Avis aux visiteurs !
Ce forum est classé +18 ans, il peut contenir des textes et scènes RP violentes et érotiques.
Nous conseillons aux plus sensibles de passer leur chemin.
Partagez

Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Icon_minitimeJeu 5 Fév 2015 - 22:06
Je venais de retrouver mon vieux frère à Lumérill, et ce après 15 ans de séparation, nous nous étions mutuellement testés lors d'un combat, nous avons ensuite migré vers le lac d'Ambarnest, ce lac où nous nous étions séparé quinze ans plus tôt. Nous sommes rapidement arrivés au lac, je commençais à scruter le paysage voyant le lieu qu'Eithel m'avait parlé pendant notre voyage, j'y courus rapidement et observai les restes de cette vieille église. Je m'installais sur le sol au milieu des décombres réfléchissant un peu. Peu après je regardai mon vieux frère et vit le lac derrière lui et à ce moment de nombreux souvenirs me revinrent, des bon, mais surtout des mauvais, la nostalgie du passé m'envahissais petit à petit, je revis en moi une fois encore Marina, la femme que j'ai toujours aimée et qui nous a sauvé. Au bout de quelques dizaines de secondes je me remis à penser au voyage que nous venions de faire.


BIM FLASHBACK




Je venais de choquer grâce à la foudre de mes gants un homme ivre qui était venu nous chercher des problèmes, mais bon qu'un déchet de la pire espèce viennent chercher des ennuis auprès d'Eithel ou de moi-même était comme s'il nous disait " Hey les mecs venez me tuer, je veux mourir", le tout en dansant la polka et de surcroît la verge à l'air. Cette vision me faisait penser à Eithel petit quand il fait le con avec notre défunt grand-frère Okami. Nous finissions de manger calmement puis nous partirent nous coucher. Le lendemain je m'étais réveillé en premier une petite demi-heure avant le soleil. Je partis sur la place où j'avais retrouvé ce frère que j'avais longtemps perdu. Je montai à nouveau en toute discrétion sur la statue en or et m'assit dessus tranquillement. Le soleil commença à se lever doucement et je pouvais à ce moment observer toute la grande capitale qu'est la ville de Lumérill. Une vue à trois cents soixante degrés s'offrait à moi. La vue de la ville ainsi avec les premiers rayons du soleil étaient sublime. Je me levai ensuite et dis doucement à voix basse :

Cette ville est vraiment magnifique, Lumérill tu vas me manquer. Tu m'as accueillit pendant plusieurs mois. J'ai tellement de souvenir ici, mais je reviendrais pour me saouler.

Je restai un peu ici attendant qu'Eithel se réveil, s'il était toujours le même, il n'allait pas tarder à se réveiller légèrement décaler avec le soleil. Quand je sentis que le moment était venu je sautai du haut de mon siège pour atterrir sur le sol. Je partis ensuite, dans ma chambre, prendre mon sac qui contenait toutes mes affaires et partis attendre le petit devant la porte de l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Icon_minitimeMer 11 Fév 2015 - 0:08
Apres avoir souhaité bonne nuit à son frère il déposa une bourse d’or sur la table pour rembourser les dégâts et payer les chambres pour la nuit.
Eithel pris un bain et se sentis pour la première fois depuis des mois frais et détendus. Le tenancier lui avait préparé un bain chaud après avoir vus la somme déposée sr le comptoir. Lorsque l’on a une vie d’aventurier les occasions de se laver correctement étaient plutôt rares, et il n’y avait pas de comparaison possible avec les bains frugaux pris dans les rivières glacées de la région du grand lac.
Sortant du bain habillé uniquement d’une serviette il demanda au tenancier de faire laver ses vêtements pendant qu’il aiguisait et laverais son épée.
Eithel dormis comme une masse, cela faisait plusieurs jours qu’il n’avait pas dormis et son stress des derniers mois s’était presque évacué d’un coup. Eithel dormis d’un sommeil sans rêve, le matin il profita de sa matinée pour se relaxer un peu, puis il se leva pour ouvrir les volets, Eithel était frais, cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas sentis autant en forme, il était fin prêt pour le voyage. Puis en ouvrant ses volets il vit son frère en train d’escalader une statue…
Eithel le mis la main sur le front « mais quel abrutis » il espérait que la garde ne passerait pas par là. Eithel laissa son frère à son sort et préféra partir déjeuner. Pendant qu’il mangeait sur le comptoir il en profita pour discuter avec le tenancier et lui demander de lui parler des rumeurs qui venaient du nord, il n’y avait malheureusement pas grand-chose d’intéressant.
En sortant il tomba nez à nez avec son frère, Eithel lui dit qu’ils allaient partir dans cinq minutes. Ils préparèrent leurs bagages, achetèrent des vivres et deux montures pour le trajet et dirent adieux à Luméril, si tout se passait bien ils ne rêveraient pas cette ville avant un bon bout de temps.
Le voyage se déroula sans grandes difficultés, un groupe de brigands à combattre et à racketter, quelques groupes de Lendas avec qui marchander, mais pour le plus clair du temps le voyage était monotone.
Eithel et Caacri reprirent vite la base de leur complicité d’antan, ils se racontèrent une grande partie de leur voyage. Très vite ils arrivèrent en vue du lac. Eithel chercha du regard le bon endroit pendant une dizaine de minutes, puis montra un bosquet au loin bordé par les ruines d’un ancien temple
« Alors ? De loin ca a du potentiel non ? »
Arrivé à proximité Eithel commença à faire visiter les alentours a Caacrinolas, et échangèrent des idées pour la construction du bâtiment.
Au bout d’un moment Eithel s’assis sur un rocher et s’adresse à Caacrinolas
« Ecoute, voilà ce qu’on va faire, tu vas trouver de la main d’œuvre, moi je vais claquer mes économies pour acheter du matos, tu en dis quoi ? Et tu pourras faire les plans aussi ? Tu avais bien étudie l’architecture chez notre père ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Icon_minitimeLun 16 Fév 2015 - 21:03
Je venais de faire mes adieux à Luméril, cette ville qui m'avais accueilli pendant un bon bout de temps. Je me sentais bien mais je devais retourner au Nord avec mon vieux frère.Ainsi, je descendis de la statue pour aller dans ma chambre, je finalisa rapidement mes bagages, remis en place mes gants sur mes mains, et au final attendis le gamin dehors. Malgré l'heure matinale, Eithel ne se fit pas tarder, j'avais du l'attendre même pas une dizaine de minutes avant qu'il ne me rejoigne sous le porche de l'auberge. Il était prêt à partir, le sabre à la ceinture. Avant de s'en aller pour les terres du nord, nous partîmes dans la ville basse pour aller acheter de la nourriture et des boissons ainsi que deux montures, bien que je souhaitais acquérir un gryphon,  ma bourse elle me disait d'acheter un cheval qui était moins onéreux. Ce n'est qu'aux environs de 9 heure du matin que nous quittions cette ville-capitale.

Notre voyage vers le nord dura deux jours à dos de cheval, mise à part les faits que nous avons du détrousser des brigands, qu'Eithel a marchandé avec un groupe de caravanes Lendas, tout se passa bien. Le reste du temps sur la route, nous  nous racontions les faits majeures qui se sont déroulé pendant nos voyages respectifs de quinze ans. Une fois sur place Eithel me montra l'endroit tant voulu et sans l'écouter je partis à l’intérieur des décombres.

FIN DU FLASHBACK


Nous discutions longuement à  propos de ce que nous voulions comme rénovation. Une fois finis Eithel me dit simplement :

Ecoute, voilà ce qu’on va faire, tu vas trouver de la main d’œuvre, moi je vais claquer mes économies pour acheter du matos, tu en dis quoi ? Et tu pourras faire les plans aussi ? Tu avais bien étudie l’architecture chez notre père ?


Je lui confirmai que j'avais des notions d'architecture, je sorti ensuite quelques plans de mon sac pour lui montrer ce qui m’arrivais de faire les soirs ou je m’ennuie, je m'allongeais ensuite au milieu des décombres, quand le soleil commençait à se coucher :

Bon Eithel il se fait tard, je te fait les plans ce soir, je reste ici pour m’imprégner de l'énergie des lieux et demain matin je fait les plans.

Sans attendre se réponse j'installai mon bivouac pour la nuit. Tout le long de la nuit je mis tout en œuvre pour être à l'aise au milieu des décombres et ce n'est qu tard dans la nuit, que j'eus l'idée final et je me mis à dessiner à la lueur du feu. Je mis près d'une heure  à finaliser les plans. Je pus ensuite m'endormir jusqu'au levé du soleil, mais par malheur je ne dormis que 2 heures. Une fois réveillé je pouvais observer les lieux sous les premières lueurs du soleil. La lumière se reflétait dans les eaux du lac, c'est de ce coté que je mettrait ma chambre, Eithel lui aura la lumière du couché de soleil donnant sur les bois. Je me mis a manger quand mon frère arriva enfin. Je lui montra rapidement les plans et lui dis d'un air enthousiaste :

Bon regarde moi ça et dit moi ce que tu en pense le temps que je me prépare a chercher de la main d’œuvre, mais il nous faudrait une sorte de médecin perso si on doit reprendre le nord.  
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Icon_minitimeMer 25 Fév 2015 - 14:14
Caacrinolas s’installa bien vite dans une tente et griffonna toute la nuit à la lumière d’une chandelle. Après avoir mangé un riche repas composé principalement de ce que Caacrinolas avait pris avec lui, Eithel ne s’installa pas directement et partis vérifier les alentours. Il fit d’abord le tour du bois qui se trouvait juste à côté et il ne semblait pas habité, Eithel n’y trouve qu’une cabane de bucheron qui semblait abandonnée depuis des années. En cherchant un peu il tomba sur d nombreuses traces d’animaux, le gibier semblait abondant ce qui était une bonne nouvelle.

Avant le coucher du soleil Eithel partis vers le lac qui se trouvait à seulement une centaine de mètres du futur chantier. Les eaux étaient claires et Eithel s’assit quelques minutes observant le lac reflétant la lueur du soleil couchant et le spectacle des oiseaux pêcheurs  et des cygnes vagabondant sur ces eaux calmes. Eithel en oublia presque ce qui s’était passé sur l’autre rive en voyant un tel spectacle.
Eithel resta assis la quelques minutes fichant l’horizon, il savait qu’au-delà se dressait le pays de la désolation, terres qui lui avaient tout donné et tout reprit… Eithel serra le poing en repensant à ce qui lui était arrivé quinze ans plus tôt et se surpris à avoir les yeux humides, Eithel n’avait pas pleuré depuis quinze ans, tuant toutes ses émotions, mais les récents évènements avaient tendance à lui faire relâcher sa vigilance, Eithel remplis ses mains d’eau et s’aspergea le visage pour s’éclaircir les idées, son travail n’en était qu’à ses débuts. Eithel se releva et retourna auprès de son ami qui semblait toujours travailler.

Eithel monta sa tente et s’endormis assez vite et il dormis d’un sommeil sans rêves. Le matin Eithel était en pleine forme et de bonne humeur. Caacrinolas lui montra les plans qu’il avait dessiné pendant la nuit et Eithel fut impressionné par l’ambition du projet. Eithel pris une pomme dans un sac, tout son or et dit à Caacrinolas

« J’ai bien fait de prendre toutes mes économies alors parce qu’il y en a du boulot, je pars pour la ville on se revoit le plus vite ici à plus mon ami ! »

Et Eithel partit de bon train vers l’ouest rejoindre son amis qui devait lui vendre le matériel, il ne l’avait pas vu depuis longtemps Eithel espérait qu’il n’avait pas pris sa retraite ou qu’il n’était pas mort, mais Eithel verrait bien…
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ] Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas

Les débuts d'un chantier de grande envergure, les récits d'un voyage commun [PV: Eithel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» Chantier embrayage sur D15
» Une ile d'ordures plus grande que le Texas
» Loria [Grande Prêtresse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres d'Aëndryl :: Règlement et Administration :: RP Forum-