement le lieu de prédilection des alchimistes qui pouvaient se renseigner à loisir sur les plantes nécessaires à la réalisation de leurs potions, et il était plus rare qu’on s’intéressait aux livres consacrées à la faune. J’empruntais alors quelques livres où les créatures qu’avaient évoquées Beogus pouvaient être mentionnées, puis retourna dans ma salle de prédilection et installa ces livres sur une table plus loin de mon bureau, et d’avantage adaptée au travail de groupe.

Pourquoi aider cet inconnu plutôt que de continuer mes propres recherches ? Tout simplement parce que son problème m’intéressait, j’aimais beaucoup résoudre ce genre de challenge consacré à la magie, tout cela m’intriguait et je voulais savoir quelles magies avaient été utilisées. Je me mis alors à feuilleter les livres que j’avais empruntés à la recherche des créatures évoquées, au cas où mon hypothèse sur l’invocation fut correcte.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Lun 3 Aoû 2015 - 17:04
Beogus était impressionné par la précision de l'elfe dans ses propos, il semblait accorder beaucoup d'importance à la magie, ce qui était assez déductif au vu du lieu où ils se trouvaient.

Il écoutait chacune de ses hypothèses avec beaucoup d'attention. Si la magie de la terre entrée en jeu, cela expliquerait pourquoi, l'homme possédait un stock de pierre dans son campement. Il n'avait jamais songé au fait qu'une personne manipulant une matière pouvait s'en servir comme d'une armure corporelle, mais en reconsidérant la chose, qu'est-ce qui lui en empêchait dés lors qu'elle avait un minimum de dextérité?

Bien entendu, la magie de la nature concorderait parfaitement avec l’aisance dont il faisait part pour manipuler ses deux animaux sauvages. Mais dans ce cas précis, il ne pouvait s'imaginer faire du mal à ces animaux qui n'auraient probablement pas agit de la sorte en d'autres circonstances.

D'un autre côté, la seconde hypothèse était tout aussi intéressante, il avait déjà rencontré des invocateurs au cour de ses voyages, mais aucun d'entres eux n'avaient fait appel à des créatures d'Ambela. Si cette supposition s'avérait exacte, il lui faudrait savoir comment venir à bout de ces créatures. Le fait de se débarrasser de l'invocateur suffirait-il à renvoyer ses invocations d'où elles viennent, ou bien était ce bien plus complexe que ça? Beogus s'était toujours demandé si lorsque quelqu'un invoquait une chaise, une autre personne quelque part en Aëndryl s'en retrouvait dépossédé. S'agissait-il d'une brèche semblable à un portail qui se fermerait une fois l'invocation terminé, condamnant l'invoqué à rester aux côtés de son nouveau maître, ou bien s'agissait-il de la matérialisation d'une pensée précise se basant sur ce qu'il avait déjà vu par le passé.

Quoi qu'il en soit, l'elfe c'était déjà mis au travail, et puisqu'il s'était lancé dans l'étude de la seconde hypothèse, Beogus se concentrerait sur la première, il se mis alors à la recherche d'informations tout en suivant les indications donnaient par Duarna. Une fois un livre entre les mains, il s'assit face à son nouveau compagnon d'étude puis commença ses recherches.

Au bout de quelques minutes, il releva la tête, observa Duarna qui était plongé dans ses livres puis fut prit de remord, il aurait dut lui donner les raisons de sa venue au moment où il décida de l'aider. Ainsi, il se concentra, puis lui adressa la parole.


"Hum... afin qu'il n'y ai aucun mal entendu, je tenais à vous faire part de mes projets. Si je cherche des informations sur ces diverses magies, c'est avant tout pour en connaitre leurs failles. Cet individu dont je vous ai parlé, à fait halte il y a peu de temps dans les Bois verts et semble être de nature agressive. Je n'en connais pas les raisons, mais il à dévasté une partie de la forêt et à ordonné à son ours de me pourchasser lorsque je me suis approché, j'ignore ce qu'il serait advenu de moi si l'eau du lac ne l'avait pas arrêté lorsque j'ai sauté dans ma barque."

Il s'arrêta quelques secondes, sembla hésiter, puis reprit de plus belle.

"Depuis je ne suis plus vraiment tranquille lorsque je sors de chez moi. Je l'ai d'ailleurs croisé en me rendant à Lumérill, une chance pour moi il ne m'a pas vu, son loup aurait eu vite fait de me r'attraper".

Il décida alors d'en venir à l’essentiel.

"Enfin, quoi qu'il en soit, si je suis ici, c'est pour trouver une faiblesse afin de l'utiliser contre lui. J'aimerais l'approcher et le questionner afin de savoir ce qu'il a en tête, mais puisqu'il ne semble pas être enclin à me laisser lui parler, je vais devoir l’empêcher d'agir. Bien entendu, j'aimerais le faire sans pour autant mettre fin à ses jours, ni même lui faire de mal, ce qui, je l'admet, risque d'être compliqué au vue de son agressivité."

Beogus semblait satisfait, il lui avait fait part de son projet et de ce fait, l'elfe pouvait désormais choisir de l'aider ou non, et ce, en toutes connaissance de cause.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 25
Duarna Ninhed
Admin
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Jeu 6 Aoû 2015 - 18:35
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Le plan d’Ambela était peuplé de diverses créatures, toutes plus différentes les unes des autres. J’étais parfois étonné des découvertes que je faisais, après tout je n’étais jamais allé là-bas, et ces créatures n’avaient que 16,11% de points communes avec celles vivant sur notre plan d’existence. Cependant j’avais beau chercher et je ne trouvais aucune créature faites de pierre dans un autre plan d’existence. Restait l’hypothèse que la créature vienne de notre plan d’existence, mais là encore je n’avais jamais entendu parler de telles créatures. Cet échec était cependant une bonne nouvelle, car cela diminuait le pourcentage de probabilité que l’étrange magicien dont avait parlé Beogus utilise ce type de magie, et augmenté donc le pourcentage concernant mon autre hypothèse.

Alors que je continuais mes recherches sans grande conviction, mon désormais collègue de recherche reprit la parole pour me faire part de ses véritables intentions : réussir à mettre le mystérieux magicien hors d’état de nuire. Cette révélation ne me fit pas grand-chose, en fait je trouvais même ça logique par rapport à ce que je savais de ce magicien, après tout il n’y avait généralement que 8,06% de chance que quelqu’un s’intéressé à une magie juste pour savoir quelle magie avait été utilisé, ce qui était mon cas par exemple. Cependant cette révélation ouvrait un nouvel axe de réflexion car en plus de comprendre quelle magie était utilisée il fallait aussi trouver un moyen de la contrer.
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Mmmh… En temps normal il y a deux solutions pour contrer un jeteur de sort. La première est tout simplement d’empêcher le magicien d’utiliser correctement plus de 81,6% de son esprit. Pour cela de multiples manières s’offrent à vous : l’embrouiller, l’endormir, l’assommer, le tuer… L’autre solution est tout simplement de contrer le sort lui-même en utilisant la même magie que lui, mais avec un meilleur degré de maitrise. Ainsi, dans le cas du contrôle par exemple, étant donné que votre magie est plus puissante, la chose dont vous cherchez à prendre le contrôle vous obéira à vous.

Ce que je venais d’expliquer était le cas général. Mais cependant ma dernière explication ne marchait que dans 43,42% des cas, car toute les magies ne pouvaient pas être contrés par la même magie, notamment quand la magie ne concernait que le lanceur. C’était notamment le cas de l’invocation qui, bien évidemment, ne pouvait pas être contré par l’invocation.
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Retenez tout de même que, dans 56,58% des cas, cela ne sert à rien de lancer le même sort que votre opposant. L’invocation par exemple, vous vous doutez bien qu’invoquer une créature ne va en rien contrer l’invocation de l’adversaire. Au mieux vous aurez droit à un match de créatures et vous ferez voler votre argent si vous perdez. Cependant, si votre adversaire ne peut plus penser et qu’il avait invoqué consciemment sa créature, celle-ci disparaitra.

Bien entendu les cas d’invocation involontaires étaient très rares, et ne concernaient que, dans 87,81% des cas, les utilisateurs de l’entropie comme moi. Cependant Je me doutais bien qu’il y avait peu de chance que le mystérieux magicien utilise la magie de l’invocation, donc je concentrais ma réflexion à 70,66% sur les moyens de contrer le mélange de maitrise de la terre et de magie de la nature. Je restais silencieux quelques minutes avant de finalement reprendre la parole, exposant mes hypothèses :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Je pense qu’il ne sert à rien de nous concentrer sur l’invocation. Il n’y a pas 36 façons de la contrer, et plus j’y réfléchis, moins je pense que votre magicien utilise cette magie. Du coup s’il utilise bel et bien les magies de terre et de nature il a une très grande faiblesse : sa concentration. Il doit lancer deux sorts en même temps sur deux créatures différentes, ça veut dire que si sa concentration vacille un peu, il peut perdre le contrôle d’un sort sur une des créatures. Je pense qu’il y a 94,52% de chance de réussir à lui faire perdre le contrôle pour un sort, et 52,52% de chance de réussir à lui faire perdre le contrôle de deux sorts. Cela ne sert à rien de tenter plus, étant donné qu’il pourra se concentrer d’avantage sur les sorts qu’il lui reste, il n’y a que très peu de chance de réussir à le déconcentrer suffisamment.

Fermant le livre devant moi, je continuais à réfléchir à d’autres options tout en portant une oreille attentive à mon interlocuteur au cas où celui-ci aurait des remarques ou propositions à me faire. Bien sûr on pouvait s’attaquer aussi à la pierre, mais ce n’est pas une matière qui a beaucoup de faiblesses. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus résistant non plus, en tapant suffisamment fort on pouvait la briser, mais frapper n’était généralement pas la spécialité des mages comme moi. Il devait forcement il y avoir une autre solution…
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Sam 8 Aoû 2015 - 14:24
Beogus écoutait attentivement ce que disait Duarna et était, dans l'ensemble, tout a fait d'accord avec lui. Laisser de côté l'invocation pour ce focaliser sur la magie de la nature et de la terre, qui semblait bien plus probable,  lui paraissait être également une bonne idée.

Il avait tout a fait raison sur un autre point, un magicien ce focalisant sur autant de points à la fois devait forcement avoir besoin de beaucoup de concentration et donc était facilement perturbable. ce pendant, une question le travaillait.

"C'est en effet une bonne stratégie, nous réduirions la menace de moitié, mais il nous resterait tout de même un loup ou bien un ours de pierre à combattre et à moins que vous contrôliez une magie capable d'en venir à bout, le problème reste le même. Personnellement, je suis en mesure de prodiguer des soins de nature magique et dispose d'un don de clairvoyance que je ne contrôle pas vraiment pour tout vous dire. Rien de bien utile lors d'un combat, hormis pour soutenir un compagnon."

Tandis qu'un silence s'installa, réfléchissant tout deux à la situation. Une idée vint s'installer dans l'esprit de Boegus.

"A moins d'être parfaitement synchronisé, ce que je veux dire, c'est que si nous parvenons à le déconcentrer tandis que ses bêtes ce trouve à proximité l'une de l'autre ou bien encore mieux à ses côtés, alors il perdra le contrôle de l'une des deux qui pourrait se retourner contre lui."

Beogus tend alors le livre qu'il venait d'étudier jusque là, et pointe un paragraphe du doigt.

"Selon l'auteur, il est difficile d'assouvir un animal en colère ou bien , il faut d’abord apaiser son esprit ce qui peut prendre du temps et mettre la patiente du magicien à rude épreuve.

Je suppose qu'une fois hors de contrôle, l'ours ou bien le loup encerclé par tant de monde va très vite monter en agressivité et sera donc difficilement maîtrisable . Le danger serait tel que le magicien devrait agir en urgence, ordonnant à l'autre animal de lui prêter main forte. Nous laissant alors le champs libre pour nous occuper de lui, pouvant difficilement agir sur trois fronts à la fois, il serait dans l'incapacité de nous arrêter. Qu'en pensez vous?"


Beogus venait cependant de faire une grosse erreur, ce qu'il se rendit compte peu de temps après. Il n'avait pas prit en compte le fait que Duarna ne veuille l'aider que sur un point informatif, lui fournissant les stratégies capable de l'aider. En effet l'elfe, n'avait en aucun cas déclarer vouloir l'accompagner sur le terrain. L'alchimiste, ne souhaitant pas lui forcer la main, savait que lui faire part de cette erreur, ne ferait que renforcer cette idée, incitant alors Duarna à le suivre. Le silence c'était une fois de plus installait durant quelques secondes, Beogus semblait avoir quelque chose à dire, il réfléchissait et ne semblait pas vouloir laisser la parole à son compagnon, malgré la question direct qu'il venait de lui poser.

Il fini par se ressaisir et reprit la parole.

"Hum, toute mes excuses, je viens de me rendre compte que je vous avais prit en compte dans l’élaboration de mon plan, question d'habitude. Je ne tiens pas à vous forcer la main, vous m'avez déjà était d'une grande aide, sans quoi j'en serais encore à me demander qu'elle magie se cache sous ce mystère.
Sachez tout de même que votre aide serait la bienvenue, mais que cette décision doit venir de vous et ce, sans prendre en compte, une quelconque empathie en mon égard. Ce sera probablement dangereux et je ne veux pas d'un acte héroïque irréfléchi, bien que jusque là vous ayez fait preuve de grande lucidité.
Quoi qu'il en soit, vous me semblez si jeune, vous avez encore des centaines d'années devant vous pour partir à l'aventure si ça n'a pas encore été fait."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 25
Duarna Ninhed
Admin
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Lun 10 Aoû 2015 - 19:34
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Discuter stratégie magique était quelque chose de plus intéressant que ce que j’aurais pu penser. Il s’agissait d’un travail intellectuel à mi-chemin entre la théorie et la pratique, deux travaux que j’avais l’habitude de pratiquer pour m’exercer avec l’entropie. De plus, ce travail de stratégie me permettait d’appliquer toute mes connaissances en matière de magie, mais aussi d’en acquérir de nouvelles en découvrant de nouveaux problèmes à résoudre. Il faudrait que j’envisage de refaire ce travail plus souvent à l’avenir.

Quoi qu’il en soit, Beogus avait évoqué une théorie intéressante : celle de l’état de l’animal qui serait possiblement libéré de l’emprise du magicien. Il est vrai que je n’avais pas pensé à cela, n’ayant pris en compte que le facteur magique dans mes recherches. Cependant il fallait pour cela que l’une des deux bêtes soit libérée de l’emprise, car il y avait tout de même une probabilité non négligeable que cela n’arrive pas, voir que la tactique appliquée échoue.
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Je suis d’accord avec vous dans l’ensemble, mais n’oubliez pas que rien ne garantis que vous vous annuliez la magie de la nature et de la terre associées au même animal, ceci n’a que 28,57% de chances de se produire. Vous avez, à même probabilité, une chance de vous retrouver avec une bête de pierre incontrôlable et une bête sans armure sous contrôle. Enfin à 14,29% vous pouvez vous retrouver avec deux bêtes sans armure contrôlées, ou deux bêtes avec armures incontrôlable. Je pense d’ailleurs que l’une de ces deux situations serait préférable.

En effet il valait mieux selon moi se retrouver dans l’un des deux derniers cas que j’avais cité : deux animaux sans armures, bien que sous contrôle, seraient beaucoup plus simple à mettre hors d’état de nuire, étant donné que la pierre ne les protégeraient plus des attaques physiques et d’un bon nombre d’éléments magiques. Dans le même cas, deux créatures de pierre hors de contrôle donneraient du fil à retordre au magicien, car il devrait contrôler la magie de la terre sur deux créatures dont il n’a pas le contrôle, et la stratégie de Beogus s’appliquait très bien dans ce cas-là aussi. On pouvait alors très bien imaginer que si le magicien se retrouverait dans le cas de deux maies différentes annulées sur deux créatures différents, il pourrait très bien annuler le sort de pierre pour le transférer vers l’autre créature.

Je réfléchis alors à un moment à un moyen de gérer la bête hors de contrôle, appliquant donc les facteurs que je n’avais pas pris en compte jusqu’à ce que mon collègue les mentionne. Bien sûr il y avait toujours moyen de retourner la bête contre le magicien en utilisant à nouveau la magie de la nature sur elle, mais il était tout à fait possible que l’état mental de la créature ait un impact sur la difficulté d’utiliser cette magie sur elle, je n’avais jamais étudié ce cas. Dans tous les cas le plus important était d’avoir un moyen de se défendre si la bête ne s’attaquait pas au magicien, et le mieux pour ça était de lui faire peur, or 60,8% des animaux des forêts avaient peur du feu. De plus en y repensant…
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Il ne faut pas oublier que, qu’il soit sous contrôle ou non, un animal reste un animal, et il a certaines peur qu’il est possible d’exploiter, notamment la peur des flammes. Pour cela vous pouvez bien entendu utiliser la magie du feu, mais vous pouvez aussi donner l’illusion des flammes via une autre magie.

C’est à ce moment-là que Beogus évoqua un point… Qui ne me plut guère. Qu’il m’est inclus de base dans ses stratégies en pensant que j’allais l’accompagner, soit, je n’y avais après tout même pas fait attention de base, plus concentré sur la stratégie en elle-même sur les personnes qui allaient l’appliquer. Qu’il doute de mes compétences, à la limite, même si ça avait tendance à m’irriter, il ne faisait pas partie des archivistes venant régulièrement ici et qui n’hésitaient pas à me lancer des piques sur le caractère aléatoire de la magie que j’avais choisi d’étudier. Non ce qui me dérangeait le plus était la question de mon âge. Je détestais qu’on se fie à mon apparence pour me juger, alors que des elfes beaucoup plus âgées que moi seraient sans doute plus irrités que moi sur cette question car je restais très jeune pour une personne de ma race. J’avais l’impression d’être pris pour un enfant qui n’étais jamais sorti et ça m’énervait, je répondis donc d’une voix déjà moins calme :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Vous pensez que je passe 98,81% de mon temps enfermé dans cette bibliothèque à étudier la théorie ? Vous vous trompez lourdement ! Il m’arrive de devoir m’aventurer ailleurs pour étudier un cas particulier qui se passe dans une autre ville, pour explorer des ruines ou ne serait-ce que pour tester les sorts que j’étudie !

Mon irritation tomba cependant rapidement, il n’y avait après tout pas lieu de s’énerver pour si peu. De plus j’étais bel et bien tenté de suivre mon collègue pour voir ce mystérieux magicien de mes propres yeux et mettre en pratique tout ce que j’avais pu étudier à son propos. Il y aurait toujours moyen d’apprendre quelque chose dans cette expédition.
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]J’accepte cependant de vous accompagner, je suis très curieux de voir comment ce magicien s’y prend, et j’aimerais bien voir les chances de réussite de la stratégie que nous avons étudié.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Sam 15 Aoû 2015 - 3:39
L'elfe n'avait manifestement pas apprécié l'allusion qu'avait fait Beogus à l'égard de son jeune âge. L'alchimiste n'avait, cependant, aucunement voulu le froisser ou bien même le rabaisser. Peut être était-ce dut à la vieillesse? peut être prenait il conscience des risques et des pertes qu'il avait subi lorsqu'il avait son âge et qu'il aurait pu éviter si il avait prit le temps d'étudier un petit peu plus certains mystères vant de ce lancer dans l'aventure.

Quoi qu'il en soit Duarna avait bien fait de manifester son mécontentement, revendiquant ainsi clairement et de façon réfléchie, sa prise de décision.... A moins, bien sur, que ce ne soit là l'effet que Beogus espérait ne pas obtenir. Etant blessé dans son égaux, il aurait pu tout aussi bien foncer tête baissé afin de prouver sa valeur, de l'impressionner. Cependant, aux yeux de Beogus, il ne semblait pas vouloir impressionner qui que ce soit, on pouvait même ressentir un certaine forme de professionnalisme dans ce qu'il disait. Il se reprit d'ailleurs presque spontanément, se recentrant sur le sujet initial, acceptant bien aimablement l'offre de Beogus.

C'est ainsi qu'ils se mirent en route, non pas, sans avoir préalablement remis en place les différents grimoires dont ils c'étaient servi pour assouvir leurs soif de connaissances.



Tout en descendant les escaliers de la tour, Beogus, continuait de converser avec Duarna.

"En effet, il pourrait très bien lâcher prise de lui même afin de ce concentrer avec intensité sur le contrôle des bêtes. Dans ce cas, la vision cauchemardesque d'un feu qui se propage pourrait en effet réduire leurs moral à néant, fuyant alors l'affrontement."

Tout en frottant sa barbe, il continua sur un ton docte.

"Vous ne me semblez pas être du genre à élaborer une stratégie sans y avoir préalablement réfléchi un minimum, dois-je en déduire que vous êtes illusionniste? cela concorderait avec le fait de vouloir faire diversion et si c'est bel et bien le cas, nous aurions en effet un panel assez conséquent de diversions, d'intimidations ou bien même de moyens de pression."

Bien qu’enthousiasmé par cette magie qui habitait potentiellement l'elfe, il s’arrêta quelques instants avant de reprendre plus progressivement sa marche.

" Hum, si nous avons raison et qu'il contrôle bel et bien cette magie de la terre, il est fort probable qu'il puisse utiliser cette magie de façons variées, en formant une armure rocheuse dans le cas présent, mais également en l'utilisant comme arme brut afin de nous atteindre directement, non? "
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 25
Duarna Ninhed
Admin
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Ven 21 Aoû 2015 - 16:00
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Ayant accepté l’offre de mon collègue archiviste, nous n’avions plus rien à faire dans cette bibliothèque, et il était temps de partir sur le terrain afin de mettre mes théories et stratégie à l’œuvre. Nous rangeâmes alors les quelques livres dont nous nous étions servis, puis je retournai à mon bureau attitré afin de pouvoir récupérer mon carnet de note qui me serait sans doute utile lors de ce voyage. Une fois équipé de mes quelques effets personnels, j’étais désormais prêt à partir.

Alors que nous descendîmes les marches de la Tour Lumière, Beogus approuva la stratégie dont je lui avais fait part concernant l’idée d’effrayer les deux bêtes avec du feu, cependant il semblait que lui avoir évoqué l’idée d’utiliser la magie de l’illusion lui donnait de fausses prédictions sur ma personne. Depuis le début de notre conversation j’évoquais 91,1% des magies qu’il était possible d’utiliser au cas où il les maitrise lui ou qu’il veuille faire équipe avec quelqu’un qui les utilise, et aussi parce que je voulais moi-même couvrir la totalité des cas envisageable. Heureusement l’entropie me permettait bel et bien de lancer un sort d’illusion mais…
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Je ne pense pas qu’on peut vraiment dire que je suis illusionniste, quand j’évoquais l’illusion je cherchais juste à imaginer tous les cas qu’il était possible de prendre en compte pour affronter votre magicien. Je suis bien capable de lancer quelques sorts d’illusions, cependant…

J’interrompis un moment ma phrase pour fouiller dans ma sacoche afin de sortir le cahier sur lequel je prenais mes notes sur les sorts que j’étais capable de lancer. Je le fouillai rapidement afin de me remémorer de mes capacités en illusion, puis effectua un bref calcul avant de finalement reprendre :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Je pense que je n’aurais que 46,14% de chances de réussir un sort consistant à faire apparaitre des flammes illusoires. Par contre je me débrouille déjà mieux avec la magie du feu, je sais que j’ai 70,51% de faire apparaitre une flamme au bout de mon bâton afin d’en faire une torche, ce qui pourrait être suffisant je pense pour effrayer un minimum ces deux créatures.

Alors que je rangeais mon carnet, Beogus évoqua un autre point pour le moins problématique. Nous avions déduit que les armures de pierre des deux animaux avaient été créées par le magicien en utilisant la magie de la terre, mais nous n’avions pas pensé à ce qu’il était capable de faire d’autre. Cette magie pouvait provoquer des séismes, mais aussi moduler la terre comme il l’entendait. Surtout que nous faisions face à deux problèmes : lors de l’affrontement nous serions en forêt, il aurait donc de la terre à sa disposition, et Beogus avait évoqué qu’il avait une réserve de pierre qu’il pourrait aussi utiliser. Ce point allait compliquer la tâche…
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Je n’y avais pas pensé… Et ne connaissant pas le niveau de ce mage avec cette magie, et donc tout ce qu’il est capable de faire avec, il va être difficile d’établir une stratégie sur ce point… Comme je vous l’avais dit on peut tout à fait contrer la magie de la terre par la magie de la terre, mais c’est une magie que je ne maitrise à moins 23,58%, et selon le niveau de notre adversaire cela se révélera totalement inefficace…

Je m’arrêtai un moment dans les escaliers en me frottant le menton, réfléchissant à un moyen de contre cette magie. Bien entendu rien ne garantissais qu’il utiliserait la magie autrement que par la création d’une armure, et le niveau de concentration qui lui ai demandé nous garantissais qu’il ne fasse rien tant qu’il gardait encore ses bêtes sous son contrôle, mais autant donné que notre premier objectif était de le débarrasser de ses bêtes, il aurait tout le loisir d’utiliser pleinement cette magie après. Nous ne pouvions donc pas nous contenter d’ignorer cette hypothèse, il nous fallait trouver une contre-attaque, et la seule solution efficace était d’utiliser la magie de la terre à même niveau. Devrions nous avoir recourt au sort auquel je pensais ?
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]J’ai peut-être une solution… Je pourrais tenter d’utiliser le pouvoir miroir afin de copier ses mouvements et sa magie, je me retrouverais alors au même niveau que lu. Ce n’est pas un sort très compliqué à lancer donc je devrais avoir un taux de réussite de 80,16%, mais en utilisant ce sort je ne pourrais rien faire d’autre que de le copier. Ce sera donc à vous de le mettre hors d’état de nuire pendant que je me livre à un duel mental avec lui.

La réussite de ce plan reposait bien entendu complétement sur Beogus, et je ne le connaissais pas assez pour savoir s’il était digne de confiance sur ce point, mais il n’avait rien fait non plus pour prouver le contraire. Il fallait cependant qu’il se rende compte de son importance, sinon nous risquons de finir enterrer vivants…
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Ven 28 Aoû 2015 - 18:16
Quatre, jusqu'à présent, nous avions évoqué quatre magies et même si il ne maîtrisait pas chacune d'entre elles, il savait les manier en partie.....Beogus n'en revenait pas, ce jeune elfe était vraiment très intéressant, ce n'était pas donné à tout le monde, surtout si jeune. En maniait il d'autres, et si oui, à quel point? Ce savoir était il livresque ou bien avait il eu de bons formateurs?  Un formateur, l'aurait formait jusqu'au bout alors pourquoi avait il choisit d'étudier tant de magies différentes sans en apprendre plus en profondeur, n'aurait il pas du ce focaliser sur une seule d'entre elles afin de mieux la manier? A moins que cela ne soit qu'un tout, qu'il ne s'agisse en faite que d'une de ses magies instables et dangereuses.

Beogus ne put s’empêcher de penser à cet hybride qu'il avait rencontré il y a plusieurs années, lui aussi savait manier une multitude de magie, du moins c'est ce qu'il prétendait jusqu'à ce qu'il ne se fasse exploser la cage thoracique lors d'une prestation publique. Il se disait entropiste, mais l'alchimiste n'avait jamais cherchait à en savoir plus, la connaissance ainsi que le contrôle des différents flux magiques n'avait jamais était sa préoccupation principale, s'orientant d'avantage vers la magie résiduelle, qui peut, lorsque les conditions sont favorables, s'accumuler en des lieux anciens et inexplorés depuis des siècles, allant parfois jusqu'à modifier les propriétés même des organismes et structures environnantes. Il n'avait hélas jamais aperçu ce phénomène, mais ses parents semblaient suivre des pistes très sérieuses.

Quoi qu'il en soit, Duarna avait éveillé en lui de lointains souvenirs et soulevé un bon nombres de questions. Mais le moment n'était pas vraiment approprié. L'elfe venait de proposer une stratégie plus-que sérieuse à Beogus qui consistait à utiliser son pouvoir miroir afin d'égaler et de distraire notre détracteur. Laissant ainsi le champ libre à son partenaire pour le mettre hors d’état de nuire. Il y avait hélas un petit problème.

" Cela pourrait en effet fonctionner, mais je dois vous avouer que le combat n'est pas mon point fort, et la magie que je maîtrise, la magie des soins, ne me sera pas vraiment utile ici, à moins que quelque chose ne dérape bien entendu."

Cependant, il avait en sa possession une science qui pourrait probablement s'avérer très utile, l'alchimie. Il sorti à son tour un parchemin de son manteau, laissant apparaître divers croquis de plantes ainsi que de nombreuses descriptions.

" Par contre, l'alchimie pourrait régler le problème. Il se trouve qu'il existe une substance alchimique capable d'altérer les sens, de perturber violemment l'individu qui entre en contacte avec celle-ci. mais le problème, c'est qu'il lui faut quelques minutes pour agir, et qu'il traverse très difficilement les vêtements. Donc, même si il y a les ingrédients dont j'ai besoin dans le laboratoire de la tour lumière,l me faudra être suffisamment prêt de lui pour jeter le liquide sur son visage ou une partie de son corps  . Pensez vous être capable de le tenir en respect assez longtemps pour me laisser le temps d'approcher, et avec assez d'intensité pour qu'il ne se détourne pas de vous une fois que je serais à portée?"  

Beogus s'arrêta alors de nouveau puis fit demi-tour. tout en écoutant attentivement Duarna

"Qu'elle que soit la situation, ce sera toujours un plus, il ne me faudra pas plus d'un quart d'heure si tout ce passe bien, que diriez vous d'aller vous préparer en attendant? Nous pourrions ensuite nous rejoindre aux portes de Lumérill."

Il entama de nouveau la monté pour cette fois ci se rendre dans le laboratoire d'alchimie
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 25
Duarna Ninhed
Admin
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Mer 2 Sep 2015 - 23:15
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Apparemment Beogus ne semblait pas être un adepte du combat physique lui non plus. Cela ne posait pas vraiment de problème dans le sens où notre affrontement contre ce mystérieux mage se passerait à 83,7% sur le plan psychique, mais tout de même… Le fait que nous ne sachions pas ou peu nous battre au corps à corps risquait de nous handicaper dans le cadre d’une vrai stratégie, surtout face à deux créatures qui elles n’hésiteraient pas à se battre de la sorte.

Cependant mon collègue Archiviste évoqua une possibilité qui pourrait peut-être pencher la balance en notre faveur : l’alchimie. Il connaissait en effet une potion d’altérer les sens d’un individu par simple contact physique. Je n’en attendais pas autant quand je lui avais dit qu’il fallait mettre l’adversaire hors d’état de lancer un sort, mais son idée marchait tout aussi efficacement, voire 56,9% plus efficacement que ce à quoi j’avais pensé à la base. Maintenant il fallait que je réussisse à tenir tête à mon adversaire lors du combat mental que j’avais prédit, et tout cela dépendait du niveau de ce mage qui m’était totalement inconnu. Cela dit, le temps nécessaire ne serait qu’une affaire de seconde avec une telle potion.
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]À la base je pensais juste à assommer notre adversaire en lui donnant un grand coup derrière le crane, mais votre potion pourrait réduire le temps du combat mental de 61,3%... Du coup je devrais être capable de lui tenir tête suffisamment longtemps si j’ai à utiliser le pouvoir miroir.

Après cela Beogus proposa que nous nous séparions afin qu’il est le temps de préparer cette fameuse potion, et que nous nous retrouvâmes aux portes de Lumérill une fois celle-ci faite. Pour ma part j’étais déjà prêt à 92,1% étant donné que j’avais sur moi mon bâton, mon carnet de note et ma dague. Cela dit il serait peut-être utile que je passe chez moi pour déposer les livres qui encombreraient le voyage… J’approuvai donc d’un signe de la tête les paroles de mon collègue avant de lui répondre :
Duarna Ninhed

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Très bien, je vous attendrais d’ici une demi-heure à l’entrée de Lumérill, cela devrait nous laisser suffisamment assez de temps pour nous préparer tous les deux.

Une fois ceci fait, j’imitai Beogus et lui tourna le dos pour descendre les dernières marches de la Tour de Lumière afin de la quitter. Ma maison n’était pas très loin de la grande tour, il ne me faudrait sans doute pas longtemps pour m’y rendre, et pas beaucoup plus de temps pour me préparer. Cependant je devais être prudent, c’était un combat qui m’attendait, peut-être que prendre quelques précautions me sauverait la mise. Bien entendu prendre des livres avec ne servirait à rien, mais avoir ne serait-ce que de quoi administrer les premiers soins semblait tout de même un minimum.

Arrivé chez moi, je préparais donc mon sac comme je l’avais prévu sur ma route : quelques bandages, des onguents de base, et enlever les quelques livres que je possédais et que je prenais avec moi dans mes études. Je gardais cependant mon carnet de note avec moi, toujours utile si je venais à faire une découverte lors de cette excursion. Mon sac prêt, je quittai mon domicile pour me rendre aux portes de la capitale, attendant patiemment mon collègue afin de nous mettre en route.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed] Mar 8 Sep 2015 - 19:34
Beogus se trouvait désormais face à une épaisse porte en bois, en son centre se trouvé un petit cadre, en bois également, sur lequel avait été profondément graver les mots "Laboratoire d'alchimie". Lorsqu'il poussa la lourde porte, Le vieil homme se retrouva dans une salle plutôt spacieuse. Tandis qu'il se dirigeait vers un plan de travail inoccupé, il remarqua un petit groupe au fond de la pièce, en effet, une femme d'âge avancé était entrain d’enseigner les bases de l'alchimie à quatre jeunes hommes qui l'écoutaient silencieusement.

 Sans s’attarder d'avantage, Beogus se mit au travail, il commença dans un premier temps par réunir tout les ingrédients dont il avait besoin. Alors qu'il en avait réuni pas loin d'une dizaine, il constata avec désarroi que l'un des éléments  principaux de la formule, la datura, n'était présent qu'en infime quantité, ce qui risquait fort de ne pas suffire et de rendre l'élixir obsolète.  Il se creusa alors la tête, cherchant un moyen de contourner le problème, mais fut perturber par une voix tremblotante.


"Excusez moi, ces jeunes garçons, sont en plein apprentissage et aimeraient vous observer, cela vous dérange-t-il?"

Malheur, ils n'avaient vraiment pas perdu de temps, habituellement, il les aurait aidé avec plaisir, faisant de petites pauses afin de leurs expliquer chacun des procédés, mais présentement, il n'avait pas vraiment le temps et préféré être seul lorsqu'il s'agissait de concoctions personnelle, surtout quand il lui manquait des ingrédients. M'enfin, comme toujours, il accepta.

"Ho, non, cela ne me dérange pas, que savent ils de l'alchimie au juste?"

La vieille femme lui expliqua alors qu'elle leurs avait bourré le crane avec les propriétés alchimiques toute la semaine. Ce qui n'était pas pour déplaire à Beogus qui en profita.

"Parfait, dans ce cas, voyons cela dès a présent. Messieurs, quelle est cette plante et sa spécificité?"

L'un d'eux répliqua presque instantanément, selon lui, il s'agirait d'une Datura, une plante hallucinogène provocant de nombreux troubles, et il avait parfaitement raison.

Satisfait par la réponse, l'archiviste continua.


"Bien, ainsi par quelle plante, pourrait on la remplacer afin d'obtenir les mêmes effets?"

Ils prirent cette fois un peu plus de temps pour répondre, s’aidant, pour certains, de leurs carnets, mais finirent tout de même par tenter quelque chose. Après s'être concerté, ils lui proposèrent des racines d'Iboga, mais, bien que leurs propositions tienne la route, Beogus leurs fit comprendre qu'il ne pourrait utiliser ces racines.

"Hélas, j'ajoute du sel dans ma mixture, ce qui brûlera les racines et les rendrons inefficaces, contrairement à la Datura qui ne craint pas le sel."

La première question qui suivi concerna l'usage de sel, ce à quoi Beogus répondit par un geste du doigt. Il montrait une aconit napel, plante mortel, souvent utilisait par les assassins, enduisant leurs armes de se poison, ce qui laissa un léger froid au sein du groupe. Il les rassura en leurs expliquant que le sel venait justement altérer ses propriétés, la rendant inoffensive, mais lui offrant une propriété primordiale, celle de pénétrer le tissu corporel instantanément et donc d'atteindre le sang très rapidement. Ainsi, ajouté à un mélange, celui-ci peut agir par simple contact, sous certaines conditions.

Les apprentis, bien content d'avoir appris cela, n'abandonnèrent pas, ils proposèrent ainsi, l'Amanite tue mouche, un champignon plutôt réputé. Mais encore une fois, Beogus ne pu accepter.


"Cela aurait pu fonctionner, mais le problème, c'est que l'amanite contient un agent qui bloquent les pores de la peau, ainsi, il viendrait faire face aux propriétés modifiées de l'aconit napel et ne permettrait donc pas l'utilisation par simple contact. Pour des raisons de simplicités et d’impossibilité, du côté du patient, à ingurgité le mélange, j'ai vraiment besoin de cette propriété."


La vieille femme qui semblait commencer à regretter d'avoir permit à ses élèves de voir se genre de préparation assez malsaine, tenta de couper court à l'échange.

"Vous n'avez qu'à utiliser de l'ergot de seigle, c'est un très bon hallucinogène et il est très difficile de l'altérer, en plus nous en avons en stock".

Beogus semblait pour une fois satisfait et plutôt surpris, il n'y avait pas pensé. Il se frotta la barbe puis réfléchi quelques secondes à voix haute.

"Vraiment très intéressant, l'ergot de seigle provoque de puissantes hallucinations, mais, j'ai bien peur qu'il ne soit pas assez violent, j'entend par là, qu'il va lui falloir plusieurs heures pour agir et ça, je ne vais pas pouvoir me le permettre...."


Agacée par cette concoction semblant de plus en plus sordide, la vieille femme refusa d'aller plus loin, demandant aux siens de retourner au fond, sans dire un mot de plus à Beogus. légèrement déçu, ils obtempérèrent, non sans chuchoter quelques mot à l'alchimiste.

"Désolé, elle est très gentille, mais parfois elle peut se montrer aussi piquante qu'un cactus."

Beogus esquissa un sourire, assez gêné, il s'en voulait un petit peu, mais ça ne dura pas longtemps, quelque chose vint mettre fin à cette gène, une idée qui prit forme. Le mot "cactus" résonnait en lui et prit peu à peu l’apparence d'un cactus poilu à fleur rose.

"Mais bien sûr! Un Peyotl, l'effet est quasiment instantané! Veillez excusez mon insistance, mais auriez vous des Peyotl ici?"

La femme très surprise, se rendit dans la salle adjacente sans dire un mot, puis revint un petit instant plus tard avec un magnifique cactus qu'elle venait de déraciner. Elle le posa à côté de Beogus, puis reparti après avoir reconnu, malgré la légère amertume dont elle venait de faire usage il y a peu, qu'il était plutôt doué.

C'est tout en la remerciant qu'il fini enfin par concocter son élixir . Bien que les effets du cactus se dissipent dans les minutes qui suivent, cela devrait laisser suffisamment de temps aux deux confrères pour agir en conséquence. Une bonne trentaine de minutes c'étaient écoulées et il était grand temps de rejoindre Duarna aux portes de la ville.

Le jeune elfe était déjà là, un sac à la main, prêt pour le voyage qui les attendait. Beogus le rejoignit alors, puis ils s’en-allèrent, sans plus tarder, en direction des Bois Vert.



Fin du premier chapitre, La suite ici
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed]
Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre fortuite. [Privé Duarna Ninhed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres d'Aëndryl :: Règlement et Administration :: Archives 2014-2017 :: RP Forum-