Avis aux visiteurs !
Ce forum est classé +18 ans, il peut contenir des textes et scènes RP violentes et érotiques.
Nous conseillons aux plus sensibles de passer leur chemin.

Partagez|

Are you gonna to help me ? Feat Opaline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Sam 6 Juin 2015 - 23:53
Pourquoi se battait-il déjà ? Bonne question. Il pouvait y avoir de nombreuses raisons pour qu’Aoba en soit venu à l’affrontement physique. Son adversaire aurait pu insulter sa sœur voir simplement relever un sourcil au mauvais moment et le poing du renard serait parti. Sa sœur était sans doute le sujet où il était le plus belliqueux. On ne pouvait tout simplement pas penser du mal d’elle en sa présence. Ensuite, l’homme aurait pu aussi insulter Séverin. Le furry n’était pas aussi sensible avec lui mais il valait mieux ne pas le critiquer. L’humain aurait pu tout simplement contester Aoba ou lui manquer suffisamment de respect pour qu’il perde patience. Enfin vous l’aurez compris, beaucoup de raisons pouvaient pousser Aoba à se battre.
Mais toutes étaient liées à la colère. C’était ce sentiment primitif qui obligeait Aoba à se battre. Et celle-ci pouvait être encore plus importante lorsqu’elle était liée à l’amour car son amour et son désir de protéger sa sœur amplifiait le plus souvent sa colère contre ceux qui lui faisait du mal. C’est fou comment un sentiment considéré comme moralement positif pouvait vous amener à faire du mal aux autres. La violence a cependant perdu beaucoup de sa valeur en comparaison de toutes les choses qu’il a faites avec son maitre, Séverin.

Et malheureusement, un homme d’une vingtaine d’années venait de provoquer la colère du renard. Cependant la raison de celle-ci ne sera pas écrite ici. Le résultat en restait le même. L’humain n’était pas réellement à plaindre avec ses 1 mètre 85 et son poids de 90 kilos, principalement du muscle. Pourtant même si Aoba était plus petit et plus mince, il n’en restait pas moins un furry et ses capacités étaient naturellement supérieures à ceux de l’homme. Après quelques minutes d’attaques et de parades, le renard ressortit victorieux du combat. Seul bémol, il était seul, ce qui n’était bien sûr pas le cas du perdant. Alors malgré son avantage physique, lorsqu’il ressortit épuisé et blessé car l’homme n’était pas sans défense. Il ne pouvait certainement pas gagner un second combat déloyal à 3 contre 1. Il essaya mais la situation se conclut par un renard ensanglanté à terre. Les combats ayant eu lieu dans la rue, après leur victoire, les humains l’avaient abandonné à son sort préférant aller soigner le perdant du premier combat.

Après quelques minutes difficiles alternées par des phases de conscience et d’inconscience, il trouva la force de se relever à l’aide d’un mur sur lequel s’appuyer. Il réussit à aligner 3 pas chancelants avant de se laisser à nouveau glisser vers le sol. Son corps entier était douloureux. Mais sa jambe droite, son bras gauche et ses côtes étaient les endroits les plus sensibles ce qui rendait difficile et douloureux la marche, et la prise d’appui sur le mur voir même sa respiration à certains moments. Ses forces l’abandonnaient progressivement alors que sa fourrure se tachait à certains endroits de son sang, ce qui était une preuve assez évidente d’un saignement abondant. Sa vie n’était pas réellement en jeu mais il allait sûrement passer une mauvaise nuit et une très mauvaise semaine à cause de ses blessures. Pourtant il n’était pas inquiet. Il avait confiance en Séverin, il avait beau avoir de mauvais côtés, lorsque ce dernier s’apercevrait de sa disparition, le renard était certain qu’il viendrait à sa recherche.

Cependant ce ne fut pas le dragon qui s’approcha de lui alors qu’il était encore à terre. C’était une jeune femme aux cheveux d’un blanc éclatant. La douleur et la fatigue l’empêchait de penser très clairement. Sa queue continuait de se soulever du moins, c’est ce qu’elle essayait de faire mais elle n’arrivait pas à dépasser les quelques centimètres de hauteur et retombait mollement sur le sol avant de répéter la même action. Ses yeux ne quittaient pas le visage de la jeune femme mais il restait silencieux attendant de voir quelle était son but.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 22
Localisation : Dans ton coeur <3
Opaline Lawrence
Humain
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Dim 7 Juin 2015 - 22:27

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Are you gonna to help me ?


Flic, flop, flic flop

Le bruit des gouttes de pluie résonna à ses oreilles. Assise sur le bord de la fenêtre de son temple, elle observa calmement celle-ci tomber sans dire un mot, les yeux focalisé sur le spectacle qui s'offrait à elle. Assise en tailleur, elle se rappela alors le plaisir qu'elle avait eu à manipuler l'élément qu'était l'eau. Une nostalgie envahie son esprit. Autrefois, il aurait pu y avoir un sentiment de tristesse. Mais ça c’était avant…. Affichant un sourire, elle se leva puis se dirigea au-devant de la grande salle de prière qu’elle observa un instant d’un air amusé. Il fallait dire que celle-ci était grande pour une seule personne. Oui une seule car rare était ceux qui restaient pour venir faire la prière, préférant laisser ce bouleau à la prêtresse qu’elle était. Cela ne la dérangeait cependant  absolument  pas.

Bien sûre, elle appréciait lorsqu’il y avait du monde, mais lorsqu’il lui fallait faire une prière particulière, elle préférait être seule. Ce jour-là, elle put faire ce qu’elle avait à faire dans le calme le plus absolu sans être dérangé par quiconque. N’ayant qu’une prière à exécuter, elle décida ensuite de quitter le temple. Avec le nombre de prière demandé à cause des voleurs, elle n’avait pas encore eus la possibilité de mettre le nez dehors ce qui commençait fortement à lui manquer. Ouvrant en grand la fenêtre de la salle, elle inspira un bon coup , enveloppant ses poumons de l’air extérieur. Sa joie augmenta malgré le mauvais temps  qu’il y avait. L’expliquer ne serait de toute façon pas une chose facile, alors mieux valait passer pour une folle…. Tant pis !!!!!

Sachant qu’elle n’avait plus rien à faire, elle décida de quitter pour de bon  le temple pour aller se balader. Oui sous la pluie qui il n’y a pas si longtemps était encore une partie d’elle. Mais sa maîtresse était après-tout fille de la grande déesse Lorlina mais également une déesse de l’eau !!!! Cela aurait donc était idiot qu’elle craigne de se mouiller !!! Ainsi donc, sur un ton joyeux, elle alla défier la pluie, flottant dans les flac comme le ferait de jeunes enfant, ignorant complètement ce que l’on pouvait penser de son attitude.  Quittant la région de la montagne des dieux, elle décida de faire un détour dans le lac d’Ambarnest, histoire de voir encore plus d’eau.

Elle savait qu’avec toute cette eau tombante, les lacs et les ruisseaux auraient quelques peu grossit. La jeune femme se dirigea donc plus précisément dans la région qui se trouvait avant de là où elle venait, le lac d’Ambarnest. Elle savait qu’elle trouverait son bonheur en ses lieux. Il ne lui fallut pas très longtemps pour l’atteindre étant donné qu’elle se trouvait être assez proche. Une fois sur les lieux, la jeune fille observa longuement les lieux avant de ses décider à bouger. Ne connaissant pas l’endroit, elle décida d’aller vers le port en se disant que quelqu’un pourrait certainement la renseigner. Ou bien elle pourrait au moins admirer l’eau et pourquoi pas faire trempette ??? L’eau ne lui faisait pas peur malgré sa malédiction et elle comptait bien le trouver.

Lorsqu’Opaline put atteindre le port, elle constata malgré elle qu’il ne se trouvait personne. A croire que tous avait déserté les lieux…. Aucune importance. Comme elle l’avait décidée au début, si personne ne se trouvait sur son passage, elle allait tenter de se débrouiller par elle-même quitte à faire des erreurs pour apprendre. C’est donc toujours souriante qu’elle arbora le port en essayant de se repérer. Lorsque soudain, son regard se posa sur le sol pour repérer ce qui semblait être un corps. Lentement mais surement, elle se rapprocha pour finalement découvrir qu’il s’agissait si elle avait bien vue d’un renard. Celui-ci était allongé sur le sol et semblait gravement blessé. Elle se félicita d’être arrivée à temps. Il lui fallait maintenant agir. Elle décida tout de même de ne pas faire cela en silence. Il était en effet très probable malgré son état que le pauvre homme ne puisse bouger, mais cela ne l’empêcherait pas de montrer les crocs. C’est donc avec une extrême douceur et d’un doux sourire apaisant qu’elle tenta une communication aussi près de lui qu’elle le pu.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Messire ? M’entendez-vous ?  


La jeune femme souhaitait avoir le consentement du jeune homme. Mais elle savait que si celui-ci mettait longtemps à lui répondre, ses blessures risquaient de s’aggraver et de l’affaiblir. Elle décida donc de le prendre sous le bras pour l’emmener dans un endroit abrité. Là, elle le posa délicatement du mieux qu’elle put sans le blesser sur le dos. Il fallait le dire, le jeune furry avait pris cher. Mais elle allait tout faire pour qu’il se sente mieux.
© Truth.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Lun 29 Juin 2015 - 17:09
Le visage de la jeune femme ne semblait pas indiquer une volonté de le blesser. C’était d’ailleurs tout le contraire. Le sourire de l’inconnue était chaleureux et l’invitait à lui faire confiance. Sa voix douce finit par le convaincre et il dut se résigner à accepter son aide. Il tenta d’articuler quelques mots pour lui répondre mais seul un son proche du grognement réussit à sortir. Il avait confiance en Séverin mais il n’était pas stupide et savait qu’étant donné l’état de son corps, il était plausible que lorsque Séverin finirai par le trouver, il ne trouverait que son corps sans vie.

Il n’avait de toute façon pas la force de résister à la jeune femme, il la laissa donc l’aider à se relever et il utilisa ses dernières forces pour se supporter et pouvoir marcher. Ce qui était rendu encore plus difficile avec la pluie mouillant sa fourrure. Ses poils collant à sa peau, il avait l’impression de peser quelques kilos en plus. Il se laissa guider jusqu’à finalement qu’il fut invité par la jeune femme à s’allonger. Il ne se fit pas prié et laissa son dos retomber sur le sol.

Son rapport au monde extérieur était assez brouillé. D’un côté, comment pouvait-il réussir à analyser et à se concentrer alors que la quasi-totalité de son corps lui envoyait des signaux de douleurs. Si la jeune femme réussissait à le soulager ne serait-ce que quelques minutes alors cela lui suffirait. Peut-être pouvait elle-même aller chercher son maitre ? Au manoir, il pourrait recevoir tous les soins nécessaires à son rétablissement. Mais encore fallait-il qu’il lui dise qui était son maitre et où le trouver. Etant donné le pitoyable résultat qu’il avait obtenu transformant ses paroles en grognement sourd lorsqu’il avait voulu lui répondre, il savait que toute tentative était inutile. C’était assez étrange de se dire que tout reposait dans les mains d’une étrangère. Il ne pouvait rien faire hormis souffrir et attendre. Ses yeux ne la quittaient pas, c’était presque un automatisme. Il suivait du regard tous ses mouvements tentant de comprendre ce qu’elle faisait. D’un autre côté, il voulait savoir combien de temps allaient encore durer la douleur.

L’idée d’être impuissant était toujours difficile à accepter mais dans le cas présent, il n’avait pas d’autres choix. Il ne pouvait même pas nier puisqu’il n’avait même plus les idées claires. Son corps se rapprochait de celui d’une marionnette. Vide et dépendant d’un autre.


Ps: Je m’excuse pour la longueur :s Je ferai plus quand il sera un peu moins comateux x)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 22
Localisation : Dans ton coeur <3
Opaline Lawrence
Humain
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Mer 15 Juil 2015 - 23:42

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Are you gonna to help me ?

Le port de la région de L’Ambarnest possédait un abri assez résistant au grand soulagement de la jeune femme qui savait alors qu’elle n’aurait pas de soucis de fuite d’eau dû au temps. Celui-ci était fait en pierre en forme de tour faisant plusieurs mètres de haut. Lorsqu’elle pénétra à l’intérieur, sa satisfaction s’agrandit. L’endroit était tout juste à bonne température, ce qui  était déjà un bon point. Cela per Toujours calmement et se confirmant qu’ils étaient totalement seules, à croire que le lieu envahi de bateau était désert,  elle observa dans un premier temps le corps du jeune homme d’un regard rapide. Elle constata bien vite qu’il  n’avait pas été épargné.  

Dans sa position allongée, elle repéra de nombreuses contusions au niveau de ses bras. Son cœur rata un battement lorsqu’elle aperçut le manche d’un long et gros couteau encore implanté dans la chair.  Un grand et désagréable frisson lui parcouru le dos.  L’état du jeune homme était tout simplement détestable. Gardant son sang froid, la frustration se manifesta en un grand tremblement corporel. Le sang collait le pelage du jeune renard faisant ressortir de nombreuses plaies rougeâtre.  Elle se déplaça ensuite vers le haut pour découvrir que le visage avait été le plus touché.  Il avait des yeux aux beurres noirs, tandis que le nez et la bouche étaient en sang.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Eh bien…. Je ne sais pas ce qui s’est passé mais ce qui est certain, c’est que vous n’avez pas été gâté….Je vais devoir vous déranger un peu… J’en suis affreusement confuse…. Puissiez-vous me pardonner….


Elle n’eut pour réponse qu’un léger gémissement sous forme de grognement  désespéré se manifesta, puis plus rien. Soucieuse, elle vérifia son pou relevant que celui-ci était faible. Sans trop perdre de temps, elle se mit au travail.  Dans un premier temps, elle décida de  soigner les blessures en posant la main sur un endroit du corps. Fermant les yeux, elle fit circuler une grande quantité de flux qui se propagea à l’intérieur du jeune blessé pour aller se loger sur toutes  les plaies. Il lui fallut attendre plusieurs minutes pour que  le soin commence à apaiser la victime. Peu à peu, elle put observer le jeune homme se détendre ce qui signifiait qu’elle était sur la bonne voix. Soulagée, elle délaissa son patient quelques secondes le temps d’aller chercher de l’eau à quelques pas du lieu à peine. Elle eut la chance de trouver un seau posé un peu plus loin.

Le remplissant, elle vint le poser à côté du jeune homme. Munit d’une serviette qu’elle possédait, elle passa délicatement l’eau tiède sur les plaies en essayant d’y aller le plus délicatement possible pour éviter de réactiver la moindre douleur. Lorsqu’elle eut terminée, la jeune prêtresse reprit ensuite une quantité d’eau minimale qu’elle appliqua sur les lèvres du jeune renard. Puis, elle s’éloigna un peu de lui toujours à genoux joignant ses mains pour prier au rétablissement du jeune homme. Son regard azurs se posa alors une nouvelle fois sur lui tandis qu’elle se demandait ce qui avait bien pu lui arriver pour qu’il soit dans un tel état. L’idée d’une bagarre lui traversa l’esprit sans pour autant qu’elle n’en trouve la raison. Mais d’un autre côté, ce mauvais pressentiment la hantait. Il n’était en effet pas rare de croiser des blessés suite à une altercation violente. Le souci était que vue l’état où se trouvait sa trouvaille, elle n’allait pas avoir de réponse avant quelques heures. Soupirant, elle posa instinctivement sa main sur son front. Son sourire s’agrandit lorsqu’elle sentit que la température était redevenue normale.  Elle décida de rester à ses côté pour tout de même le surveiller. Dehors, la pluie avait diminuée pour tomber plus finement. Ce qui accentua sa bonne humeur.
© Truth.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Mer 22 Juil 2015 - 21:40
Le renard n’avait pas vraiment une idée de ses blessures. Son corps était douloureux et c’est bien tout ce qu’il savait. Son rapport au reste du monde était assez brouillé mais il réussit tout de même à entendre les paroles de la jeune femme. Du moins, les entendre fut la partie la plus simple. Encore fallait-il les comprendre. Mais sur ce coup-là, le furry choisit la facilité et il se contenta de grogner pour lui donner une réponse. Elle pourrait ainsi la comprendre comme elle le désirerait.
Le furry remarqua du coin de l’œil que l’inconnue aux cheveux blancs allait commencer à prodiguer les soins dont il avait désespérément besoin. Il ferma les yeux s’attendant à ce que l’opération soit douloureuse mais il fut surpris du contraire. Elle se contentait simplement de poser sa main sur la blessure ce qui était indolore. Indolore du moins en comparaison aux autres douleurs dont il était la victime. Progressivement, la douleur s’atténua et il sentit ses muscles se détendre. Il se relaxa et profita de ces quelques minutes de calme et de repos. Ne plus avoir mal était une bénédiction. Si bien qu’il ne remarqua même pas l’absence de sa guérisseuse.
Il ne notifia son retour que lorsqu’il sentit un frisson parcourir son échine alors que des gouttes d’eau coulaient contre sa peau. Aoba remerciait intérieurement sa sauveuse pour son aide mais aussi pour toute la délicatesse dont elle faisait preuve. Chacun de ses gestes glissaient contre sa peau sans lui infliger aucune douleur. Il remarqua que sa conscience perdait peu à peu le contrôle de son corps. Ses pensées devenaient de plus en plus floues. La dernière chose qu’il sentit fut de l’eau sur ses lèvres avant de se laisser submerger par l’inconscience.  Ce n’était pas réellement une phase de sommeil donc malgré le fait qu’il soit resté plusieurs heures ainsi, il n’en était pas davantage revigoré. Il avait d’ailleurs plutôt était agité mais difficile de bouger lorsqu’un mouvement trop brusque réveillait la douleur endormie elle aussi. Mais à son réveil, il ne pouvait nier que ces quelques heures lui avait été bénéfique.
Il ouvrit les yeux, ne reconnaissant pas l’endroit où il était puis il se souvint des évènements récents. Il se mit alors à chercher du regard la jeune femme qui l’avait sauvé. Il essaya de se redresser, trop rapidement de prime abord car une grimace vint déformer ses traits sous la douleur. Il continua donc lentement en s’appuyant sur un mur assez proche pour s’y caler. Il avait besoin de se relever, il ne pouvait plus rester allongé. Il ouvrit la bouche, un peu endolori et douloureuse mais il réussit à mettre quelques sons. Il passa sa langue sur les lèvres pour les humidifier et désengourdir sa mâchoire. Il prit enfin la parole en plongeant son regard dans celui de la généreuse jeune femme. Son bras était encore douloureux mais il l’ignorait, son esprit encore embrumé pour réfléchir clairement. Il allait avoir besoin de quelques minutes pour se réveiller totalement.
Merci d’avoir pris le temps de me soigner et de m’aider. Je me présente Aoba, puis je connaitre le nom de la femme qui m’a sans doute sauvé la vie.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 22
Localisation : Dans ton coeur <3
Opaline Lawrence
Humain
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Ven 31 Juil 2015 - 22:08

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Are you gonna to help me ?



Un léger grondement retentit aux oreilles de la jeune femme. Relevant la tête, elle décida d’aller chercher des couvertures pour éviter que le jeune homme ne prenne froid. Lorsqu’elle posa son regard vers l’extérieur, un éclair se dessina pile face à elle. En observant bien, elle crut même reconnaître la silhouette de la déesse Aquarea. Sans doute était-ce son imagination qui lui jouait des tours.

Se ressaisissant, elle se vêtit de sa capuche traversant sous la pluie battante après avoir vérifié que le jeune homme ne risquait rien. Elle se mit ensuite en route, elle marcha lentement mais surement profitant de l’eau gratuite qui lui était offerte. Un grand sentiment de joie se manifesta en elle lui donnant l’envie de chantonner. C’est ainsi que sa voix vint se mêler avec le doux son de la pluie tandis qu’elle se dirigeait vers l’auberge se trouvant tout prêt. Contrairement à ce que certains pouvaient penser, la jeune femme commençait à être habituée aux regards qui se posaient sur elle. La plupart étaient  emplie de surprise et d’interrogation face à ce qu’elle pouvait dégager. De plus, la lumière qui l’entourait n’aidait pas à sa discrétion. D’autre se montraient durs et froid donnant l’impression que la personne ne souhaitait qu’une chose : voir sa vie être ôté de part sa différence. Mais savait cependant qu’il ne fallait pas céder à ce genre de personne. Elle savait que cela était dû à sa bonne humeur et au sourire qui ne quittait jamais ses lèvres. Sans pour autant trop se faire remarquer, elle se dirigea vers le comptoir où se trouvait un jeune serveur qu’elle interpella gentiment.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Bien le bonsoir monsieur. Auriez-vous la gentillesse de me prêter quelques draps ? J’ai retrouvé un jeune renard blessé sous la pluie qui….  


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Qui crève… Ces bêtes là ne sont que des esclaves sans sentiments et sans valeurs  !!!! Elles ne méritent pas autant de réconfort… Leur fichue fourrure peu largement leurs suffire.


Sans dire un mot, le jeune serveur jeta un regard désolé à la jeune femme qui fit une révérence de remerciement malgré cette remarque puis tourna les talons pour ressortir. Même si cela ne se voyait pas, la remarque sur le jeune homme l’avait contrarié. A son grand regret, il existait encore des personnes aussi peu évoluée et haineuses. Elle sentit comme un pincement au niveau de son cœur  au point qu’elle ne se protégea même du déluge.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] Ma dame… Attendez !!! Ma dame s’il vous plaît !!!!


Surprise, la jeune femme stoppa sa marche sans pour autant se retourner. Regardant droit devant elle, la jeune prêtresse attendit son interlocuteur sans broncher. Enfin, lorsqu’il fut à son niveau, elle finit par lui faire face toujours accompagné de son éternel sourire qui fit rougir celui-ci le faisant rire aux éclats.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Eh bien, je ne pensais pas faire vous faire autant d’effet !!!!


Pour toute réponse, il baissa la tête d’un regard honteux. Elle se rapprocha de lui ce qui l’obligea malgré lui à plonger son regard dans le sien.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] Je..je vous pris d’accepter les excuses du personnel Ma dame. Sachez que les pensées du client ne sont pas du tout celles de la maison. La plupart des gens que nous recevons ne se permettent même pas de dire de telles choses sous notre toit.


Suite à ces paroles, il sortit un parapluie qu’il ouvrit puis donna à la jeune femme qui le refusa dans un premier temps puis se ravisa pensant que le jeune homme ne comprendrait peut-être pas l’amour que portait la jeune fille à ce temps maussade. Elle s’abstenue acceptant le cadeau qui lui était offert le remerciant tout aussi gracieusement qu’elle savait le faire. Mais alors qu’elle allait prendre congé. L’homme l’empêcha cependant de partir en lui disant qu’il avait autre chose à lui remettre en main propre. Curieuse, elle l’observa attendant calmement ce qui allait se passer.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Par Lorlina…. Vous avez finalement changée d’avis…. Non…. J’espère que l’on ne vous a pas mis la pression…. 


L’homme sortit à moitié un gros tissu qui se trouvait être une couverture assez épaisse de couleur sombre enroulée en boule. D’après ce qu’elle pouvait voir, la couverture avait l’air très épaisse ce qui signifiait qu’elle serait assez confortable et très chaude.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] Allons allons… Ne vous affolez pas ma chère. Ce n’est pas ça. En fait, il était déjà prévu que nous répondions à votre demande. Le client qui vous a importuné a été recadré par le supérieur. Prenez. C’est offert par la maison.  


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Qu’Aquarea vous bénisse. 
.

Reprenant sa route, la jeune femme arriva rapidement vers le lieu de la caverne. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle repéra le jeune renard blessé accoudé contre un mur. Malgré le fait qu’elle venait de le soigner, son état était loin d’être devenue  assez stable. Posant le sac rapidement, elle se dépêcha de déposer la couverture qu’elle avait ramenée puis accourut vers lui.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Vous voilà déjà debout messire. N’est-ce pas un peu trop tôt ? Cramponnez-vous à moi, et allons nous asseoir. Je ne voudrais pas que vous preniez froid !!! Cela me peinerais.  


D’une grande  précaution, la jeune prêtresse l’emmena vers la  couverture qu’elle avait installée le posant délicatement dessus dans un premier temps puis le recouvrit avec le reste de la couverture tout en l’écoutant parler. Lorsqu’elle eus terminée, elle sortit également une théière ainsi qu’un gobelet, s’empressant de lui servir la boisson qui se trouvait être une sorte de tisane.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Enchantée. Pour ma part je me nomme Opaline.

© Truth.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Sam 15 Aoû 2015 - 21:17
Le renard vit la jeune femme se dirigeait d’un pas rapide vers lui alors qu’il l’attendait assis contre le mur. Il se sentait un peu mieux mais il était certain que la logique était du côté de la jeune femme. Il n’aurait pas dû se lever. Il ne résiste donc pas lorsqu’elle tente de le lever et s’aide de son appui pour marcher jusqu’à la couverture. Ce déplacement aussi rapide soit il lui avait arraché un grognement dû aux douleurs qui s’étaient réveillées. Il se laissait faire lui facilitant la tâche en levant les bras lorsque cela était nécessaire pour installer la couverture.

Je ne savais pas s’il était trop tôt mais en comparaison à mon état, il y a quelques heures, je me suis dit que je pouvais me permettre cela. Puis je vous demander ce qui vous a permis de me soigner ? Est-ce de la magie ? Celle-ci est très puissante. Ma sœur possède des pouvoirs semblables mais c’est différent car disons plutôt qu’elle transfert la blessure sur son corps.

Il devait avouer qu’installé ainsi, la chaleur et la douceur de la couette lui procurait un confort que n’offrait pas le mur. Il remercia la jeune femme d’un sourire. Il accepta la tasse de la boisson inconnu que la jeune femme venait de lui donner et il la remercia de la même manière. Il porta le contenant à ses lèvres et but quelques gorgées de la boisson mystérieuse. Il devait avouer qu’il appréciait ce goût inconnu à ses papilles. Il reposa alors la tasse sur le sol à son côté.

Je souhaite d’abord vous remercier pour tout ce que vous avez fait Opaline. Je vous dois sans doute la vie. Mais si je puis me permettre, qu’est-ce qui vous a poussé à sauver un inconnu et surtout un Furry comme moi abandonné dans la rue ?

Si Aoba avait appris quelque chose, c’était que les actes et agissements étaient rarement gratuits. Les personnes pleinement altruistes étaient rares. Surtout dans la situation où il était, la jeune femme s’était mis en danger en aidant la victime d’un combat car ses agresseurs auraient pu venir pour finir le travail et elle aurait certainement était blessée ou maltraitée.
Maintenant qu’il se sentait mieux et que son esprit était plus clair, le renard put détailler du regard la jeune femme correctement. Non pas dans un but sexuel, mais pour en apprendre plus sur sa sauveuse. Étrangement, il n’avait pas de désirs envers d’autres personnes que son maître et baron Séverin alors il n’était certainement pas celui qui allait se rincer l’œil sur Opaline.

La jeune femme envoyait une image d’une personne altruiste et généreuse ce qui plaçait directement le renard en confiance. Elle semblait aussi importante riche à  cause des bijoux et de son apparence soignée. Ce qui accentua le mystère autour d’elle, pourquoi une femme comme elle prendrait le temps de s’occuper d’un simple servant comme lui ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 22
Localisation : Dans ton coeur <3
Opaline Lawrence
Humain
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Sam 12 Sep 2015 - 15:47

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Are you gonna to help me ?



Observant boire la boisson qu’elle lui avait tendue, la jeune fille afficha un grand sourire lorsque celui-ci fit ses excuses pour  s’être levé. Bien évidement elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle savait que toute personne voyant ses blessures qui semblaient avoir en apparence disparues avait en tête qu’il était totalement guéri ce qui lui donnait donc la possibilité de bouger à nouveau sans avoir le risque de saigner ou ressentir la douleur. Hors, cela était moins d’être le cas… Elle-même savait que le corps souffrant pouvait avoir besoin d’un certain temps avant de retrouver un état correct. Il y avait également l’esprit qui lui aussi était le plus touché et pouvait être l’un des problèmes les plus handicapants. Il suffisait d’une seule chose perturbante pour qu’une personne ne dégénère. Une information intéressante parvint alors à ses oreilles.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Ah, alors comme ça vous avez une sœur soigneuse également ?!!! C’est intéressant !!! Néanmoins son pouvoir doit vraiment être contraignant….


Un sourire de reconnaissance s’afficha sur ses lèvres. Baissant la tête, elle resta un instant sans bouger, perdue dans ses pensées qui se bousculaient dans sa tête. Mais une question à laquelle elle s’attendait sortit soudainement de la bouche du jeune homme. Un léger rire s’empara alors d’elle. Pourquoi…. Pourquoi soigner des personnes telle que lui ?!!!

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Pensez-vous que j’aurais dû vous laisser baigner dans votre sang qui à force de couler vous aurait ôté la vie ???  


Après avoir posée cette question, elle se servit également un verre de sa boisson brûlante  dont elle but quelques gorgées tout en essayant de ne pas se brûler puis elle reprit consciencieusement en plongeant ses yeux dans les siens pour paraître plus crédible :

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] En tant qu’adoratrice et guérisseuse, je me dois de soigner toute personne qu’elle soit humaine ou non qu’elle soit pauvre ou riche, qu’elle soit du côté des bons ou des mauvais.  De part la mission qui m’a été donnée, je me dois de venir en aide à tout ceux qui en ont besoin


Terminant ses paroles, elle but une longue gorgée, se brûlant la gorge sans le vouloir ce qui lui déclencha une quinte de toux. Elle s’excusa de ce moment un peu gênant puis termina toujours en souriant

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Ais-je répondue correctement à votre interrogation ?


© Truth.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Mar 6 Oct 2015 - 23:28
Oui, mais le pouvoir n’est pas vraiment le problème. C’est l’utilisation qu’elle en fait qui le rends dangereux, surtout lorsqu’elle met sa vie en danger. Enfin, je ne vais pas vous ennuyer avec ça…

Le renard faisait référence aux nombreuses fois où elle tentait de soigner les prisonniers du baron alors que leurs blessures étaient trop importantes. Si seulement, elle pouvait avoir conscience de ses capacités et de ne pas abuser son pouvoir. Il se doutait que c’était de la compassion mais aussi de la culpabilité car le responsable du malheur de ces hommes était leur maitre.

Le furry se sentit mal à l’aise lorsque sa sauveuse se mit à lui rire au nez surtout qu’il ne voyait pas ce qu’il y avait de si drôle dans ses paroles. Le contraste entre son calme qu’elle affichait et l’hystérie qui venait de la prendre rendait le renard encore plus mal à l’aise. Et la suite des paroles de la jeune femme le rendèrent plus ridicule encore. Il était évident que sa question était stupide. Il était évident qu’elle ne l’aurait pas laissé mourir, même s’il n’avait parlé avec elle que quelques minutes. Elle n’était pas ce genre de personnes. Et insinuer qu’elle aurait pu faire partie de ces personnes insensibles uniquement car il appartenait à une race différente, c’était honteux de sa part. Heureusement, elle ne semblait pas l’avoir mal pris.

Sa gêne l’empêcha de parler pendant qu’elle laissait le silence maitre du lieu afin de se servir un verre de la boisson. Il préférait la laisser finir avant d’en rajouter une couche. Il fut cependant surpris par la révélation de la jeune femme. Elle ? Une adoratrice ? Mais elle semblait bien jeune, il avait toujours eu une idée que les femmes qui se dévouaient ainsi à un culte abandonnant le reste de leur vie ait justement déjà bien vécu. Qu’elle n’ait pas de regret en faisant ce choix mais il garda cette réflexion pour lui.


Oui tu as très bien répondu même si je dois avouer que maintenant, je me sens bête de t’avoir demandé cela.

Il sourit légèrement depuis sa position emmitouflé dans sa couverture. A vrai dire, il n’a pas envie de faire grand-chose, dans ce petit cocon de chaleur, son corps se détend et la douleur s’apaise. Et puis un peu de chaleur ne lui faisait pas de mal après tant de temps passé dans le froid de la pluie. Il se rendit compte soudainement qu’il n’avait pas remercié la jeune femme. Enfin, elle l’avait sauvé et malgré son statut d’adoratrice, elle devait bien vivre comme tout le monde. Elle avait des besoins.

En tout cas, je ne sais pas comment te remercier. Tu m’as sauvé la vie. Il y a bien quelque chose que je peux faire pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 15/02/2015
Age : 22
Localisation : Dans ton coeur <3
Opaline Lawrence
Humain
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline Mar 27 Oct 2015 - 16:17

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Are you gonna to help me ?


La jeune femme afficha un air soulagée au fait d’avoir réussi à répondre correctement aux interrogations qui lui avaient été posés par le jeune renard. En tant que prêtresse elle se devait de pouvoir apporter certaines réponses à ce qui lui était demandée. Bien sûre, elle était loin d’être une grande savante. D’une part à cause de son âge car il ne fallait pas oublier qu’elle n’avait qu’une vingtaine d’année et était donc très loin d’avoir une grande expérience en tant que serveuse de divinité mais également parce que… Et bien il s’agissait tout simplement d’Opaline et de sa confiance peu développée.

En effet, contrairement à ce qu’elle pouvait montrer à travers sa malédiction, il lui était très compliqué de s’affirmer même si il fallait l’avouer , de nombreux progrès avaient déjà été faits. Mais il lui fallait en faire encore pas mal. Néanmoins, sa détermination n’es était que plus grande. Rien que d’y penser, cela la fit sourire alors qu’elle s’aperçut soudainement que le jeune homme avait comme une sorte de…gêne ? En même temps cela pouvait totalement se comprendre. Sa malédiction n’était pas vraiment ce qu’il y avait de plus pratique dans ces moments là. Sans doute fallait-t-il qu’elle mette quelques explications pour justifier sa conduite pour que la confiance puisse perdurer. Relevant la tête, elle afficha donc un air bienveillant et poursuivit :

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] En ce moment même je ne désire que votre guérison.  Cela voudra dire que j’ai bien fait mon travail. Le fait que vous puissiez être totalement rétablit serait pour moi la plus belle des récompenses.


Après avoir terminée sa phrase, elle posa une main sur celui du renard puis se leva soudainement pour se diriger vers la fenêtre. A sa grande surprise, le ciel était encore plus sombre qu’avant, des éclairs déchiraient le ciel. En silence avec son verre de boisson à la main, elle observa l’extérieur d’un air pensif. Puis elle reprit soudainement d’un air calme :

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] J’imagine que mon côté enjouée a dû vous paraître pesant…. Vous savez je ne m’en rends pas forcément compte… Depuis que j’ai été maudite… je n’ai plus accès à mes autres émotions….Je dois même passer certainement pour une folle….


Tout en disant cela, elle repensa à ‘excursion qui avait chamboulé sa vie. Contrairement à ce qu’elle s’était imaginée, ce moment particulier revint en elle comme un moment nostalgique. Oui car après tout, cette malédiction lui avait permet de voir la vie d’un nouvel angle….

© Truth.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Are you gonna to help me ? Feat Opaline
Revenir en haut Aller en bas

Are you gonna to help me ? Feat Opaline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres d'Aëndryl :: Règlement et Administration :: Archives 2014-2017 :: RP Forum-